rr

REEQUILIBRATION IMMUNOBIOTHERAPIQUE
APPLIQUEE AUX PATIENTS ATTEINTS DE PATHALOGIE ASTHMATIQUE ISSUE D'UNE DYSIMMUNITE EVOLUTIVE.



. I. INTRODUCTION. CONCEPT DE BASE

. II. CONCEPTION IMMUNOBIOTHERAPIQUE DE LA DYSIMMUNITE ABOUTISSANT AU SYNDROME ATHMATIQUE.

. III. EXPLICATION DE L'EVOLUTION SOUS TRAITEMENT. CAS CLINIQUES ILLUSTRES.

. IV. INTERPRETATION DES RESULTATS. PREVENTION. CONCLUSION.


- I - INTRODUCTION. CONCEPT DE BASE.

L'analyse d'une maladie complexe comme l'asthme permet de conforter sur le terrain les theories evolutionistes de l'immunobiotherapie.
En effet personne ne vient au jour avec l'asthme, on devien asthmatique dans le temps selon notre propre evolution diathetico constitutionelle.
La clef du declenchement de la maladie,le catalysateur de la reaction generale pulmonaire est representee par l'hypersensibilite de terrain, sur le pole "amygdale- poumon".
En effet le poumon est l'organe essentiel pour l'oxygenation cellulaire et l'elimination des dechets du metabolisme oxydatif. C'est un organe emonctoire principal. sur atteinte est possible si toute une sirie de bamilas , de blois protectif cut ete leves, in out cede fiae a l'envahisseur. L'histoie est langue et compliquee. ce sera le fil conducteur de notre recherche clinique theorique de cet article.
le suivi therapeutique de ces patients se deroule suivant le princips de l'allopathie. ce qui permet une confrontation plus reelle des resultats cliniques et des resultats therapeutiques, en parallele l'historie clinique paroee de ces patients souffiant depres de numbreus annees et najont a leur disposition que des traitement symptomatiques et palliatif.

- II - CONCEPTION IMMUNOBIOTHERAPIQUE DE LA DYSIMMUNITE ABAUTISSANT AU SYNDROME ASTHIMATIQUE.

L'apparition d'un syndrome asthimatique cly un patient est la catastrophique conclusion d'une serie de rendez nous manques avec la reequilibration. L'etat reel du syndrome de baibleise immunitaire relative (ou dysimmunite) a ete pendant une trop langue periode de temps ou ingorer ou sous evaliere pa la therapeute allopathie (generalement.....).
L'asthime est dan l'etape finale evoluttioniste d'une serie d'evenements touchant l'immunite des vous aerie superieurs en rapport a une fragilite constitutionelle.
La sequence la plus frequente est alors:
cf schema
L'apparition de l'atteinte polmonaire dyspneissante depend danc d'une continuelle chane de non reactivite centree sur deux composantes principales:

- la desequilibre energetique (Ryodoraku)

- la predisposition diathetique. FluoroSycose

En fait si le therapeute est attentif il devient parfontement possinle de prevenier l'apparition des complication asthimatique.
Le fait esentiel etant d'eviter l'abus de facteur sycotisant comme les medicaments cliniques, les vaccinations intensives, les stress inutile. Mais ceci fait partie suelement d'une bonne loggeins de vie generale, rieen de particulier... Un pas est deja familie.
L'element esentiel est d'eviter les eneurs d'interpretation de notre systeme immunitaire. Trois phases dysimmunitaire sont favoriser et completer le tableau clinique.

- la dysimmunite reactive

- la dysimmunite initiale

- la dysimmunite complexe fixee.

- 1- a ce stade initial, le patient entre plus ou noims rapidement dans la spirale reactive qui le conduire, s'il n'est pas aide syndrome asthematique.
Generalement suite a un evenement stressant prychologique ou traumatique ce patient note un debut de rhime, un mal de gage qui se chinoise un peu de fievre. Curement pathalogie dans le temps cet etat de urelaix est aggrave par certains predisposition constitutionelles et diathetique qui accelerans la digeneration de la repense physiologique face a l'aggresions.
A ce stade le traitement allopathique agit rapidemant nous favorise la sycotisation danc l'intoxication qui a plus ou moin coret terme fera le lit de la phase auxcative ou dysimmunite initale (debut de desequilinre immunitaire detectable). Le traitement homeopathiques augement a ce stade essentiellement comme precentif.
En fait en cas de predisposition familiale allergique il est primordial prevenir anticiper le mal, afin de le mettre rapidement ou solence. Drainer, disintoxiquer, eliminer sont les maitres mots de cette phase qui peut durer tout une vie si l'organisme est eduque en tps noulu.
cf schema
Ce stade peut etre grassierement compse a une diminution de la memorie lymphocytaie les capacites de defenes sont ammoncidies, et l'agent viral est de plus en plus intelligent.
Immunobiostimulation basale = A.A.IM, GCSF, IL10. IL4 out ceci abaut a la deuxiene phase, ou dysimmunite initiale.

- 2 - le trouble du systeme immunitaire est alors evident. L'electrophorese des proteines seriques est a la limite de la normale, le seuil des gammaglobulines est proche du niveau pathologique superieur par hyper reactivite . Le pourcentage des cellules lymphocytaires est ou trop elevee, ou diminue.
Les autoanticorps anti DNA et antinucleaire ne sont pas encore positifs ou ont une valeur positive mais non pathologique.
L'organisme est en equilibre instable, la moindre erreur risque de provoquer une catastrophe.
rapidement le patient resent une rhinite occulonasale, a d'etranges reactions vis a vis de certains aliments, une colite qui s'aggrave a la moindre tentative d'alimentation desordonnee.
La situation est evidemment aggravee par la prescription d'une therapie allopathique qui ,si elle agit rapidement et efficacement, sera logiquement facteur d'intoxication supplementaire qui va bloquer la reactivite metabolique deja gravement atteinte.
Petit a petit, au decours des....voir suite apres inversion... differents l'immunobiotherapie devra utiliser des mediateur cellulaires puissants comme IL6 ou TNF.
le reequilile reequilibre demandera du temps et de la patience. Il faut restructurer l'ensemble de la sensibilite lymphocytaire et corriger de nombreuses erreurs de fabbrication des differents messages lymphocytaires. la homeopathie classique sera d'un apport particulierement utile avec THUYA, NATRUM SULFURICUM, CALCAREA SILICATA, CALCAREA FLUORICA, CARBO VEGETABILIS et surtout la nosodotherapie avec MEDORRHINUM, LUESINUM et malheureusement CARCINOSINUM.
toute cette construction a ete provoquee par un simple et infinitesimale erreur d'interpretation du message d'entree, une banale erreur qui a dechenche l'ensemble d'une serie de reactions en chaine le tout sur un fond de mauvaise reactivite constitutionelle. nous sommes au sein d'une reaction fractalienne, bien connue dans le mecanisme d'action des cytokines homeopathisees.l'etude des differents cas cliniques va mettre en relief la complexite des differentes situations pathologiques, situations personnelles et toutes a resoudre de maniere unique. un schema therapeutique est presque impossible a tracer mais il est possible disposer differents points fixes aidant notre raisonnement therapeutique.
en somme, il est plus important de prendre

...suite inversee...

avatars saisonniers, le patient note une progressive complication de ses symptomes.
fragilite allergique, progressif gonflement localise, possible apparition d'une dermatite, debut de fragilite respiratoire.
la Fluorosycotisation prend alors sa place, qu'il sera tres difficile a deplacer , la reactivite lymphocytaire perd de son efficacite l'organisme se laisse depasser et surmonter par le mal envahissant.
la dypsnee augmente, l'oxygenation cellulaire diminue, le metabolisme s'encrasse et le rendement diminue.
tout accident agissant sur la reactivite cellulaire va dechencher une croissante dyspnee expiratiore. l'asthme s'installe.
l'immunobiotherapie devra agir a l'aide des mediateurs d'urgence: GCSF, IL2,IL4 pour moduler la reponse.
la troisieme phase se declenche, le trouble se fixe, la dysimmunite devient complexe.

- 3 - l'organisme est alors entre dans une phase de non retour. il doit etre aide pour lutter afin qu'il maintienne son homeostasie.
le moindre probleme se transforme en crise asthmatique, le moindre soucis, le moindre effort. plus l'asthme s'aggrave, moins le metabolisme peut reagir.
les traitements allopathiques deviennent peu efficaces une forte repetition est necessaire, l'intoxication est profonde.

suite ........

compte cette dysimmunite afin de reguler la reponse lymphocytaire du patient, l'asthme n'aura alors plus aucune raison d'exister. les traitements allopathiques sont alors reserves aux cas urgents, graves, aux pics aigus de dyspnee qui risquent de mettre en danger la suante de notre patient. dans ces cas, l'immunobiotherapie realisera un travail de "fourmis" petit a petit mais surement afin de rejoindre le but prefixe initialement.

- III - EXPLICATION DE L'EVOLUTION SOUS TRAITEMENT. CAS CLINIQUE ILLUSTRE

parler de l'evolution d'un patient sous traitement pour une dysimmunite de type asthmatique signifi parler du potentiel evolutioniste des agents viraux. il va falloir retracer l'histoire complete du combat de son systeme immunitaire jusqu'a la chute, la defaite qui se nomme asthme.
Generalment, pour ne pas dire systematiquement, le patient retrace une vieille histoire une tres vieille histoire de bronchite chronique mal traitee, de rhinite allergique (ou non car souvent les test allergiques cutanes sont negatifs), de predisposition familiale dans la parentelle directe et indirecte (mais aussi dans la descendance). bref de predisposition constitutionnelle et de fragilite diathetique comme il a deja ete evoque dans les mecanismes generaux. mais il est a noter un facteur declenchant, une fragilite supplementaire qui a cree le stimulus necessaire a l'aggravation.:
.soit un episode de stress physique ou psychique
.soit un facteur ambiantal sur le travail (poussiere, pollution, ou condition exposition solaire prolongee).
.soit un facteur digestif (intoxication alimentaire surtout).
la notion de facteur declenchant est evidente chez les adultes, en revanche dans le cas de jeunes patients il est plus logique de parler de reactivite trop importante sur un terrain d'hypersensibilite, aggrave surement par les trop forts traitements allopathiques symptomatiques (et parfois necessaires).
Un element important de maintien de la dysreactivite immunitaire chez la femme est representee par la prise d'un contraceptif depuis plus de 1an, sans periode de repos(abstention therapeutique cyclique) . en effet ceci represente un facteur sycotisant non negligeable qui va bloquer la desintoxication physiologique de l'organisme feminin (qui est represente par les menstrations) en le remplacant par une hemmoragie de privation sans pour auntant parler a long des effets secondaires de l'impregnation hormonale inutile.
lors de la premiere approche de ces patients ,nous sommes confrontes essentiellement a des sujets polymedicamentes (meme les enfants en bas age...), intoxiques par la prise de derives de la Cortisone (prise souvent justifiee par un etat de mal asthmatique par areactivite prolongee). le premier pas therapeutique sera donc la desintoxication il se justifie alors la prescription de :

* CORTISONE 15 - 30CH dose

* ARNICA 15CH pour reactivation

* ROSMARINUS 1D

drainage hepatique

* CARDUUS MARIANUS T.M.

* NUX VOMICA 5CH - CHELIDONIUM 5CH

bref un debut de traitement qui semble bien peu en rapport avec les poumons. il faut en premier lieu preparer le terrain selon le vieux dicton latin "si vis pacem, para bellum"
suite au premier mois de traitement, le premier effet de la reactivation est la diminution des crises respiratoires durant la journee. un point de resistance etant le milieu de la nuit vers 2h a 4h du matin.
les patient peuvent donc suivre une activite journaliere quasi normale ,les crises nocturnes ne resistent plus a quelques traitements locaux par les sprays habituels.
l'effet de la desintoxication des composes cortisonique permet en parallele une diminution du poids et surtout une augmentation de la reactivite generale qui permet a leur systeme immunitaire de finalement reagir positivement face a l'aggresseur.
il va donc falloir rapidement profiter de cette phase d'acalmie provisoire pour agir therapeutiquement sur les nouvelles possibilites du systeme immunitaire de ces patients desintoxiques. la periode optimale pour cette intervention therapeutique se situe entre 1 et 3 mois apres le debut de la desintoxication.
si cette intervention est retardee il va falloir de nouveau desintoxique ce patient car rapidement il reprendra la "vieille route" asthmatique.
a ce stade de debut du traitement, l'equilibre reactionnel est instable il est donc tres facile de retourner au stade de depart dans l'espace quelques mois. il est necessaire de suivre ces patients pendant une periode d'une annee avant de pouvoir etablir la possibilite d'un reel equilibre.
a ce stade la periode de regulation immunobiotherapique debute reellement. le traitement sera centre sur le maintien de la possibilite d'eliminer et de reguler la toxicite des facteurs externes.
le deuxieme stade sera donc centre sur la prevention. prevention de l'hypersensibilite face aux facteurs allergisants de toute nature y compris l'allergie aux "imbeciles" et aux "imbecilites", facteurs frequent au sein de notre societe materialiste rabaissee a de simples relations pecunaires. la perte du sentiment, de la sentimentalite, de l'espoir, des principes de vie au profit d'un simple jeu de pouvoir du "vil argent"bloque notre reactivite face a des situations etranges et peu adaptatives comme peut en apporter la vie quotidienne. il va falloir aussi se proteger des degats de la sous culture mediatique qui bloque l'evolutivite de nos organismes habitues a bien autre chose. la dysimmunite asthmatique se traite aussi grace a une reequilibration de nos propres possibilites intellectuellles. une meilleure integration du stress ambiental et une meilleure gestion de nos reelles possibilites de controle.
en ce sens, la prise en charge homeopathique va alons permettre de mieux reagir pour eliminer le facteur de desadaptation, par exemple changer de travail, s'occuper de ses problemes personnels, eliminer les facteurs pertubants familiaux, reprendre un vieux hobby, lire un bon roman plutot qu'un film alienant etc... en somme vivre mieux et s'occuper de son equilibre mental personnel.(equilibre ying-yang perturbe petit a petit par une infime fluorosycotisation).
le traitement sera donc physiologique (reactivation des difenses immunitaires) et psychologique (potentialisation de nos reelles possibilites intellectives, valorisation).
au point de vue immunobiotherapique le traitement sera centre sur A.A.STIM \ IL4 4CH \ MELATONINE 15CH \ IL6 et TNF en cas de chronicisation areactive, IL10 en cas de necessite de nouvelle stimulation.
la protection antivirale de fond releve de IFN gamma 12ch. ne jamais perdre de vue la protection antigrippale (VINCETOXINUM - ENGYSTOL) saisonniere (A.A.STIM 10 granules \ semaine pendant 1 mois).
le traitement psychologique est centre sur la redecouverte de notre systeme neurovegetatif (SEPIA, AMBREA GRISEA, MOSCHUS, PULSATILLA, IGNATIA) afin de valoriser ses efforts de reactivite face aux mefaits de notre moderne et trop rapide societe.(calmer l'information pour lui laisser le temps de l'interpretation) il est permis de parler de sociobiologie homeopathique concept qui sera largement detaille dans un chapitre particulier.
la prise en charge de ces patients demande donc, de la part du therapeute une importante dose d'intuition et de connaissances multimediales. il est possible d'affirmer que l'asthme moderne est fruit de notre sous culture mediatique et est entretenu par le stress metabolique et immunitaire cree par les besoins imperatifs que l'etre civilise a cru bon se creer.
pour combattre efficacement cette maladie de civilisation (comme la tuberculose et la syphilis au cours du siecle dernier par probleme d'hygiene societaire) il va falloir prendre en charge la totalite des potentialites du systeme cybernetique et fractalien denome "etre humain". la therapeute doit savoir evaluer le moment de l'inhibition physiologique (allopathie provisoire) et le moment favorable a l'activation reactionnelle de ses defenses qui depend de nombreuses circonstances personnelles variables a l'infini.
l'immunobiotherapie atteint alors un niveau reel de complexite au sein du complexe neuroendocrino immunitaire. il faut etre attentifs a tout petit changement clinique afin de pouvoir aider efficacement notre patient. Nous retournous aux principes de base de notre Matiere Medicale homeopathique. cette technique therapeutique est particulierement adaptee a ce but a realiser.
cette construction theorique generale peut expliquer la plus rapide efficacite dans le cas des asthmes infantiles. en effet ils doivent encore etre eduques, plasmes et donc nous agissons de facon plus certaine grace a cette education a la reactivite vivante (la regulation du fameux "elan vitale" ou "energie vitale" ou qi).
le programme peut etre change sil n'est pas encore completement fixe, et enregistre sur le disque du programme de la vie. de plus ce type de traitement aura un role educatif pour le futur, eliminant de complexes areactivites genetiques, nous mettons au silence les diverses predispositions (interet du bioeugenisme) avant qu'il ne soit trop tard.
en fin de compte, pour resumer cette complexe prise en charge therapeutique, nous devons axer notre traitement sur:

1 la stimulation d'une correcte reactivite immunitaire

2 la reequilibre de la fonctionnalite du systeme neurovegetatif

3 le maintien en equilibre de cet ensemble face aux sollicitudes exagerees de la vie moderne quotidienne. (particulierement dephasage du biorythme).
la phase initiale (phase 1 et phase 2) repondent aux schemas physiopathologiques et homeopathiques classiques.
la phase de maintien general (phase 3) doit etre envisagee sur divers points:

- pathologie

- psychologie

- bioeugenisme

- geobiologie

- protection intoxication et pollution

- reequilibre energetique (acupuncture, yoga, etc)

- dietoterapie

pour ne citer que les principaux points d'interets necessaire au maintien de la reponse globale de notre organisme.
l'asthme doit etre combattu par le combat de notre etre complet face au materialisme exagere du tissus social moderne.
ce mode de traitement applique quotidiennement trouve confirmation de sa validite. en effet, l'ensemble des patients, apres un reequilibre physiopathologique plus ou moins "travaille" pensent s'etre debrasse a jamais de leur asthme, malheureusement celui ci est a considerer comme un compagnon de leur vie, un compagnon qui ,de temps en temps se manifestera au besoin.
le tout est de ne pas cree ce besoin. il faut donc, dans un deuxieme temps reeduquer ces patients afin de leur faire comprendre que la complete guerison depend essentiellement de leur conduite journaliere au sein de la societe dans laquelle nous devons vivre ( a moins de s'exiler sur la fameuse ile deserte...)
encore une fois ce point du raisonnement est primordial lorsqu'il s'agit de jeunes patients allergiques.(ou plutot hyper-ergiques..) si, en tant que therapeutes, nous expliquons aux parents le pourquoi de cette hyperreactivite de leurs enfants, nous permettrons a ceux ci de jouir d'un avenir surement meilleur, et nous eviterons tous les inconvenients d'une hypermedicalisation.
la reactivite de ces enfants au traitement est relativement rapide, en effet. en l'espace de 2a 3 mois. ces petits patients oublient l'utilisation systematique de composes Cortisoniques et antibiotiques. petit a petit ils se renforcent pour pouvoir affronter mieux differentes aggressions de leur vie, particulierement la phase de pubertete et l'orage hormonal qui en decoule.
il semble interessant envisager le difficile probleme des vaccinations, element d'hypersycotisation, qui cree sur ces terrains predisposes de gros soucis au niveau du systeme immunitaire et de sa fonctionnalite. a force d'hyperproteger ces organismes fragiles en pleine formation, ils ne repondent plus aux differentes sollicitations du milieu externe, ou interne. vacciner doit etre une mesure de sante publique mais il faut raisonner cette vaccination, selon des schemas personnalises (et non ceux realises par les industriels... qui les commercialisent ....)selon la constitution de chaque enfant, selon leur biorythme.pour illustrer ce propos,il suffit d'evoquer le cas de ce petit enfant de 10 mois,siliceien de base qui presente un eczema etrange du scrotum et de la region peri anale depuis quelques mois.en fait depuis la concommittance pour des banales questions de date et de rendez vous,avec la vaccinnation la meme semaine pour la polio,la trivalente et l'hepatite.imaginons le patatrac immunitaire,le tout aggrave par une infection virale banale et la poussee des premieres dents.bref le tableau de toutes les erreurs qu'il ne faut pas faire lorsque l'on envisage les vaccinations.
cette vaccination doit etre realisee sous une protection homeopathique, generalement selon le schema suivant:

- avant vaccination : THUYA 15CH dose

- apres vaccination : IL4 4CH 10 gocce x 2

A.A.STIM 2 granules x jour

Isotherapique du vaccin ou nosode en
9ch. 1 dose

systeme simple et rapide permettant une meilleure efficacite de la therapie vaccinale et en evitant les soucis d'une possible sycotisation de terrain,facteur, d'immunoresistance et d'immunosupression.
bien evidemment, il est inutile d'ajouter de ne pas vacciner systematiquement les enfants contre la grippe ou contre les banales maladies de l'enfance car il existe de tres efficaces traitements homeopathiques pour les prevenir et les soigner le cas echeant.
en fait le traitement du syndrome asthmatique est reellement plus efficace si nous realisons une prevention de la dysimmunite reactive initiale l'organisme restant alors toujours, sur le "qui va la" et est toujours pret a se defendre en cas d'agression.

- IV - INTERPRETATION DES RESULTATS. PREVENTION. CONCLUSION

le chapitre precedent nous a deja amene a discussion et a interpretation des resultats cliniques. Il est donc logique de ne pas trop se repeter (repeter c'est enseigner.....) pour alourdir le discours.malgre cela reprenons l'argument afin de preciser certains points du discours.
l'experience clinique confirme donc la nature plurifactorielle de cette dysimmunite profonde (la recherche theorique commence seulement a envisager le probleme... avec un peu de retard) qui touche l'organisme humain des sa conception (necessite du bioeugenisme) par les differents predispositions constitutionelles transmises par les parents.
le traitement de l'asthme est donc une ecole de vie une reeducation des nouvelles generations afin qu'il puissent mieux profiter de leur espace vital,...de leur oxygene (celui qui reste...)
la vision physiopathologique stricte nous eclaire sur les mecanismes scientifiques de ce syndrome mais apparement, au regard d'une experience sur le terrain, est insuffisante pour assurer le controle total de cette dysimmunite.
les traitements allopathiques sont utilises, voir necessaires en cas d'episode aigu, mais ne doivent absoluement pas etre prolonges au risque d'une areactivation des possibilites de defense de l'organisme (creation d'un feedback negatif)
il est necessaire de concevoir une prise en charge globale de ces patients par les deux techniques therapeutiques qui sont completaires.
dans un premier temps, pour agir rapidement le patient est soumis a un bref mais efficace traitement allopathique qui va bloquer les graves consequences de cet asthme, appuye par un traitement de drainage homeopathique general permettant d'eliminer les effets secondaires des divers medicaments allopathiques.dans ce cas il sera essentiellement utilise:
.nux vomica
.lycopodium
.sulfur a utiliser avec parcimonie...
.cortisone a dilution superieure a 15ch
.arnica a dilution superieure a 15ch
.diverses substances drainantes phytotherapiques du foie comme carduus marianus,rosmarinus,juniperus cynara scolimus.etc..
de nombreux patients consultent la premiere fois dans un stade catastrophique d'areactivite generale,meme a la cortisone.il va falloir reprendre petit a petit les differents mecanismes de cette importante intoxication afin de pouvoir equilibrer ces patients a un niveau de reactivite qui ne correspond pas a un niveau de reequilibre de la symptomatologie asthmatique.il est necessaire expliquer clairement les buts de cette therapie d'approche car votre patiwnt ne comprendrait pas le manque de resultats visibles sur la dyspnee et la frequence de ses crises(persistance du traitement allopathiques meme si celui ci diminu le mordancage des traitements immunobiotherapiques.) il faut attewndre patiemment les differents signes de vicariance positive pour tenter une reactivation centree sur cette dysimmunite.
une fois la phase aigue controlee, il faut prendre en compte l'equilibre du patient et le reactiver petit a petit, ceci est le but exclusif d'un traitement d'immunobiotherapique qui peut etre suivi pendant un temps indetermine suivant la clinique de nos differents patients et leur necessites.
si, par malheur, se reactive l'asthme il est necessaire de le bloquer immediatement. le recours a un bref traitement allopathique est indique et doit etre rapidement mis en place (ne pas attendre parce que l?on assume un traitement homeopathique, il faut agir vite et bien).
recemment de nombreux patients ont consultes pour une gene asthmatique d'origine neurovegetative(desequilibre du pnei)les tests allergiques etant parfaitements negatifs et surtout la spirometrie quasi normale.le facteur declenchant de cette dyspnee etant exclusivement d'origine neurovegetative(stress,angoisse nocturne,choc emotif) petit a petit ces patients entrerons eux aussi dans la spirale du deficit immunitaire par abus de medicaments allopathiques inutiles au regard de l'origine du trouble principal.
le debut de l'apparition de cette symptomatologie pulmonaire chez des hommes d'affaires des patients ayant de grosses responsabilites sur le lieu de travail doit faire penser a un grave probleme sous jacent qui est l'infarctus dont l'age minimum c'est gravement abaisse ces dernieres annees lie au mal de vivre general actuel de la population des pays industrialises.l'asthme est alors seulement la voyant d'alarme qui s'est eclaire et doit etre interprete comme tel avant que survienne l'irreparable(en correlation avec les troubles ying yang de la medecine traditionnelle chinoise).
donc le reequilibre de ces patients passe par un traitement centre sur le systeme neurovegetatif comme:
.arnica
.nux vomica
.moschus
.kalium silicicum
.melatonine
.ngf
.antiage stress
.antiage reg
.argentum nitricum
.drainage hepatique
il n'existe pas une origine psychologique a l'asthme,rien de psychiatrique,aucune folie mais seulement une desesperante envie de vivre
petit a petit, si notre travail de reequilibre journalier est efficace, le recours a l'allopathie sera inutile, et souvent dangereux dans ce contexte d'equilibre instable.
donc le medecin homeopathe ne doit en aucun cas oublier qu'avant tout il doit se comporter en tant que professionnel de la sante respectant un code de deontologie precis pour le bien etre de ces patients, en dehors de tout autre raisonnements fallacieux et pecuniers.
la meilleure solution doit etre toujours celle qui respecte l'integrite de nos patients, qui aide nos patients, le reste ne compte peu et ne doit absoluement pas etre pris en compte dans la decision finale du therapeute.
pour conclure il est necessaire a la vue de l'ensemble de ces diverses constatations cliniques, de reprendre l'argument introductif.
"on ne nee pas asthmatique on le devient" pour cela il devient logique d'insister sur la prevention generale de la qualite de vie quotidienne. prevention correspondant de maniere obligatoire et logique a une conception de la vie plus proche de nos biorythmes traditionnels permettant une adaptation progressive aux necessites artificielles modernes et quotidiennes.

Copyright 1997-2000 HOMEOPATHY on Line