rr

UTILISATION RATIONNELLE DU COMPOSE EMBRYORERIO D41STADIO .
HISTORIQUE ET PROGRESSION DES RECHERCHES APPLIQUEES EN IMMUNOBIOTHERAPIE .
APPLICATION PRATIQUE DANS LES TROUBLES DE RECONNAISSANCE CELLULAIRE IMMUNITAIRE .

JANVIER 1998.


.PLAN.

.1. INTRODUCTION GENERALE .

.2. LA CONCEPTION DE L'INFORMATION CELLULAIRE. LE PROGRAMME.

.3.CLINIQUE APPLIQUEE.

.A. PATHOLOGIE TUMORALE .

.B. PATHOLOGIE AUTOIMMUNE. TROUBLE DE RECONNAISSANCE.

.4. L'ATTRACTEUR ORGANIQUE . CONCLUSION .

.


.1. INTRODUCTION .

DANS CETTE ETUDE IL SERA EXPOSE LES DIVERS RESULTAS EXPERIMENTAUX PARTIELS D'UN TRAVAIL DE TROIS ANNEES A LA RECHERCHE DU REEQUILBRE DE LA REACTIVITE ORGANIQUE GENERALE SELON LES FONDEMENT DES PRINCIPES DE REACTIVITE COMPLEXES ET FRACTALIENS.
LE RAISONNEMENT CLINIQUE EST AXE SUR L'EFFICACITE EXPERIMENTALE DU COMPOSE EMBRYORERIOD41STADIO COMME PIVOT CENTRAL THERAPEUTIQUE ASSOCIE AUX DIVERSES TECHNIQUES THERAPEUTIQUES DE L'IMMUNOBIOTHERAPIE, SOIT L'UTILISATION DES DIFFERENTS MEDIATEURS C3LULAIRES A DOSAGE ET DILUTION HOMEOPATHIQUE, RESPECTANT AINSI LE PRINCIPE DE COMPLEXITE INITAILE.
LES DIFFERENTS RESULTATS SONT UNIQUEMENT LA RESULTANTE DU TRAVAIL PERSONNEL DE L'AUTEUR ET LEUR REPRODUCTIBILITE ,SELON LES CONDITIONS INITIALES DE BASE NECESAIRE AU RAISONNEMENT DEPENDENT DE NOMBREUX FACTEURS QUI POURRAIENT EXPLIQUER L'ECHEC THERAPEUTIQUE DANS DES CAS DITS SIMILAIRES. NOUS NAVIGUONS DONC EN PLEIN MONDE COMPLEXE CAR LA VIE EST SINONYME EN ELLE MEME DE COMPLEXITE, DE RESEAU D'INNOMBRABLES INTERACTIONS ,EN SOMME LA VIE EST UN FRACTAL PERSONNEL EN PLEINE ET CONTINUELLE EVOLUTIVITE.
CETTE ETUDE EST SEPARE EN UNE PARTIE THEORIQUE CHERCHANT UNE EXPLICATION A LA REALITE DES RESULTATS CLINIQUES, APRES INTERPRETATION A POSTERIORI, DE L'ETUDE CLINIQUE. ELLE EST EXPLIQUE AU DEBUT AFIN DE RENDRE L'ENSEMBLE DE CETTE ETUDE PLUS LOGIQUE.
LA SECONDE PARTIE CORRESPOND A L'ETUDE CLINIQUE ET A L'EXPOSITION DES DIFFERENTS RESULTATS CLINIQUES OBTENUS. CES RESULTATS DEVIENNENT LOGIQUES A LA LUMIERE DU DEVELOPPEMENT INITIAL DE LA THEORIE DE FONCTIONNEMENT GENERAL .

.2. LA CONCEPTION DE L'INFORMATION CELLULAIRE.

LA complexite PASSE PAR L'OBSERVATION DS PHENOMENES NATURELS ET LA RECHERCHE DE LEUR EXPLICATION NON REDUCTIVE ET SANS DETERMINISME NI IDEE PRE CONCUES.
FEUILLE D'UN ARBRE A ETE LA PREMIERE SRTUCTURE ETUDIE SELON LES PRINCIPES DE LA MATHEMATIQUE FRACTALIENNE , AINSI QUE LASTURCTURE GENERALE DES ARBRES LEUR FORME . ( VOIR LIVRE....)
PRINCIPE EDUCATION D'UN BONSAI, ANTIQUE TRADITION, EST BASEE SUR LE PRINCIPE DE CONSERVATION DE LA NORME , DU PROGRAMME DE CROISSANCE DE L'ARBRE MAIS DANS UN ESPACE PLUS REDUIT
SI L'ON TAILLE UNE FEUILLE EMBRYONNAIRE, NON ENCORE FIXEE DE FORME, ONT OBTIENT UNE FEUILE PLUS PETITE MAIS DE FORME IDENTIQUE, QUI SE REPRODUIRA PLUS PETITE POUR UNE OU DEUX GENERATION S SUPERIRUERE PUIS PROGRESSIVEMENT LES FEUILEES RECDEVIENNENT DE GRANDEUR NORME REPRENANT LE PROGRAMME INITAIL QUI CORRESPOND A LA CORRECTE INTERACTION QUE DOIT AVOIR LA PLANTE POUR INTERAGIR AVEC LE MILIEU EXTERIERU ET SURTOUT SURVIVRE DANS LES CONDITION S INITIALES PREVUES
DONC RESPECT DES CONDITIONS INITIALES , STIMULI INFINITESIMAL QUI PEUT BOULEVERSER L'EQUILIBRE UN VRAI MONDE COMPLEXE FRACTALIEN EN PERPETUEL DESEQUILIBRE.
UN ELLEMENT D'OBSERVATION CLINIQUE ETRANGE EST A RAJOUTER, EN EFFET SI L'ON COUPE UNE FEUILLE EMBRYONNAIRE D'UNE PLANTE TRES RESISTANTE COMME LE VISCUM ALBUM ( CONNU POUR SES PROPRIETES ANTITUMORALES), DEUX FAITS SE REALISENT,
LA FEUILLE NE DIMINU PAS DE TAILLE
LA MARQUE DE LA COUPE PERSISTE
LES AUTRES FEUILLES POUSSENT TOUJOURS IDENTIQUES.
CELA POURRAIT EXPLIQUER L'IMMUNABILITE DE SON PROGRAME DE DEVELOPPEMENT CELLULAIRE, LA FORCE DE CELUI CI A CORRIGER LES DEFAUTS IMMEDIATEMENT ET SURTOUT SES REELES PROPIRETES ANTITUMORALES RETROUVES EN CLINIQUES JOURNALIERE.
THEORIE REACTIVE DE LA MALADIE, REACTION DE L'ORGANISME POUR REJOINDRE UN EQUILIBRE MEILLEUR, UNE INFORMATION MEILLEURE. APPICATION MODERNE DES DIATHESES ET DES CONSTITUTIONS HOMEOPATHIQUES ( VOIR SCHEMA EQUILIBRE DESEQUILBRE DES DIF DAITHESES)
'ETRE HUMAIN EST UN RESEAU COMPLEXE DE SYSTEME FRACTALIEN COMPLEXE EN PERPETUELLE INTERACTION INFORMATIONNELLE. LE MESSAGE EST VEHICULE PAR DES PROTEINES APPELLEEES CYTOKINES FACTEUR DE CROISSANEC , NEUROMEDIATEURS, FACTEURS DE CROISSANEC NERVEUX ETC
POUR REEQUILIBRERR ORGANSIEME IL FAUT UTILISER LES MEMES SIGNAUX QUI ONT CREES LE DESEQUILIBRE, A DES DOSAGES INFINITESIAMUX RESPECTANT L'INFINITESIMALITE DU DESEQUILIBRE INITAIL FIN DE REMETTRE EN EQUILIBRE PLUS RAPIDEMENT LE SYSTEME SUR SON ATTRACTEUR ETRANGE,
LE SIGNAL SONT LES CYTOKINES , L'INFINITESIMALITE DU MESSAGE RESPECTE LES CRITERES DE LA MEDECINE BIOOGIQUE ET SURTOUT DES DILUTION ET DINAMISATION HOMEOPATHIQUE.
LA DYNAMISATION EST TRES IMPORTANTE CAR ELLE DONNE L'ENERGIE NECESSAIRE A LA FIXATION ET A LA RECONNAISANEC DE CE MESSAGE , NON EN TERME QUANTITATIF MAIS EN TERME QUALITATIF CE QUI EST AMPLEMENT SUFFISANT POUR REGULER LE FONCTIONNEMENT DU SYSTEME CAR IL NE FAUT PAS OUBLIER QUE NOUS RAISONNONS EN TERME HYPOPHYSIOLOOGIQUE,IL FAUT DONC SEULEMENT DONNER UN CORRECT MESSAGE A LA CELLULE QUI VA POUVOIR L'INTEGRER MAIS AVANT TOUT LE RECONNAITRE ET LE FIXER SUR SON RECEPTEUR DONC UTILISER UNE CERTAINE ENERGIE QUI DOIT ETRE FOURNIE EN MEME TENPS QUE CE MESSAGE.
DANS CE CONTEXTE UN COMPOSE COMME EMBRYORERIO REPRESENTE UNE BASE EXTRAORDINAIRE DE TRAVAIL SELON LA PHYLOGENESE DES ORGANSIMES HUMAINS . IL REPRESENTE UN DES PROGRAMMES INITAIUX ,CORRESPONDANT AU PRIMUM MOVENS DE DEVELOPPEMENT DU GIGANTESQUE FRACTAL VIVANT, IDENTIQUE AU DEBUT DU DEVELOPPEENT DE TOUTE ESPECE VIVANTE, NOUS NE SOMMES QUE DES ANIMAUX HYPER PROGRAMMES, SANS PLUS .
CET ENSEMBLE DE STIMULUS INITAIL DONNE A UN DOSAGE INFINITESIMAL, HOMEOPATHIQUE ET ACTIVE PAR LA DYNAMISATION D4, PAS IMPORTANTE POUR NE PAS AGGREDIR TROP ET BLOQUER LA REPONSE ( DIVERS DILUTIONS ONT ETE ESSAYE, D4 EST LA PLUS EFFICACE ). DIVERS STADES ENBRYONNAIRESS ONT ETE PROUVES LE PREMIER STADE RESTE LE PLUS EFFICACE MAIS SUROTUT EN PRATIQUE CLINIQUE QUOTIDIENNE , CE STADE DONNE DES REPONSE BIEN PLUS SATISFAISANTE. ATTENTION A LA CULTURE CELLULAIRE QUI ELIMINE LE CONTEXTE GENERALE DU CONTROLE DE L'ENTIER ORGANE ET DE L'ENTIER ORGANISME, TRPO REDUCTIONNEL, ELIMINE EN QUELQUE SORTE LES CONDITIONS FRACTALIENNES DE LA VIE .
DONC NECESSITE DE L'UTILSATION IN VIVO, NOTION DE BASE DE L'EXPERIENCE CLINIQUE DES MEDECINS HOMEOPATHES ,DES MEDECINS DE LA MEDECINE TRADITIONELLES CHINOISE DEPUIS DES MILLIERS D'ANNEES.....
EMBRYORERIO EST DONC UN COMPLEXE DE SIGANAUX COMPLEXES QUI VA AGIR DANS SA COMPLEXITE AU SEIN D'UNE SITUATION FRACTALIENNE POUR CHERCHER A REDONNER UN EQUILIBRE ET UN SENS A Lì'ENSEMBLE DE CES MESSAGES QUI QUELQUE PART NìONT PAS REJOINT LEUR BUT.
IL VA FALOIR LE GUIDER INTELLIGEMEMT , POUR CELA IL FAUT AJOUTER DES INDICATIONS PRECISES, QUI SERONT REPRESENTEES PAR LES DIVERSES CYTOKINES DU MELANGES DONNES A DOSAGE PARTICULIER ( 4CH OU 15CH) AFIN DìAUGMENTER LE MORDANCAGE DE L'EFFET REACTIF DESIRER ET SURTOUT PRECISER L'ORDRE , PRECISER LE PROGRAMME A CORRIGER . OU DU MOINS COMMENCER A FAIRE COMPRENDRE A L'ORGANISME QU'IL EST ARRIVE LE TEMPS LE MOMENT DE LA REACTIVITE .
LA VISION REDUCTIONISTE DU COMPLEXE VITAL NE PEUT PORTER QU'A L'INHIBITION D'UNE VOIE METABOLIQUE, INHIBITION GROSSIERE ET DANGEUREUSE CAR PROVOCANT DE GRAVES TROUBLES DE RECONNAISSANCE CELLULAIRE, PROVOQUANT LA SATURATION DE LA SUBSTANCE FONDAMENTALE DONC EMPECHANT EN FIN DE COMPTE UNE CORRECTE COMMUNICATION INTERCELLULAIRE. DE PLUS IL A ETE NOTE L'ACTIVATION DES FACTEURS GENIQUES DE RESISTANCE ( PDR3) MITOCHONDRIAUX AUX DIVERSES DROGUES TYPE CHEMIOTHERAPIE. CETTE RESISTANCE INDUITE PAR UNE TROP FORTE STIMULATION , ET AUSSI UNE STIMULATION INCORRECTE DANS LE TEMPS ET DANS L'ESPACE VA PROVOQUER DES CATATOSTROPHES RENDANT L'ACTIVATION ENERGETIQUE CELLULAIRE MITOCHONDRIALE COMPLETEMENT INEFFICACE ET DANGEREUSE PAR LE FAIT DE L'INEFFICACITE DE LA THERAPIE EN COURS. L'ERREUR DE PROGRAMME QUI A ETE INDUITE PAR LES MEDICAMENTS CHIMIOTHERAPIQUE A PROVOQUE UNE RAPIDE REPONSE MITOCHONDRIALE QUI CHERCHE DESESPEREMENT A L'ELIMINER, MAIS CETTE ELIMINATION RISQUE DE LUI COUTER TRES CHER......DE PLUS L'ACCUMULATION D'ERREURS INDUITES DANS LA CHAINE RESPIRATOIRE MITOCHONDRIALE VA PROVOQUER UNE SERIE DE MUTATIONS DU DNA MITOCHONDRIAL EN CHIANE PROVOQUANT UNE INEFFICACITE DE SA REPLICATION ET SURTOUT UN EFFET DE VIEILLISEMENT PRECOCE CELLULAIRE TOUT A FAIT INOPPORTUN DANS UN TEL CAS DE FIGURE.
SUREMENT LE COMPOSE EMBRYORERIOD41STADIO CONTIENT DE PART SA NATURE EMBRYONNAIRE INITIALE DU DNA MITOCHONDRIAL DENUE D'ERREUR D ET DE MUTATIONS QUI PEUT INDUIRE UNE POSSIBILITE DE CORRECTION,OU UNE SENSIBILISATION PARTICULIERE QUI POURRAIT INDUIRE EN QUELQUE SORTE UNE DEBUT DE PROCESSUS CORRECTIF SI CELA EST ENCORE POSSIBLE ( COMBAT SPECIFIQUE DES EFFETS COLLATERAUX DE LA CHIMIOTHERAPIE).

IL EST DONC NECESSAIRE AFIN DE POUVOIR REEQUILBRER DE MANIERE PHYSIOLOGIQUE DURABLE ET SANS PROVOQUER DE CATASTROPHES METABOLIQES REDONNER CE SIGNAL VITAL SELON LES CONDITIONS INITIALES ET EN RESPECTANT LA PHYSIOLOGIE DU DESEQUILIBRE, SELON LES PRECIS CRITES PHYSIOPATHOLOGIQUES DE LA MEDECINE MODERNE. CE N'EST PAS LES PROGRES DE LA MEDECIEN QUI SONT A CRITIQUER MAIS PLUTOT LES ARMES THERAPEUTIQUES QUI SONT INADEQUATES ET OBSOLETES EN RAPPORT AU REELLE ENTITE DU TROUBLE A CORRIGER CAR IL EST NECESSAIRE DE CORRIGER ET NON D'INHIBER DANS LA PLUPART DES CAS .
L A REALISATION DE CE PROJET DOIT OBLIGATOIREMENT PASSER PAR L'UTILISATION D'UNE TECHNIQUE THERAPEUTIQUE RESPECTANT LES PRINCIPES PHYSIOLOGIQUES DE LA COMPLEXITE DE L'ORGANISME VIVANTE RECEVEUR DU MESSAGE ET SUROTU NE PAS CREER D'AUTRE BLOCS ENGENDRANT UNE SITUATION DE DESEQUILBRE GENERAL DE LA MA LDIE ET INHIBANT LES CAPACITES DE REPONSE BENEFIQUE DE L'ORGANISME, VIEUX PRINCIPES DE LA MEDECIEN TREADITIONNELLE CHINOISE ET PRINCIPE DE BASE DE L'ACUPUNCTURE .
LE FIL CONDUCTEUR EST DONC LE RESPECT DE L'INTERPRETATION DU PROGRAMME INITIAL, DONC LE RESPECT DES CONDITIONS INITIALES DE LA VIE COMME DANS TOUT SYSTEME COMPLEXE ET FRACTALIEN EN CELA LES STIMULUS ENVOYES A L'ORGANISME DOIVENT RESPECTER LES CRITERES D'INTEGRITE, DE NON MANIPULATIONS CHIMIQUE, STIMULUS COMPRIS ET INTEGRES DE MANIERE NATURELLE PAR CET ORGANISME QUI RECLAME DU SECOURS A TRAVERS LES DIFFERENTS SYMPTOMES DE SA MALADIE.
L'ETUDE CLINIQUE EST DONC TRE IMPORTANTE CAR ELLE REFLETE L'INTERPRETATION ET LE REEQUILBRE PHYSIQUE , PSYCHIQUE ET ENERGETIQUE DE L'ORGANSIME VIVANT SOUMIS A CE REEQUILBRE ,IL INTERPRETE L'INFORMATION ET VOUS LANCE DES SIGANUX INDICATIFS QUE TOUT BON THERAPEUTE DOIT SAVOIR INTERPRETER SELON SON EXPERIENCE , SA CONSCIENCE ET SON SAVOIR FAIRE ESSENTIELLEMENT UNE QUESTION DE BON SENS....
CET ENSEMBLE EST SEULEMENT REPRESENTE PAR UN ANTIQUE MANIERE DE PRATIQUER L'ART MEDICAL, QUI S'APPELE HOMEOPATHIE, L'HOMEOPATHIE EST DONC LA MEDECINE DE LA COMPLEXITE, A CHAQUE SIGNAL INFIME CORESPOND UNE REPONSE THERAPEUTIQUE DIVERSE A MODULER SELON DEUX CRITERES QUI SONT LE DILUTION ET LA DYNAMISATION, SELON L'ENERGIE ET LE PHYSIOLOGIQUE .
L'EXPERIENCE RAPPORTEE DANS CETTE ETUDE EST ESSENETIELLEMENT CLINIQUE, BASEE SUR LES CRITERES PRECEDENT DE LA COMPLEXITE ET PERSONALISEE, DONC L'IMPOSSIBILITE DE RAPPORTER LE TOUT A UNE ETUDE STATISTIQUE QUI A MINEE DEPUIS DES ANNES L'ART MEDICAL LA RENDANT UN SOIT DISANT SCIENCE..., CHAQUE CAS DE NOS PATIENTS EST A ETUDIER ET A REMETTRE DANS SON CONTEXTE RPECIS POUR OBTENIR UN SENS REEL , COMME IL FAUT TOUT DE MEME RATIONALISER A DES FINS EXPLICATIVES, L'ETUDE CLINIQUE DES DIVERS RESULTATS EXPERIEMENTAUX SEERA SEPAREE EN DEUX CAS BIEN PRECIS .
LES PATIENTS PRESENTANT UNE PATHOLOGIE TUMORALE DONC UNE GRAVE, DURABLE ET TRES ANCIENNE ERREUR DE LEUR PROGRAMME A UN NIVEAU PARTICULIER DU FONCTIONNEMENT CELLULIARE.
LES PATIENTS PRESENTANT UNE PATHOLOGIE LIEE AU FONCTIONNEMENT DU SYSTEME IMMUNITAIRE , PATHOLOGIE D'HYPER OU D'HYPO ACTIVITE, MAIS AUSSI ERREUR LIEE A L'AUTOIMMUNITE.
CAR SELON LES CRITERES DE LA COMPLEXITE IL EST BIEN PLUS LOGIQUE CHERCHER DE CORIGER L'ERREUR D'INTERPRETAITON DU MESSAGE AVANT QUE CELUI CI NE DESEQUILIBRE TROP LE PATIENT SI CELA EST POSSI BLE ET SI CETTE ERREURE DE PROGRAMME N'EST PAS DEJA ,INITIALEMENT UNE GRAVE ERREURE..DONC CELA OUVRE LA PORTE A LA MMEDECINE PREVENTIVE, A L'EDUCATION DE NOTRE SYSTEME IMMUNITAIRE AVANT QUE CELA NE SOIT PLUS POSSIBLE.
IL EST DONC PROBABLE DE POUVOIR AIDER DES PATIENTS ATTIENTS DE PATHOLOGIE TUMORAle, LES AIDER A VIVRE MEIUX EN ESSAYANT DE CORRIGER L'ERREUR D'INTERPRETATION SI NOUS N'ARRIVONS PAS TROP TARD ,AMIS IL EST PLUS EVIDENT , PLUS SUR DE POUVOIR EVITER DE GRAVES PROBLES A NOS PATIENTS SI NOUS REUSSISSONS A REEQUILIBRER ENCORE A TEMPS LES DIFFERENTESS ERREURES D'INTERPRETATION QUI NE PEUVENT QUE SE MULTIPLIER ET APPORTER DANS LES SUITES DE GRAVES CONSEQUENCES.
AFIN D'EVITER UNE DEGENERATION TUMORALE IL EST NECESSAIRE CORRIGER LES INFIMES ERREURES AVANT , ET SURTOUT MAINTENIR LE STADE CLINIQUE GENERAL AFIN DE NE PAS RECREER LES CONDITIONS INITAILES FAVORABLES A LA REPRISE DU PROCESSUS.
BIEN ENTENDU SI IL EST OBTENU DES RESULTATS ENCOURAGEANTS DANS LE PREMIER CAS DE SITUATIONS GRAVE, IL SERA LOGIQUE DE POUVOIR OBTENIR DES RESULTATS ENCORE MEILLUERS LORS DE SITUATIONS MOINS GRAVES EN TERME DE DESEQUILIBRE BIEN EVIDEMMENT.
LA BASE PHYSIOPATHOLOGIQUE DE L'ACTION DE SES COMPOSES ET DE SES MESSAGES CELLULAIRES EST BASEE SUR LA POSSIBILITE DE REDONNER UN ORDRE PHYSIOLOGIQUE A LA CELLULE POUR ASSURER SOIT LA CORRECTION, SOIT L'INDUCTION DU PROCESSUS D'ELIMINATION APOPTOTIQUE QUI REPRENTE LE MODE DE CONTROLE DES ERREURES CELLULAIRE ET SURTOUT L'ELIMINATION SILENCIEUSE EN TERME PHYSIOLOGIQUE ET ENERGETIQUES AVEC RECYCLAGE DES DIFFERENTES COMPOSANTES ENCORE UTILISABLES POUR LA COMMUNAUTE.( L'HOMME DEVRAIT PRENDRE L'EXEMPLE SUR SES PROPRES CELLULES ET DE NOUVEAU RESPECTER LES MECANISMES IMUABLES DE LA NATURE..).
VOIR SCHEMA D'ACTION IMMUNOBIOTHERAPIE....
LE COMPOSE EMBRYORERIO REPRESENTE ICI UNE BASE DE RESONNEMENT PHYSIOPATHOLOGIQUE DE PART SON ACTION SUR LA REGULATION DU GENE P53 CHECK POINT DE LA PREMIRE PHASE DE CORECTION CELLULAIRE, IL NE FAUT PAS OUBLIER QUE LA MUTATION DE CE GENE EST RESPONSABLE D'UNE SERIE INTERMINABLE DE DEGENERATION TUMORALE PAR CREATION D'UN CLONE CELLULIARE INGOUVERNABLE QUI A RETROUVE SES CAPACITES EMBRYONNAIRE DE DEVELOPPEMENT ET QUI NE PEUT PAS ETRE INHIBER PAR L'ORGANSIME CAR LE PRIMUM MOVENS N'AS PAS ETE CORRECTEMENT CORRIGE.
JUSTEMENT IL EXISTE DANS CE COMPOSE ENBRYOREIO TOUS LES FACTEURS NECESSAIRES A LA CORRECTION DE CE PROCESSUS SI CELA NìADVIENT PAS TROP TARD.ET DANS DES CIRCONSTANCES FAVORABLES. UNE AUTRE RAISON POUR DE NOUVEAU JUSTIFIER L'UTILISATION DE CE TYPE DE TRAITEMET DE RREQUILIBRE DE NATURE COMPLEXE.
COMME IL A DEJA ETE ABORDE PRECEDEMMENT IL EST IMPOSSIBLE VIR DANGEREUX APPIQUER LA METHODE STATISTIQUE REDUCTIONISTE A CETTE ETUDE SUR LES MECANSIMES PHYSIOLOGIQUES DE LA COMPLEXITE DE LA VIE.
CHAQUE PATIENT MAINTIENT SON STADE DE BIEN ETRE CELLULAIRE EEN CHERCHANT LE LUS POSSIBLE DE NE PAS SìELOIGNE TROP DE SON POINT D'EQUILIBRE, QUI NE REJOINT QUE LE JOUR DE SA MORT CAR L'EQUILIBRE SELON LES PRINCIPES DE LA CYBERNETIQUE EQUIVALENT A IMMOBILITE DONC A PERTE DE LA CAPACITE D'INFORMATION INTERCELLULIARE . LA MALDIE EST DONC LA RECHERCHE DESESPEREE DE CETTE ORGANISME VIVANT A LUTTER CONTRE DES MECANISMES DES ERREURES DE PROGRMAE QUI LE POUSSE JUSTEMENT A CETTE IMMOBILITE PAR BLOCAGE DES POSSBILITES D'INFORMATION CELLULIRE.( SATURATION DE LA SUBSTANCE FONDAMENTALE INTERCELLULIARE), ET CHAQUE ETRE VIVANT A SA MANIERE DE REAGIR FACE AU DANGER, DE PREVENIR CE DANGER , DE SENTIR VENIR CE DANGER ET DE L'INTERPRETER COMME SIGANAL POSITIF OU NEGATIF, UNE VRAI COMPLEXITE DANS LA COMPLEXITE CAR NOTRE ORGANE DE COMMANED LE CERVEAU EST UN AUTHENTIQUE RESEAUU DE SYSTEME COMPLEXE EN PERPETEULLE INTERACTION , DONC UN GRADE DE COMPLEXITE SUPEREIEURE FONCTIONNANT EN QUATRE DIMENSION, LA QUATRIEME ETANT REPRESENTEE PAR LA PLASTICTE CEREBRALE.
UNE ETUDE CLINIQUE GENERALE INITIALE EST DONC NECESSAIRE AFIN DE RENDRE NOTRE INTERVENTION THERAPEUTIQUE LOCALE EFICACE .
DANS LE CADRE DE LA PRATIQUE DE L'ART MEDICAL, IL DEVEINT LOGIQUE QUE L'EMSENBLE DES DETAILS ET DES CHANGEMETN INFIMES DANS LA CLINIQUE DE NOTRE PATIENT ONT TOUJOUS ETE LA BASE MEME DE LA PRATIQUE CLINIQUE UN PEU OUBLIEE A CE JOUR DE MATERIALISME A OUTRANCE.
LA SEULE TECHNIQUE THERAPEUTIQUE QUI RESPECTE L'ENSEMBLE DE CES CRITERES NECESAIRES A LA CORRECTE VALUTATIONS DES CONDITIONS INITAILES DEMEURE LA MEDECINE BIOLOGIQUE ET PARTICULIEREMNT LEA MEDECINE HOMEOPTAHIQUE, MEME SI NOUS NE DISPOSONS PAS DES PREUVES SCIENTIFIQUES DE SON EFFICACITE, MAIS PERSONNE A ENCORE APPORTE LES PREUVES SCIENTIFIQUES DE LA VIE ET DE SON ORIGINE POURTANT ELLE EXISTE REELEMENT , CLINIQUEMENT PRESENTE TOUS LES JOURS ...ETRANGE NON....
CETTE ETUDE CLINIQUE VA DONC POSER LES BASES INITAILES DU RAISONNEMENT , VA CREER LES CONDITIONS INITAILES AU DEBUT DE LA CORRECTION DE CE DESEQUILIBRE INFORMATIF. EN FAIT CETTE VALUTATION EST PRIMORDIALE CAR DANS TOUS LES PRINCIPES DE BASE DE LA COMPLEXITE, TOUT DEPEND DES CONDITIONS INITIALES, ET POUR LA MISE EN ROUTE DES TAITEMENT S HOMEOPATHIQUES TOUT DEPEND DE L'EXAMEN INITIALE DE LA VALUTATION ATTENTIVES INITIALE DE NOTRE PATIENT EN INTERACTION AVEC SON MILIEU ANBIANTAL EXTERIEUR MAIS AUSSI AVEC SON THERAPEUTE, CE QUI COMPLIQUE BIEN ENTENDU LA MISE EN ROUTE DU TAITEMENT MAIS SURTOUT LA REPRODUCTIBILITE EXACTE DU RESULTAT CAR IL DEPEND AUSSI DU THERAPEUTE.
LES RESULTATS CLINIQUES PERSONNELS QUI SONT REPORTES DANS CETTE ETUDE SONT DONC EXCLUSIVEMENT LE RESULTAT DE TRAVAUX PERSONNELS ,DONC DIFFICILEMENT REPRODUCTIBLES. SEULEMENT COMME LE MECANISME DE BASE ET LE RESULTAT FINAL DE REEQUILIBRE SEMBLE SE REPRODUIRE, LA METHODE D'APPROCHE DE SES PATIENT S SEMBLE JUSTIFIEE, EN EFFET SEULEMENT UNE METHODE PEUT ETRE QUANTIFIEE ET RERPODUCTIBLE L'ADAPTATION A CHAQUE PATIENT EST LE FRUIT DE L'EXPERIENDE ET DE L'ART MEDICAL DE CHAQUE THERAPEUTE RESPONSABLE DE SES PROPRES ACTES THERAPEUTIQUES. ENCORE UN ARGUMENT QUI JUSTIFIE LìAPPROCHE COMPLEXE DE CE NECESAIRE REEQUILIBRE.
LA METHODE DE BASE LIEE AU RESPECT DES CRITERES DE COMPLEXITE DES INTERACTIONS ENTRE SYSTEME VIVANTS A DEJA ETE EXPLIQUEE , RESTE A PRESENTER LES DIFFERENTS RESULTATS CLINIQUES DE TROIS ANS DE TRAVAIL.

.2. ETUDE CLINIQUE PARTIELLE EXPERIMENTALE.

COMME IL A DEJA ETE EVOQUE, POUR DES RAISONS DE COMPREHENSIN DES RESULTAS ET D'INTERPRETATION CORRECTE DE CEUX CI, CETTE ETUDE SERA SEPAREE EN DEUX GRAND S CHAPITRES DISTINCTS MAIS ENTRE CONTINUELLE INTERACTION.
EN PREMIER LIEU IL SERA ETUDIE LES RESULTATS CLINIQUES OBTENUS CHEZ DES PATIENTS PRESENTANT UNE PATHOLOGIE TUMORALE CECI POUR DES RAISONS INITIALEMENT HISTORIQUES CAR LE COMPOSE EMBRYORERIO A TE AU DEBUT DE L'ETUDE CLINIQUE UNIQUEMENT PROPOSE DANS CES CAS PARTICULIERS, SE SONT LES RESULTATS ET SURTOUT LE MODE D'EXPLICATION DE CES MEMES RESULTATS QUI A OUVERT LA POSSIBILITE A UNE APPLICATION THERAPEUTIQUE PLUS AMPLE ET PLUS GENERALE.
EN SECOND LIEU SERA ETUDIE L'ENSEMBLE DES PATIENTS, VU LES RESULTATS OBTENUS DANS LE PREMIER CAS, QUI PRESENTENT UNE PATHOLOGIE LIEE A UN TROUBLE D'INTERPRETATION DE LEUR SYTEME IMMUNITAIRE. INTERPRETATION CENTRALE OU PERIFERIQUE .

.A. PATIENTS PRESENTANT UNE PATHOLOGIE DE TYPE DEGENERATIVE TUMORALE.

L'ENSEMBLE DES CAS CLINIQUES VENUES A NOTRE OBSERVATION ONT TOUS ETE SUIVI PAR DES CENTRES OFFICIELS ANTITUMORAUX DURANT UNE PERIODE PLUS OU MOINS LONGUE ET POUR LA PLUPART CONTINUENT LE SUIVI CLINIQUE DURANT LA PERIODE DU TRAITMENT BIOLOGIQUE .
CELA PERMET UNE DOUBLE VALUTATION CLINIQUE ET BIOLOGIQUE DES RESULTATS OBTENUS.
LES TYPES DE PATHOLOGIES TRAITES SONT :

.TUMEUR DU SEIN
.TUMEUR DU PANCREAS
.TUMEUR DU POUMON, ADENOCARCINOME PRIMITIF
. ADENOCARCINOME DUGESTIF
.LINFOME NON HODGKINIEN DE GRADE DIVERS
.PROCESSUS TUMORAL METASTATISE DE DIVERSE NATURE
METASTATISE AU FOIE, AU CERVEAU, AU PERITOINE, AU POUMON
. STADE DE REACTIVITE TERMINALE.
L'ETUDE CLINIQUE NE SERA PAS REALISEE EN DISTINGUANT LES DIFFERENTES PATHOLOGIES, MAIS PLUTOT EN RESPECTANT LES PRINCIPES DE LA REACTIVITE CELLULAIRE, DONC SELON LA CONFIRMATION DE LA REALISATION DU REEQUILIBRE NECESSAIRE AU FREINAGE DU PROCESSUS DEGENERATIF.
COMME IL A DEJA ETET EVOQUE LA BASE DU TRAITEMENT COMPORTE L'ADMINISTRATION AU PATIENT DE :

EMBRYORERIO D41STADIO
DIVERSES CITOKINES A DOSAGE HOMEOPATHIQUE
( TNF, IL4, IL6, IL10, IL11, IFNGAMMA , GCSF)
SOMATOSTATINE
MELATONINE
ASSOCIE A UN TRAITEMENT HOMEOPATHIQUE DE BASE NECESSAIRE AU MIANTIENT DU DRAINAGE DE L'ORGANISME, A LELIMINATION DES EFFETS COLLATERAUX DES TRAITEMENTS ALLOPATHIQUES ET AU MAINTIENT DE L'HOMEOSTASIE GENERALE DE LA CONSTITUTION ET DE LA DIATHESE DDE NOTRE PATIENT, CE TRAITEMENT HOMEOPATHIQUE A LUI SEUL EST INEFFICACE POUR REACTIVER LES DEFENSES DE L'ORGANISME AFIN DE LUTTEER ET CORRIGER LE DEFAUT DE PROGRAMME QUI A INDUIT PAR LA TANSFORMATION TUMORALE, MAIS LA COMPLEMENTARITE EST INDISPENSABLE.
LES TRAITEMENTS ALLOPATHIQUES CHIMIOTHERAPIE, RADIOTHERAPIE SONT AUSSI , DANS LA MESURE DU POSSIBLE ET SELON LE DGRE DE SUPPORTATION DU PATEINT MAINTENU, MAIS LE PLUS SOUVENT DES LES PREMIERS RESULTATS OBTENUS LE PAITENT REFUSE DE SE SOUMETTRE A CE MODE DE TRAITEMENT ET IL EST DE NOTRE DEVOIR DE MEDECIN DE L'AIDER A ASSUMER SON CHOIX CAR CHACUN EST MAITRE DE SON DESTIN.

.STADE INITIAL DE REACTIVITE

la prise en charge therapeutique de CES PATIENTS REPOND A UNE DEMANDE D'AIDE URGENTE, GENERALEMENT DE LA PART DES FAMILIERS CAR DE NOMBREUX PATIENTS NE SONT PAS AU COURANT DE LA REELLE ENTITE DE LEUR PATHOLOGIE, ESSENTIELLEMENT POUR DES RAISONS EMOTIVES. GENERALEMENT CES PATIENTS N'ONT OBTENUS AUCUNE AIDE PARTICULIERE DES SERVICES DE SOINS OFFICIELS CAR CONSIDERES COMME AU DELA DE TOUTE RESSOURCES THERAPEUTIQUES.
GENERALEMENT CE CAS DE FIGURE CORRESPOND A DES PATIENTS AYANT DEJA DE NOMBREUX PROCESSUS METASTATIQUES ACTIFS, QUELQUE SOIT LEUR ETAT CLINIQUE GENERAL, CES METASTASES SONT ESSENTIELLEMENT LOCALISEE AU FOIE, POUMON ET PERITOINE, RAREMENT AU NIVEAU DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL ET AU NIVEAU VERTEBRAL( DOULEUR IMPORTANTE).
PLUS RAREMENT QUELQUE PATIENTS ONT CONSULTES POUR DES RAISONS PERSONNELLES DE REFUS DES TRAITEMENTS ALLOPATHIQUES, DEMANDANT EUX AUSSI UNE AIDE A LEUR CHOIX, QUI SI EST CORRECTEMENT ARGUMENTE ET JUSTIFIE DOIT ETRE RESPECTE.
LE TRAITEMENT EST COMMENCE PAR UN DRAINAGE GENERAL DE L'ORGANSIME REALISANT UNE ACTIVATION HEPATIQUE , RENALE ET INTESTINALE.(MEDICAMENT TRES VARIES SELON LES CAS , A BASE DE NUX VOMICA , CORTISONE 4CH, CHELIDONIUM 9CH, GLYCIRHIZA GLABRA TM, CARDUUS MARIANUS TM, JUNIPERUS 1DH, ETC...)
DE MANIERE CONCOMITTENTE IL EST REALISE UNE STIMULATION IMMUNITAIRE A L'AIDE DE :
.IL6 5CH
.TNF 4CH
.SOMATOSTATINE 4CH
.MELATONINE 15CH
ET LE COMPOSE EMBRYORERIOD41S EST PRESCRIT POUR UN MOIS A RAISON DE 20 GOUTTES DEUX OU TROIS FOIS PAR JOUR SELON LA NECESSITE DE RAPIDITE D'EFFET A OBTENIR.
LES PREMIERS RESULTATS, SOUS PEINE DE TOTALE INEFFICACITE DE CETTE STIMULATION DOIVENT SE SENTIR ENTRE LES DEUX PREMEIRS MOIS DE TRAITEMENT, CECI SEMBLE ETRE UNE CONSTANTE OBLIGATOIRE DE TOUS CES TYES DE TRAITEMENT.
LENTEMENT LE PATIENT COMMENCE A SE SENTIR PLUS ENERGIQUE, IL REPREND UN APPETIT NORMAL ET MEME QUELQUE S KILOS.
SI CE PATIENT EST SOUMIS A UN TRAITEMENT ALLOPATHIQUE , CELUI CI EST MEIUX SUPPORTE, LES VOMISSEMENT SE FONT PLUS RARES, LES DOULEURS VAIREES SONT PLUS SUPPORTABLES.
IL SEMBLERAI QUE LA LUTTE POUR LA SURVIE EST FINALEMENT COMMENCEE, LE SYSTEME IMMUNITAIRE COMMENCE ENFIN A COMPRENDRE QU'IL LUI EST POSSIBLE DE SE DEFENDRE.
CE PROCESSUS DE DEFENSE EST BIEN PLUS EFFICACE SI LE COMPOSE EMBRYORERIOD41S ESST AJOUTE AU TRAITEMENT DES LE DEBUT ,REALISANT AINSI UNE STIMULATION PLUS COMPLETE DES CAPACITES DE DEFENSE DE CET ORGANISME , MAIS AJOUTANT EN FAIT UN PROGRAMME DE LUTTE PLUS COMPLET.
DURANT LE PREMIER MOIS DE TRAITEMENT , IL EST DONC SEULEMENT REALISE UNE REACTIVATION ET UNE POTENTIALISATION DES POSSIBILITES DE REPONSE DE CE PATIENT, MEME SI CELUI CI CONTINU LES TRAITEMENET ALLOPATHIQUE.
CE SERA DURANT LE SECOND MOIS DE TRAITEMENT , PHASE DECISIVE EN CE QUI CONCERNE LES POSSIBILITES THERAPEUTIQUES FUTURES, QUE COMMENCERA A SE NOTER DIFFERENTS RESULTATS CONCRETS DE L'ACTION DE CETTE METHODE THERAPEUTIQUE.
EN EFFET , PETIT A PETIT CE PATIENT COMMENCE A SE RENDRE COMPTE DE POUVOIR ,PAR UN MECANISME DE VICARIANCE POSITIVE, RENDRE BEIN PLUS EFFICACE L'ENSEMBLE DES DEFENSES DE SON ORGANISME.
IL APPARAIT QUELQUE PLAQUES DIFFUSES DE DERMATITES, LES FONCTION RENALES ET INTESTINALES SONT PLUS EFFICACES, LE TAUX DE GLOBULES BLANCS ET DE GLOBULES ROUGES RETOURNE A DES VALEURS SUBNORMALES ( SURTOUT SI CE PATIENT A ETE SOUMIS A DE NOMBREUSES SEANCES DE CHIMIOTHERAPIE). A CE STADE DE NOMBREUX PATIENTS ONT NOTES L'QTTENUATION DU GONFLEMENT DES DIFFERENTS GANGLIONS DES DIVERSES CHIANES LYMPHATIQUES. CEUX CI RESISTENT MEME MIEUX AUX DIFFERENTS EPISODES VIRAUX. LOCALMENT , SI LES CONTROLES DE LA NEOPLASIE ONT ETE EFFECTUES DANS CETTE PERIODE IL EST SOUVENT NOTES UNE DIMINUTION DES IMAGES DE NATURE INFLAMMATOIRE, UNE NETTE DIMINUTION DES CHAINES GANGLIONNAIRES ET CECI ESSENTIELLEMENT AU NIVEAU DU PARENCHYME HEPATIQUE ET DU PERITOINE.
LES DOULEURS ENGENDREES PAR LES METASTASES PERSISTENT MAIS DEVIENNENT PLUS SUPPORTABLES OU PLUS FACILEMENT CALMABLE PAR LES TRAITEMENTS ALOPATHIQUES,EFFICACITE PLUS IMPORTANTE A DOSAGE INFERIEUR,SANS LA NECESSITE DE L'UTILISATION DES COMPOSES MORPHINIQUES .
A CE STADE DES DEUX MOIS DE TRAITEMENT , L'ORGANISME A REPONDU A LA STIMULATION AUQUELLE IL A ETE SOUMIS , SA REPONSE EST LA REMISE EN FONCTION DE LA DEFENSE GENARLE ET LE DEBUT DE LA LUTTE CONTRE L'AGGRESSEUR PAR TOUS LES MOYENS QU'IL LUI SERA POSSIBLE.
CECI PERMET AU THERAPEUTE DE COMMENCER A STRUCTURER UN TRAITEMENT PLUS PRECIS :
.EMBRYORERIOD41S DE 30 A 45 GOUTTES DEUX A TROIS FOIS PAR JOUR
.INTERFERON GAMMA 5CH
.SOMATOSTATINE 4CH
.IL11 5CH
.IL3 5CH
.BETA ENDORFINA 4CH ( DOULEUR)
ET LE TRAITEMENT CONSTITUTIONNEL ET DIATHETIQUE HOMEOPATHIQUE QUI PEU COMMENCER A AGIR SUR DE BONNES BASES.
A CE STADE DU RAISONNEMENT LES POSSIBILITES RESIDENT EN DEUX CAS DE FIGURE BIEN PRECIS:
LES DEUX PREMEIRS MOIS DE TRAITEMENT N'ONT PAS PORTES DE FRUITS REACTIFS, LE TRAITEMENT SERA ESSENTIELLEMENT PALLIATIFS AFIN D'AIDER LE PATIENT A MOURIR DE MANIERE PLUS HUMAINE. CECI N'EST PAS A CONSIDERER COMME UN ECHEC MAIS MALHEUREUSEMENT IL EST TROP TARD POUR REACTIVER CET ORGANISME QUI NE REPOND PLUS, OU NE PEUT PLUS REPONDRE CAR LA SUBSTANCE FONDAMENTALE EST COMPLETEMENT SATUREE ET BLOQUEE PAR L'INFILTRATION TUMORALE .
EN REVANCHE SI LES DEUX PREMIRS MOIS DE TRAITEMENT ONT DONNES LES RESULTATS ESPERES, IL VA ETRE POSSIBLE DE CHERCHER A DEFENDRE CET ORGANISME DE L'INVASION TUMORALE. BIEN ENTENDU CELA NE VEUT EN AUCUN CAS ETRE SINONYME DE GUERISON, MAIS D'AUGMENTATION DES POSSIBILITES DE SURVIE DU PATIENT DANS DES CONDITIONS GENERALES MEILLEURES POUVANT LUI PERMETTRE D'ESPERER REDUIRE L'INCIDENCE FATALE DU PROCESSUS TUMORAL ACTUEL.
DANS LES SUITES , DURANT LES MOIS SUCCESSIFS, LE PATIENT S'EST STABILISE , SEMBLE VIVRE EN SYMBIOSE AVEC SA TUMEUR.
IL EST NOTE A PARTIR DE CETTE PERIODE, UNE NETTE DIMINUTION DES PROCESSUS METASTATIQUES, ESSENTIELLEMENT HEPATIQUES, LYMPHATIQUES ET PERITONEAUX. DANS UN CAS PRECIS DE LOCALISATION SECONDAIRE CEREBELLEUSE ( ADENOCARCINOME COLIQUE ) IL A ETE NOTE LA DIMINUTION DE L'EFFET DE MASSE AVEC DISPARITION DE LA SYMPTOMATOLOGIE RELATIVE, MAIS SURTOUT UNE DIMINUTION DU VOLUME DE CETTE METASTASE AVEC UN DEBUT DE NECROSE CENTROTUMORALE NON INFLAMMATOIRE . CETTE OBSERVATION MET EN RELIEF L'ACTIVATION DE L'APOPTOSE.
UN AUTRE CAS DE REACTIVITE POSITIVE EST REPRESENTE PAR LA COMPLETE GUERISON D'UN CAS DE LYMPHOME MALIN NON HODGKIEN GRADE 4, GUERISON QUI FUT PROGRESSIVE AVEC DISPARITION DES GANGLIONS LINFATIQUES PERIPHERIQUES ( COU) ET CENTRAUX ( MEDIASTINAUX ET PERITONEAUX). CETTE PATIENTE EST ENCORE EN VIE APRES 5 ANS .
IL EST A NOTER QUE CE TYPE DE STIMULATION THERAPEUTIQUE A ETE APPLIQUEE A 5 CAS DE CE TYPE DE LYMPHOME AVEC DE TRES BONS RESULTATS GENERAUX, UN SEUL CAS N'A EU QUE PEU DE RESULTATS MAIS SEMBLE AGGRAVER SON ETAT CLINIQUE DE MANIERE TRE LENTE EN RAPPORT A LA GRAVITE DE L'ETAT INITAIL AU DEBUT DU TRAITEMENT .
LES PATIENTS ATTEINTS DE TUMEUR DU PANCREAS INOPERABLE DE PART LA DIFFUSION AU DUODENUM, AU FOIE ET A L'ESTOMAC DANS TROIS CAS ONT PU AINSI OBTENIR UN PROLONGEMENT DE LEUR VIE, SANS DE GROSSES CONSEQUENCES DOULOUREUSES, POUR UNE PERIODE DE 6 MOIS A 2ANS ET DEMI.
DANS L'ENSEMBLE DE CES CAS IL SEMBLERAIT QUE LE PROCESSUS INVASIF C'EST BLOQUE OU TRES NETTEMENT RALENTI.
LA PATEINTE QUI A VECU DEUX ANS ET DEMI EST RAPIDEMENT DECEDEE CAR PERSUADEE DE NE JAMAIS AVOIR EU DE TROUBLES A ABANDONNE LE TRAITEMENT ET SA SITUATION S'EST TRS RAPIDEMENT DESEQUILIBREE EN L'ESPACE DE UN MOIS AVEC UNE RAPIDE GENERALISATION DU PROCESSUS TUMORAL ET UNE INVASION MASSIVE METASTATIQUE IRRECUPERABLE, MEME APRES UNE TENTATIVE DE REPRISE D'UN TRAITEMENT BIOLOGIQUE.
EN SOMME LES RESULTATS CLINIQUES DANS LE CAS DE CES PATHOLOGIES GRAVES EST RELATIVEMENT ENCOURAGEANT ET MET EN EVIDENCE :

. LA POSSIBLE STIMULATION DE L'ORGANSIME AFIN DE LUI PERMETTRE DE RETROUVER CERTAINES POSSIBILITES DE LUTTE.

. LA NECESSITE D'UNE STIMULATION CONTINUATIVE DES LE MOMENT QUE CELLE CI EST COMMENCE, CE QUI EST EN PARFAIT ACCORD AVEC LA TENTATIVE DE REMETTRE EN EQUILIBRE CET ORGANISME. LA STIMULATION EST NECESSAIRE TANT QUE L'EQUILIBRE N'EST PAS ASSURE ET CECI DEMANDE DANS CES CAS CLINIQUES AU MOINS UNE ANNEE , APRES LA PREMEIRE PHASE REACTIVE DE DEUX MOIS EN GENERAL. EN EFFET CERTAINS APTIENTS REAGISSENT BIEN PLUS RAPIDEMENT COMME LE CAS DU LYMPHOME MALIN NON HODGKINIEN OU IL A ETE NOTE LA DISPARITION D'ENORME MASSE GANGLIONNAIRES DU COU ET INGUINALE EN MOINS DE UNE SEMAINE ( DIMINUTION DE 50% LES PREMEIRS DEUX JOURS).

. SI UN PATIENT DANS UN ETAT AVANCE DE NONREACTIVITE ET DE DESEQUILIBRE DE SES CAPACITES IMUNITAIRES OBTIENT UN RESULTAT QUELQU'IL SOIT, CELA VEUT DIRE QUE LA STIMULATION INFINITESIMALE DONNE A CE SYSTEME VIVANT COMPLEXE A PERMIS UNE MEILLEURE INFORMATION ET A COMMENCER A RETABLIR L'ATTRACTEUR. DONC CETTE SITUATION DEVRAIT, SELON LE MEME SCHEMA REACTIF , SE VERIFIER DANS LE CAS DE TROUBLES MOINS GRAVES ET MOINS COMPLETS DE LA COMMUNICATION INTERCELLULAIRE, C'EST A DIRE LORS DE L'EXPRESSION DE TROUBLES DE LA FONCTIONNALITE DU SYSTEME IMMUNITAIRE COMME LES MALADIES AUTOIMMUNES. CES MALADIES EN EFFET FORMENT LE LIT A LA POSSIBLE OU A LA PLUS RAPIDE POSSIBILITE DE DEGENERATION TUMORALE CREANT DEJA EN PARTENCE UNE MAUVAISE INTERPRETATION DU MESSAGE MEME SI LES CONSEQUENCES IMMEDIATES SONT PLUS FACILEMENT REPARABLES, OU DU MOINS NE SONT PAS FATALES DANS UN PROCHE FUTUR POUR CE PATIENT.
EM TERME DE DESEQUILIBRE FRACTALIEN , IL FAUT AGIR AVANT QUE L'ATTRACTEUR SOIT COMPLETEMENT DESEQUILIBRE ET PAR FORTUNE NOTRE ORGANISME ENVOIE TOUTE UNE SERIE DE SIGNAUX D'ALARME QUI DEVRAIENT ETRE INTERPRETES COMMES TELS, AVANT QUE L'IRREPARABLE SURVIENNE.

. L'EFFET STIMULATEUR ET CATALYSEUR DU COMPOSE EMBRYORERIOD41STADIO QUI REALISE LA STIMULATION DU PROGRAMME GENERAL DE REACTIVITE ORGANIQUE, CET EFFET EST POTENTIALISE ET CANALISE PAR LA PRESCRIPTION DES DIFFERENTS OMEOBIOTHERAPIQUES SELON LE CAS DE CHAQUE PATIENT. IL REDONNE A L'ORGANSIME LA POSSIBILITE DE REPHASAGE CELLULAIRE EMBRYONNAIRE EN ACTIVANT LES VIEUX MECANSIMES OUBLIES DE LA DEDIFFERENTIATION ET DE LA STIMULATION, PARTICULIERMENT EN REGULANT L'ACTION DU GENE P53. CECI PERMET DE POSER LES BASES THEORIQUES DE CETTE STIMULATION QUI GRACE AUX DIFFERENTS FACTEURS ENBRYONNAIRES PRESENT DANS CE COMPOSE VA REMMETTRE EN FONCTIONNEMENT SI CELA EST ENCORE POSSIBLE LE CYCLE CELLULAIRE ET ACTIVER LES MECANSIMES PHYSIOLOGIQUES DE LUTTE PAR L'APOPTOSE, MAIS AUSSI REGULER L'EXPRESSION DU DNA MITOCHONDRIAL PERMETTANT UN MEILLEUR APPORT ENERGETIQUE A LA CELLULE, DONC DES POSSIBILITES DE LUTTE MEILLEURES.

L'ENSEMBLE DE CES CONSIDERATIONS EMANANT UNIQUEMENT DE LA PRATIQUE QUOTIDIENNE PERSONNELLE, VONT PERMETTRE DE PENSER A UTILISER LE COMPOSE EMBRYORERIOD41S DANS LES CAS DE PATIENTS ATTEINTS DE TROUBLES DE L'IMMUNITE .

.B. REEQUILIBRE DES PATEINTS ATTEINS DE TROUBLES DE L'IMMUNITE.
EXPERIENCE PERSONNELLE SUR TROIS ANS ET 300 CAS CLINIQUES.

FORT DE L'EXPERIENCE PRECEDENTE ET SURTOUT AYANT DEJAAPPLIQUE DEPUIS LONGTEMPS LES BASES DE L'IMMUNOBIOTHERAPIE AU TRAITEMENT DE REEQUILIBRE DES MALADIES RESULTANT D'UN CONFLIT IMMUNITAIRE ( HYPOFONCTIONNEMENT, HYPERFONCTIONNEMENT, DEREGULATION ) AVEC CERTAINS RESULTATS POSITIFS MEME A LONG TERME, IL DEVIENT LOGIQUE D'AJOUTER A NOTRE ARSENAL THERAPEUTIQUE LE COMPOSE EMBRYORERIOD41S.
L'INTERET DE CE TYPE DE TRAITEMENT VA PERMETTRE DE SE RENDRE COMPTE CLINIQUEMENT DE L'EFICACITE REELLE DANS UNE SITUATION MOINS PREOCCUPANTE QUE PRECEDEMMENT ET SUREMENT AVEC DES RESSULTATS CLINIQUES BIEN PLUS ENCOURAGEANTS. POUR LA CLARTE DU DISCOURS, L'EVOCATION CLINIQUE SERA PARTIELLE, DENUEE DE TOUS DETAILS CLINIQUES ALOURDISSANT LE RAISONNEMENT GENERAL .
TOUT A COMMENCE LORS DU TRAITMENT D'UNE ENFANT ATTIENTE D'UN SINDROME DE FORME GRAVE DE DIMINUTION DES GRANULOCYTES NEUTROPHYLLES.
LA MAMAN EST VENUE A LA PREMIERE CONSULTATION ESSENTIELLEMENT POUR DES SOUCIS DE CROISSANCE DE CETTE ENFANT ET POUR SA FRAGILITE EXTREME A TOUTES INVASION VIRALE LUI EMPECHANT DE VIVRE UNE VIE D'ENFANT NORMALE.
LES PREMEIRS MOIS DE TRAITEMENT ONT ETE REALISES AVEC L'AIDE UNIQUEMENT DES COMPOSES IMMUNITAIRES IMMUNOBIOTHERAPIQUES, ESSENTIELLEMENT LE GCSF, POUR COMBATTRE LES EFFETS COLLATERAUX DU NEUPOGENE, IL3 5C POUR ACTIVER LA PRODUCTION CENTRALE ET INTERFERON GAMMA 5CH AFIN D'ACTIVER LES DEFENSES ET SURTOUT COMBATTRE LES DIVERSES INVASIONS VIRALES PLUS EFFICACEMENT.
LES PREMIERS RESULTATS FURENT ENCOURAGEANT, LA PETITE PATIENTE DURANT LES DEUX PREMIERS MOIS DE TRAITEMENT N'AS PLUS SOUFFERT D'UN ETAT FEBRILE BASAL,ELLE A ETE MOINS FATIGUEE ET DE NOUVEAU REPRISE UN APPETIT MEILLEUR, AUGMENTANT UN PEU DE POIDS ET DE TAILLE. CE QUI EST A CONSIDERER COMME UN SIGNE POSITIF DE REACTIVITE GENERALE CHEZ LES ENFANTS TRAITES GRACE A CES METHODES. LA REACTIVITE DE L'ORGANSIME REPREND PETIT A PETIT LE COURS NORMAL DE SON FONCTIONNEMENT.
MAIS MALHEUREUSEMENT IL N'A PAS ENCORE EU D'EFFETS POSITIFS SUR LA LIGNEE NEUTROPHYLLE ET LE DOSAGE DU NEUPOGENE EST RESTE IDENTIQUE.
A CE STADE DU RAISONNEMENT, IL A ETE PROPOSE AFIN D'ACTIVER LA COMMANDE CENTRALE DU PROGRAMME DE CORRECTION ET FABRICATION DE CES CELLULES NEUTROPHYLLES LA PRESCRIPTION DE 10 GOUTTES DE EMBRYORERIOD41S ( 10 GOUTTES CAR UN ENFANT EST TOUJOURS PLUS SENSIBLE, IL FAUT DONC ETRE TRES PRUDENT LORS DE L'ACTIVATION DES PREMEIRS SIGNAUX,SOUS PEINE DE CREER UN AUTRE DESEQUILIBRE PLUS GRAVE), TOUT EN MAINTEANT CONSTANTE LA PRESCRIPTION IMMUNOBIOTHERAPIQUE EN AXANT CE MOIS CI LE TRAITEMENT EN COURS SUR LE DRAINAGE ET L'ACTIVATION GENERALE DE L'ORGANISME PAR DES COMPOSES HOMEOPATHIQUES.
ET, COMME IL AURAIT PU ETRE ENVISAGE EN THEORIE, CET ENFANT A REPONDU PARFAITEMENT A CETTE NOUVELLE SITUATION . POUR LA PREMEIRE FOIS DEPUIS LE DEBUT DE SA MALADIE, ELLE N'A PAS RPESENTE DE FIEVRE BASALE ET SURTOUT LES CELLULES NEUTROPHYLES ONT LEGEREMNT AUGMENTES CE QUI A PERMIT AU CONTROLE EFFECTUE PAR L'HOPITAL DE DIMINUER SENSIBLEMENT LA DOSE DE NEUPOGENE.
PETIT A PETIT AU COURS DE CES MOIS DE TRAITEMENT LA SITUATION GENERALE S'EST RETABLIT SUR LA NORME DE N'IMPORTE QUEL ENFANT, ELLE A MEME PU ETRE SCOLARISEE SANS GRAND PROBLEMES. L'ELEMENT IMPORTANT QU'ACTUELLEMENT CETTE ENFANT VIT UNE VIE PARFAITEMENT NORMALE, SUBIT LES INVASIONS VIRALES EN CONSERVANT UN TAUX DE NEUTROPHYLLES SUB NORMAL ET SI IL EST AUGMENTE LE DOSAGE DE NEUPOGENE A PLUS DE 0,3UI\J IL EST NOTE UNE HYPERPRODUCTION DE GLOBULES BLANCS, REACTION IMMEDIATE QUI SERAIT EN FAVEUR DE LA PARFAITE COLLABORATION DES DEUX TRAITEMENTS POUR ASSURER L'EQUILIBRE FACE AUX AVATARS DE LA VIE QUOTIDIENNE .
IL EST A NOTER QUE PROGRESSIVEMENT VU LA BONNE REACTIVITE DE LA PETITE PATIENTE LES DOAGES ONT ETE AUGMENTES DE 10 GOUTTES A 20GOUTTES PUIS A 30 GOUTTES DEUX FOIS PAR JOUR COMME TRAITEMENT D'EQUILIBRE. DURANT LA SAISON HIVERNALE POUR ASSURER UNE MEILLEURE DEFENSE ET NE PAS AUGMENTER LE NEUPOGENE A PLUS DE 0,3UI\J IL A ETE DONNE PDT UN MOIS UNE DOSE DE 45 GOUTES MATIN ET SOIR AVEC UN CERTAIN SUCCES.
LE COMPOSE EMBRYORERIOD41S A DONC ETE L'ELEMENT DETERMINANT QUI A PERMIS GRACE A L'ENSEMBLE DE SA COMPLEXE FORMULATION REDONNER L'INFORMATION JUSTE AU MOMENT JUSTE AFIN DE CORRIGER LE DEFAUT.
DANS CE CAS IL A AUSSI ETE UTILISE EMBRYOFARIO QUI A ETE ABADONNE IMMEDIATEMENT ,CAR EN L'ESPACE DE QUELQUES JOURS IL A ETE OBSERVE UNE CHUTE DES NEUTROPHYLLES ET LA NECESSITE D'AUGMENTATION DE LA DOSE DE NEUPOGENE . LA STIMULATION NECESSAIRE EST DONC TRES PRECISE, EN FAIT L'EXPERIENCE CLINIQUE DES AUTRES PATIENTS A DEMONTRE QUE LE COMPOSE LE PLUS EFFICACE RESTE EMBRYORERIOD41S, CAR MEME DANS CE CAS PRECIS A PEINE IL A ETE REPRIS LE TRAITEMENT LA SITUATION A ETE DE NOUVEAU REEQUILIBREE. CETTE SITAUTION SEMBLE LOGIQUE CAR LE PREMEIR STADE DE DEVELOPEMENT EMBRYONNIARE COMPREND TOUS LES FACTEURS NECESSAIRE AU BON DEROULEMENT DE L'ENSEMBLE DU DEVELOPPEMENT QUI SERA CORRIGER DANS LA SUITE, MAIS IL COMPREND LES CONDITIONS INITAILES NECESSAIRES AU BON DEROULEMENT DE L'ENTIERE CHAINE, DONC AU SIGNAL DE REEQUILIBRE GENERAL NECESSAIRE.
L'EMSNEBLE DE CES RESULTATS CLINIQUES ENCOURAGEANT VA PERMETTRE D'UTILISER CE COMPOSE CHEZ DES PATIENTS PRESENTANT DES MALADIES A CONFLIT IMMUNITAIRE, GENERALEMENT A CARACTERE CHRONIQUE, LORSQUE LE TRAITEMENT D'IMMUNOBIOTHERAPIE NE PEUT PAS REDONNER CORRECTEMENT LE SIGNAL DE CORRECTION OU EST INSUFFISANT A MAINTENIR L'ETAT GENERAL DU PATIENT EN EQUILIBRE .
LE COMPOSE MEBRYORERIO D41S A DONC ETE UTILISE DANS LES PATHOLOGIES SUIVANTES:

. SCLEROSE MULTIPLE, FORME CHRONIQUE OU FORME DE DECOUVERTE RECENTE

.THYROIDITE AUTOIMMUNE, NOMBREUX CAS DE DECOUVERTE PERSONNELLE

.ASTHME ET SINDROME ASTHMATIFORME, CHEZ ENFANT ET ADULTE

.SINDROME DE GOUGEROT SJORGREN

.DAIBETE AUTOIMMUN

.POLIARTHRITE RHUMATOIDE

.PSORIASIS CHEZ L'ENFANT ET L'ADULTE

. ECZEMA

.DERMATITE REACTIONNELE COMME SINDROME DE VICARIANCE POSITIVE

.VITILIGO

.SCLERODERMIE

.LUPUS ERYTHEMATUEX DISSEMINE .

. INFECTION PAR HIV

.HEPATITE B CHRONIQUE

.HEPATITE C

.HEPATITE AUTO-IMMUNE

.ALOPECIE AERATA

.DEGENERESCENCE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL

.MALADIE DE BEHCET.

. PEMPHIGUS BULLEUX

.PORPORA THROMBOPENIQUE, PIASTRINOPENIE AUTOIMMUNE.

. MIELOME

.MALADIE AUTOIMMUNE DE DIAGNOSTIC INDETERMINE, PRESENCE DES ANTICORPS ANTITISSUS

.DESEQUILBRE DES POPULATIONS LYMPHOCYTAIRES, T4, T8, NK QUI CORRESPONDENT A UN ETAT CLINIQUE DE SOUFFRANCE REACTIVE, PARTICULIEREMENT CHEZ LES ENFANTS ET LES PATIENTS SOUMIS A UNE SITUATION DE STRESS EXTERNE REPETITIF.

cette LONGUE LISTE DE MALADIE,LISTE NI CUMULATIVE NI LIMITATIVE EN FIN DE COMPTE CORRESPOND A UN ENSEMBLE DE PATIENTS AYANT SOIT UNE POSITIVITE PLUS OU MOINS ELEVEE A CERTAINS ANTICORPS ANTITISSUS, SOIT UN TROUBLE DE L'EQUILIBRE DES DIFFERENTES FAMILLES DE LYMPHOCYTES, SOIT LES DEUX EN MEME TEMPS.
IL EST A NOTER, PARTICULIEREMENT EN CE QUI CONCERNE LES PATIENTS ATTEINTS DE THYROIDITE AUTOIMMUNE, IL N'EST PAS NECESSAIRE QUE LE TAUX DES DIFFERENTS ANTICORPS ANTITISUS SOIENT ELEVES, AU DESSUS DU SEUIL DE POSITIVITE, POUR CONSIDERER CE DESEQUILIBRE. EN EFFET IL EST CONSTATER UNE IMPORTANTE AMELIORATION DE LA SYMPTOMATOLOGIE GENERALE DANS CE CAS PAR LA SIMPLE PRESCRIPTION DE TIROIDINUM 7CH OU 9CH UNE AMPOULE PAR JOUR, CE QUI DEMONTRE( CONNAISSANT L'ACTION ANTICORPALE DE L'ORGANOTHERAPIE) LE DEBUT D'UN PROCESSUS AUTOIMMUN CONTRE LA GLANDE THYROIDE MAIS QUI N'A PAAS ENCORE ENGENDRE UNE PATHOLOGIE BIEN PRECISE MAIS SEULEMENT UN DESEQUILBRE RESSENTIE PAR LE PATIENT, CE SONT LES PREMEIRS SIGNES D'ALERTE DU DEPHASAGE DE LA REACTIVITE GENERALE.
DE TOUTE FACON DANS CE TYPE DE PATHOLOGIE, PLUS OU MOINS GRAVEMENT EXPRIME PAR NOTRE PATIENT L'HISTOIRE CLINIQUE POURRAIT SE RESUMER AINSI.
UN JOUR, A U MOMENT PRECIS ET INOPORTUN CAR L'ORGANSIME AVAIT ABAISSE SES DEFENSES IMMUNITAIRES POUR UNE RAISON OU UNE AUTRE, PARTICULIEREMENT LORS DE VIOLENT CHOCS EMOTIFS, OU LORS D'EPISODE VIRAL AIGU SANS REACTION DE FIEVRE, L'AGRESSEUR EST ENTRE DANS L'ORGANSIME DE CES PATEINTS ET VA COMMENCER A FAIRE SON CHEMIN, A AGGREDIR ET A SE DEFENDRE CONTRE LES TENTATIVES DE DEFENSE DE CET ORGANSIME HOTE AFFAIBLIT PAR DIFFERENTS PHENOMENES PARASITES. DANS CE CONTEXTE GENERAL QU'IL EST UTILE RECHERHCER A CHAQUE FOIS MINUTIEUSEMENT LORS DU PREMEIR CONTACT AVEC LE PATIENT, CAR IL CORRESPOND A DES SITUATIONS ET DES MEDICAMENTS HOMEOPATHIQUES BIEN PRECIS ( EN TERME DE REEQUILIBRE ET DE DRAINAGE TOXINIQUE), LE MECANISME DE BASE QUI A ETE "ROUILLE" SEMBLE ETRE LES DIFFERENTS CHECKPOINTS DU CYCLE CELLULAIRE ET PARTICULIEREMENT CELUI EN PHASE G1 CORRESPONDANT AU POSTE DE TRAVAIL DU GENE P53.
LA MUTATION INDUITE, LA MUTATION ACQUISE OU SIMPLEMENT LE MAUVAIS FONCTIONNEMENT DU SYSTEME DE RECONNAISSANCE PEUVENT DANS CES CIRCONSTANCES PROVOQUER A LONG TERME CERTAINES CATASTROPHES QUE NOUS DEVONS TRAITER TOUJOURS TROP TARD.
CE PIVOT CENTRAL DE LA REACTIVITE EXPLIQUE L'ACTION RENCONTREE EN CLINIQUE PAR LE COMPOSE EMBRYORERIOD41S, ASSOCIE A L'ENSEMBLE DE L'ACTIVATION IMMUNOBIOTHERAPIQUE . MAIS CETTE ACTION EST TOUJOURS COMPLEXE FAITE D'INTRICATIONS DE DIFFERENTS FACTEURS INTERDEPENDANTS OU INDEPENDANT QUI SE CATALYSENT POUR CREER LES SITUATIONS LES PLUS DEFAVORABLES POSSIBLES A LA REACTIVITE ORGANIQUE DE NOTRE PATIENT. EN CELA IL EST DONC TOUJOURS NECESSAIRE DANS LE CADRE DES MALADIES TOUCHANTLE SYSTEME IMMUNITAIRE METTRE EN PLACE UN TRAITEMENT GLOBAL EN CHERHCANT A REGULER LE PLUS DE POINT DE RAISONNEMENT EN MEME TEMPS DEE MANIERRE SYNERGIQUE, ET CECI EST POSSIBLE GRACE A L'UTILISATION DE TECHNIQUE THERAPEUTIQUE COMME L'HOMEOPATHIE OU L'ACUPUNCTURE.
DANS CETTE COMPLEXITE AFIN DE DONNER UN FIL CONDUCTEUR A DE FUTURS THERAPEUTES IL EST NECESSAIRE DE RAISONNER EN TERME SIMPLISTES, DE TEMPS EN TEMPS ......POUR POUVOIR SE DONNER UNE BASE D'EVALUATION THERAPEUTIQUE.
EN EFFET APRES LE CHOC INITIAL QUI A DEPHASE LA REACTIVTE GENERALE DE L'ORGANISME COMMENT CET ORGANISME VA POUVOIR METTRE EN PLACE DES "BARRICADES" POUR EVITER LE TROP RAPIDE DEFLUX DE L'ONDE PATHOLOGIQUE.....SIMPLEMENT EN ACTIVANT TROIS COMPOSANTS BIEN PRECIS DE SON SYSTEME DE DEFENSE CE QUI PERMETTRA DE METTRE AU POINT UNE LIGNE DE CONSTRUCTION ENTRE TOUTES CES DIFFERENTES PATHOLOGIES QUI ONT TOUTES INITIALEMENT UNE HISTOIRE EN COMMUN......
APRES L'ECHEC DE LA DEFENSE DU CYCLE CELLULAIRE ET LA PROLIFERATION D'ERREURS D'INTERPRETATIONS EN CASCCADE, L'ORGANSIEM VA METTRE AU POINT DES SYSTEMES DE BLOCAGE AU NIVEAU DU FILTRE THYROIDIEN.
EN EFFET LA GLANDE THYROIDE A UN ROLE CENTRAL CAR ELLE REPRESENTE LE POINT DE RENCONTRE DE LA MISE EN PLACE ET L'ACTIVATION A LA FOIS DU SYSTEME NEUROVEGETATIF ET DU CONTROLE HORMONAL. ELLE AGIT COMME FILTRE QUI ABSORBE ET CHERCHE A FAIRE REAGIR PLUS RAPIDEMENT L'ORGANSIME AFIN D'ELIMINER CES ERREURES. LE PRIX A PAYER SERA REPRESENTE PAR L'ACCUMULATION DE CES ERREURS AU SEIN DES VESICULES COLLIODALES DU TISSUS THYROIDIENS DONC DE LA LENTE ET PROGRESIVE CONSTITUTION D'UN PATHOLOGIE THYROIDIENNNE AUTOIMMUNE REACTIVE, QUI EST TRES SOUVENT PRESENTE A BAS BRUIT DANS L'ENSEMBLE DE CES CAS CLINIQUES. UNE FOIS LA GLANDE THYROIDE BLOQUEE PAR CETTE AGRESSION LE FILTRE NE FONCTIONNE PLUS ET LE PIRE EST A ATTENDRE. QUELQUES FOIS L'APPARITION DE CETTE PATHOLOGIE AUTOIMMUNE EST DìAPPARITION TRES RAPIDE DUE A L'ACUITE ET A LA RAPIDITE DU CHOC INITIAL SORTE DE SIDERATION DE TOUTES LES CAPACITES DE DEFENSE ORGANIQUE, FREQUEMMENT APRES UN CHOC EMOTIF TRES VIOLENT COMME LE DECES D'UN PROCHE PARENT OU UN ECHEC INATTENDU SUR LE TRAVAIL .
CES SITUATIONS NE SONT PAS A NEGLIGER CAR PRIMUN MOVENS DANS UN CADRE GENERAL DE PREDOSPOSITION DE GRAVES SOUCIS COMME LA SCLEROSE MULTIPLE, L'AGGRAVATION D'UNE HEPATITE ( PARTICULIEREMENT HCV, CAR FREQUEMMQNT LIEE A UNE HEPATITE AUTOIMMUNE), L'EXPOSION D'UN PSORIASIS OU D'UN ECZEMA, OU UNE CRISE AIGUE DE LUPUS ERYTHEMATEUX DISSEMINE PRECEDEMMENT EQUILIBRE. DANS CE CAS PRECIS PARTICULIEREMT LE SINDROEM DE GOUGEROT SJORGREN REPRESENTE UNE MANIFESTATION EXPLOSIVE DU DEPASSEMENT AIGUE DE LA REACTIVTE DU FILTRE THYROIDIEN, ET CECI DANS LA CLINIQUES DES CAS PERSONNELS.
CHEZ LES ENFANTS LE SYSTEME DE REACTIVTE EST MOINS INTOXIQUE, DONC L'ORGANISME SE DEFENDRA PLUS RAPIDEMENT EN CREANT GONFLEMENT ET HYPERTROPHIE DES AMYGDALES ET DES VEGETATION ADENOIDES, SI CE BLOC EST MALHEUREUSEMENT ELIMINE, CES ENFANTS DANS LES SUITES IMMEDIATES DEVELOPPERONT UNE SYMPTOMATOLOGIE ASTHMATIQUE CHERCHANT A ELIMINER DESPEREMENT LES TOXINES PRODUITENT.
LE PLUS GRAVE EST QUE DANS LES 4 MOIS QUI SUIVENT L'ABLATION DES AMYGDLAES IL A ETE NOTE UN FORT ABAISSEMENT DES DEFENSES IMMUNITAIRES GENERALES ET QUE ,SUITE A DE NOMBREUSES ETUDES RETROSPECTIVES, L'APPARITION D'UNE SCLEROSE MULTIPLE SOIT PROPORTIONELLEMENT LIEE AU NOMBRES D'INFECTIONS VIRA<LES DURANT LE PERIODE DE L'ADOLESCENCE ET PAARTICULIEREMNT SUITE A UNE SITUATION CHARNIERE COMME CETTE INTERVENTION CHIRURGICALE.
ELEMENT EN PLUS POUR NE PAS CHERCHER A DESEQUILIBRER LE DIFFICILE ET COMPLEXE EQUILIBRE REJOINT ENTRE NOS DIFFERNETS SYSTEMES FRACTALIENS ORGANIQUES. DONC IL SEMBLERAIT QUE L'ACUMULATION DES EREEURS MEME MINIMES, PEUVENT A PLUS OU MOINS COURS TERME PROVOQUER FINALEMENT L'ERREUR INITIALE QUI SERA POTENTIALISEE DANS LE TEMPS. EN CES TERMES LE DESEQUILIBRE QUI VA PRODUIRE L'ELOIGNEMENT PROGRESSIF DE L'ATTRACTEUR OU CHAQUE ORGANISME VIVANT EST PLUS OU MOINS EN ETAT DE BEIN ETRE CELLULAIRE.
UNE FOIS LE FILTRE TYROIDIEN DEPASSE OU SATURE, LE MESSAGE ERRONE AURA LA POSSIBILITE DE SE REFUGIER AU SEIN DU PAREMCHYME HEPATIQUE PROVOQUANT L'ENSEMBLE DES TROUBLES DE LA DESINTOXICATION GENERALE.
PLUS PARTICULIERMENT SI PAR MALHEUR LE PATEINT A DEJA , MEME SOUS FORME ATTENUEE, SUBIT UNE HEPATITE A ILSERA REALISE LES CONDITIONS INITIALES A L'AGGRAVATION DU DESEQULIBRE METABOLIQUE HEPATIQUE. DESEQUILIBRE SUREMENT AGGRAVE PAR LA PRISE FREQUENTE DE TRAITEMENT ALLOPATHIQUES ( PARTICULIEREMENT ANTIBIOTIQUE, ANTIINFLAMMATOIRE, CORTISONE POUR DE BANAUX EPISODES VIRAUX SAISONNIERS )
LE LIT EST DONC PRET A L'ATTAQUE AUTOIMMUNE DU PAREMCHYME HEPATIQUE, LA POSSIBILITE PLUS FREQUENTE ET L'AUGMENTATION DE LA SENSIBILITE VIS A VIS D'AGENT VIRAUX INFECTIEUX DES DIVERSES HEPATITES.
EN FAIT LORSQUE L'ON CHERCHE A REMETTRE EN EQUILIBRE LE METABOLISME HEPATIQUE DE PATIENTS ATTEINTS DE HCV OU HBV, IL EST NECESSAIRE DE CONTROLER FREQUEMMMENT LE FONCTION THYROIDIENNE ET SURTOUT LES VALEURS DES ANTICORPS ANTITISSUS POUR POUVOIR REMETTRE EN PHASE L'ENSEMBLE DE CET ORGANISME .
APPAREMENT L'EQUILIBRE DE CES DEUX ORGANES, LEUR DEUX ATTRACTEURS SONT INTERDEPENDANT MEME SI EN TERME STRICT DE FONCTIONNALITE PHYSIOLOGIQUE LEUR ACTION EST DIFFERENTE .
LE TROISIEME POINT FORT DU RAISONNEMENT A NE PAS NEGLIGER EST REPRESENTE PAR LES LYMPHOCYTES , CELLULES DE RECEPTIONS ET D'EMISSION DE NOMBREUX MESSAGES.
CES LYMPHOCYTES REPRESENTENT LA CLEF DE VOUTE DE L'ENSEMBLE DU SYSTEME PSYCHO NEURO ENDOCRINO IMMUNOLOGIQUE DE PART LA PRESENCE SUR LA MEBRANE CELLULAIRE EXTERNE DE NOMBREUX ET VARIES RECEPTEURS. BIEN EVIDEMMENT IL EMBLE PLUSQUE LOGIQUE VERIFIER LA FONCTIONNALITE DE CES CELLULES LORS DE LA MISE EN ROUTE DE TRAITEMENT BASES SUR LES METHODES D'IMMUNOBIOTHERAPIE.
L'ETUDE DES DIVERSES POPULATIONS LYMPHOCYTAIRES SEMBLE ETRE DEJA UN BON ELEMENT D'AIDE AU DIAGNOSTIC, EN EFFET , TRES SOUVENT, LEUR ETUDE APPORTE LA CONFIRMATION DU DEBUT 'UN CONFLIT LIE A UN TROUBLE DE RECONNAISANCE DES CAPACITES IMMUNITAIRES DE NOTRE PATIENT. LA PREUVE CLINIQUE DU TRAITEMENT ET LA RAPIDE REMISE EN ROUTE DE L'ENSEMBLE DES DIFFERENTS SYSTEMES ORGANIQUES EN ASSURERA UNE ULTERIEURE CONFIRMATION, MEME S'IL EST IMPOSSIBLE CLASSIFIER CE TROUBLE DE MANIERE MEDICALE ET SCIENTIFIQUE PRECISE, ESSENTIELLEMENT UNE QUESTION D'HYPERSENSIBILITE REACTIVE QUI PEUT SE PROLONGER DANS LE TEMPS .
CETTE HYPERSENSIBILITE SERA MISE EN CAUSE DANS DIFFERENTS CAS DE PATIENTS AYANT ASSUMES LA MELATONINE A RAISON DE 3MG LE SOIR POUR DORMIR , OU POUR ETRE PLUS EN FORME.
APRES UNE PHASE DE BIEN ETRE PASSAGER, LE PATIENT A COMMENCE A RESSENTIR DES DIFFICULTES DE CONCENTRATION, DES TROUBLES DE L'HUMEUR ETRANGE, DES EPISODES FREQUENTS DE RHUMES CURIEUSEMENT CHRONICISES. IL NOTE QU'IL AFFRONTE MOINS BIEN LA VIE QUOTIDIENNE. GENERALEMENT CHEZ LES PATIENTES LE CYCLE DEVIENT IRREGULIER, ETRANGE, AVEC UNE SENSATION DE NE PAS ETRE EQUILIBREE. CHEZ LES PATIENTS IL EST NOTE UNE DIMINUTION ETRANGE DU TAUX DE TESTOSTERONE AVEC COMPLETE AREACTIVITE AU TRAITEMETN SUBSTITUTIF, VOIR MEME UNE AGGRAVATION DE AL DIMINUTION DE CE TAUX SANGUIN.
DANS TOUS LES CAS IL EST NOTE UNE ATTEINTE IMUNTAIRE DE LA FONCTION DE FILTRE THYROIDIENNE AVEC DANS CERTAINS CAS L'AGGRAVATION EXPLOSIVE D'UNE THYROIDITE AUTOIMMUNE .
CELA VIENT EVIDEMMENT DANS LA CONFIRMATION DE L'INTRICATION INFORMATIVE DU SYSTEME PSYCHO NEURO ENDOCRINO IMMUNOLOGIQUE.
PETIT A PETIT DANS CETTE INTRICATION COMPLEXE ET FRACTALIENNE DE L'INTERACTION DE DIFFERENTS SYSTEMES COMPLEXES( EUX AUSSI ...) UNE SORTE DE LIGNE DE CONDUITE, UNE SORTE D'ATTRACTEUR CENTRAL SE DESSINE VAGUEMENT.
CE SYSTEME DE REGULATION DE L'INFORMATION CENTRALE A L'ENTREE DU SYSTEME ORGANSIME HUMAIN SEMBLE ETRE REGULER, OU DUE MOINS INFLUENCER PAR L'AXE MELATONINE, THYROIDE, FOIE, SYSTEME D'ELIMINATION PERIPHERIQUE COMME PEAU ET POUMON.
EN QUELQUE SORTE UNE ULTERIEURE CONFIRMATION QUE LA LOI DES 5 ELEMENTS DE L'ACUPUNCTURE EST UNE REALITE A NE PAS NEGLIGER ET QUELLE SE RETROUVE PARTOUT , ET CECI COMME L'ENSEMBLE DE MENDELBROT LORS DE NOS VOYAGES DANS LA COMPLEXITE DES IMAGES FRACTATLIENNES .( CF SCHEMA LOI 5 ELEMENT...
MAIS ATTENTION IL NE FAUT PAS OUBLIER QUE LE SIGNAL INITIAL QUI POURRAIT DEPENDRE DE LA MELATONINE EST LUI AUSSI GERE PAR UN SYSTEME D'UNE COMPLEXITE HORS LIMITE DE L'ACTUEL RAISONNEMENT SCIENTIFIQUE REPRESENTE PAR LE CONTROLE ET LA GESTION DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL DE L'INTERACTION ENTRE LES FACTEURS DE CROISSANCE NERVEUX LES NEUROMEDIATEURS ET LES DIFFERENTS CONSTITUTANTS CELLLULAIRES DU CERVEAU . DONC DE GROS PROGRES A FAIRE EN PERSPECTIVE POUR MELIORER LA RECEPTION CLINIQUE DES MESSAGES QUE L'ORGANISME DOIT INTEGRER POUR REEQUILIBRER SON ETAT DE BIEN ETRE ET LE MAINTENIR LE PLUS LONGTEMPS POSSIBLE .
APRES CE TOUR D'HORIZON RAPIDE QUI A CHERCHE A POSER LES BASES DE RAISONNEMENT NECESSAIRE A L'APPROCHE CLINIQUE DE NOS PATIENTS,IL EST LOGIQUE DE COMMENCER A AFFRONTER UN RAISONNEMENT PLUS SPECIFIQUE SELON LES DIFFERENTS TYPES DE PATHOLOGIES RENCONTREES .

.A. HEPATITE AUTOIMMUNE .

IL SERA BREVEMENT EXPOSE L'HISTOIRE CLINIQUE DE TROIS PATIENTS QUI ONT CONSULTES POUR DE GRAVE S PROBLEMES DE PATHOLOGIES DU PAREMCHYME HEPATIQUE A DES MOMENTS TOUT A FAIT DIFFERENTS DE L'EVOLUTION THERAPEUTIQUE ET DE L'APPLICATION DU COMPOSE EMBRYORERIO D41S
LE PATIENT LE PLUS ANCIEN CHRONOLOGIQUEMENT A CONSULTE AU DEBUT DE L'ANNEE 1991 POUR DE GRAVES SEQUELLES D'UNE HEPATITE B CHRONIQUE MAIS FORTEMENT LIEE A UNE PREDISPOSITION FAMILIALE POUR LE SINDROME DE RENDU OSLER ET UN ETAT DE BAISSE GENERAL DES DEFENSES IMMUNITAIRES.
LE PATIENT EST EN LISTE D'ATTENTE POUR UNE GREFFE DE FOIE ET SA PREMIERE DENADE EST SEULEMENT LIEE A UN ETAT DE FATIGUE CHRONIQUE QUI LUI EMPECHE DE TRAVAILLER CORRECTEMENT.
A L'EPOQUE LE COMPOSE MEBRYORERIOD41S N'ETAIT PAS DISPONIBLE ET LE TRAITEMENT FUT COMMENCE PAR UN DRAINAGE DE FOND CENTRE SUR LE METABOLISME HEPATIQUE,PARTICULIEREMENT UTILISATION DE Crduus marianustm . L'ACTIVATION DE L'IMUNITE FUT REALISE INITIALEMENT AVEC GCSF4C .
EN L'ESPACE DE DEUX MOIS LE PATIENT EST BIEN MOINS FAATIGUE, COMMENECE A REPRENDRE DU POIDS .IL DORT MIEUX ET DONS AFFRONTE LA JOURNEE DE TRAVAIL AVEC PLUS D'ENTHOUSIASME.LES VALEURS HEPATIQUES SONT IDENTIQUES.
FORT DE CE RESULTAT INITIAL IL A EST POTENTIALISE L'ACTIVATION DU SYSTEME IMMUNITAIRE PARTICULIEREMENT AVEC L'UTILISATION DE COMPOSE COMME INTERFERON GAMMA 5C PUIS 15C ET LA MISE EN PLACE D'UNE PROTECTION EFFICACE ANTIVIRALE SAISONNIARE.
LA PREMEIRE ANNEE DE TRAITEMENT A PERMIS DE REMMETTRE EN EQUILIBRE LE METABOLISME HEPATIQUE QUASI PARFAITEMENT ET SURTOUT IL A ETE ABANDONNE LA FUTURE GREFFE HEPATIQUE . CE PATIENT A REPRIS UNE VIE PARFAITEMENT NORMALE . MALHEUREUSEMENT QUELQUES ANNEES APRES ,SUITE A UNE STRESS IMPORTANT ET A UNE INFECTION VIRALE TRES FORTE ,LES VALEURS HEPATIQUES SE DESEQUILIBRENT TRES RAPIDEMENT , AUSSI CAR IL AVAIT ETE ABANDONNE LA THERAPIE VU L'EQUILIBRE DE CDE PATIENT.
LE TRAITEMENT A ETE REPRIS DE FACON URGENTE EN ASSOCIANT INTERFEON GAMMA 5C , INTERLEUKIN 6 5C ET ENBRYORERIO D41S ( D'ABORD 20 GTTES PUIS 30 GTTES). EN L'ESPACE DE QUELQUES JOURS SUR LE CONTROLE DES TRANSAMINASES ET DES GGT IL EST NOTE UNE TRES NETTE AMELIORATION PARALLELE A LA REMISE EN EQUILIBRE TOTALE DU PATIENT .
CETTE FOIS CI LE MESSAGE EST PASSE PLUS RAPIDEMENT ET L'ORGANISME DE CE PATIENT , GRACE A L'AJOUT DE EMBRYORERIO D41S, A COMPRIS PLUS RAPIDEMENT LA CORRECTION A EFFECTUER.
ACTUELLEMENT CE PATIENT NE PRESENTE PLUS AUCUNS PROBLEMES ET MAINTIENT SON METABOLISME HEPATIQUE SEULEMENT AVEC CARDUUS MARIANUS .
LE DEUXIEME CAS EST REPRESENTE PAR UN JEUNE PATIENT DE TRENTE ANS QUI EST VENUE DESESPERE LORS DE LA PREMIERE CONSULTATION. EN EFFET, SUITE A UNE INTERVENTION DE CONTROLE D'UNE HYPERTENSION PORTALE, LE CHIRURGIEN A REFUSE DE POURSUIVRE L'INTERVENTION VU LA SITUATION CATASTROPHIQUE DU PAREMCHYME HEPATIQUE ET LA PRESENCE D'UNE IMPORTANTE SCLEROSE HEPATIQUE .
L'ECHOGRAPHIE HAPATIQUE EN EFFET A MONTRE UNE FORTE COMPROMISION DU FOIE ET UNE IMPORTANTE HEPATOMEGALIE NODULAIRE FAISANT PENSER A UN PROCESSUS TUMORAL, SUITE A DIVERS EPISODES D'HEMORRAGIE DIGESTIVE IL AVAIT ETE DECIDE UNE INTERVENTION D'URGENCE.
CLINIQUEMENT CE PATIENT PRESENTE UN IMPORTANT ACITE, IL EST TRES FATIGUE ET PRESENTE TOUS LES SIGNES CLINIQUES ET PARACLINIQUES D'INTOXICATION HEPATIQUE GRAVE.
LE TRAITEMENT IMMEDIAT A COMPORTE LA PRISE DE AASTIM , PHOSPHORUS 15CH ET SURTOUT INTERFERON GAMMA 5CH ET EMBRYORERIOD41S 20 GOUTTES PUIS 30 GOUTTES TROIS FOIS PAR JOUR .
PETIT A PETIT CE PATIENT EST REACTIVE, IL MAIGRIT REPREND UN TEINT NORMAL ET SURTOUT REEQUILIBRE LES VALEURS HEPATIQUES.
EN L'ESPACE DE TROIS MOIS DEJA , LES VALEURS HEPATIQUES SONT SUB NORMALES ET SURTOUT L'ASPECT HEPATIQUE S'AMELIORE.
UN CONTROLE DE ROUTINE REFAIT UN AN APRES LE DEBUT DU TRAITEMENT A MONTRE UNE DISPARITION TOTALE DE LA CIRHOSE, DE L'HEPATOMEGALIE ET DES VARICES OESOPHAGIENES, IL N'Y A PLUS D'HYPERTENSION PORTALE CLINIQUE ET PARACLINIQUES ET LES CONSTANTES HEPATIQUES SONT RETOURNEES A LA NORME .
ACTUELLEMENT APRES TROIS ANNEES DE SUIVI THERAPEUTIQUE LE PATIENT A REPRIS UNE VIE NORMALE A TOUT POINT DE VUE, MEME ALIMENTAIRE. IL A MAIGRIT ET REPRIS SON TRAVAIL SANS AUCUNES DIFICULTES.
LE TROISIEME CAS CLINIQUES CORRESPOND A UN PATIENT ACTUELLEEMNT EN COURT DE TRAITEMENT PRESENTANT LA MEME SYMPTOMATOLOGIE, MAIS CETTE FOIS CI IL A ETE DIAGNOSTIQUE UNE HEPATITE AUTOIMMUNE DANS LE CADRE D'UNE COLLAGENOSE ANCIENNE .
LE TRAITEMENT DEBUTE SELON LES MEME CRITERES EN L'ESPACE DE UN MOIS A PERMIS A CETTE PATIENTE ,POUR LA PREMEIRE FOIS DEPUIS LE DEBUT DE LA MALADIE D'OBTENIR UNE DIMINUTION DES VALEURS DES TRANSAMINASES ET UNE MEILLEURE RESISTANCE AU FROID HIVERNAL DES EXTREMITES, DONC UNE MEILLEURE SUPPORTATION DE SON SYNDROME DE RAYNAUD.
EN RESUME IL SEMBLERAIT DONC QUE LE COMPOSE EMBRYORERIO AIT COMME EFFET LA REGULATION RAPIDE DE L'ERREURE DE PROGRAMME AU NIVEAU DES CELLULES HEPATIQUES, A TRAVERS L'ACTIVATION DE L'APOPTOSE ET SURTOUT L'EDUCATION DE LA REPONSE LYMPHOCYTAIRE A MEMOIRE A TRAVERS LA STIMULATION DES CELLULES DENDRITIQUES, ACTION COMBINEE AVEC L'ADJONCTION AU TRAITEMENT DES DIFFEREENTES CYTOKINES A DILUTION HOMEOPATHIQUES PLUS SPECIFIQUES DU CAS TRAITE. L'INTERET DE L'ETUDE SUR LES PROCESSUS HEPATIQUE ET REPRESENTE PAR LA FACILITE DE REPRODUCTION DU PARENCHYME HEPATIQUE QUI PEUT AINSI REPRENDRE SON ACTIVITE NORMALE APRES ELIMINATION DES CELLULES ERRONNEES.

.B.THYROIDITE AUTOIMMUNE ET INTRICATION NEURO HORMONALE .

LE TRAITEMENT DES PATIENTS ATTIENTS DE THYROIDITE AUTOIMUNE REPRESENTE LE DEUXIEME PAS PRIMORDIAL DANS LA CONSTRUCTION DES DEFENSES DE NOTRE COMPLEXE SYSTEME NEURO ENDOCRINOIMMUNOLOGIQUE .
EN EFFET LA GLANDE THYROIDE AGIT A LA FOIS COMME FILTRE DES REACTIONS D'ENTREE DU SYSTEME IMMUNITAIRE ( SYSTEME DE CONTIGUITE AMYGDALES, GORGE , THYMUS ,PREMIERE BARRIERE FACE A L'AGRESSION PAR VOIE AERIENNE CHRONIQUE ) ET SURTOUT COMME REGULATEUR DE L'ATTRACTEUR HORMONALE GENERAL ET DE SON DIFFICILE EQUILBRE QU'IL DOIT MAINTENIR MALGRE TOUS LES ALEAS DE LA VIE QUOTIDIENNE.( REGULATION DES DECHARGES EMOTIVES ).
DANS CE CADRE DE LA COMPLEXITE IL DEVIENT LOGIQUE ET TRES UTILE RECHERCHER UNE PATHOLOGIE AUTOIMMUNE THYROIDIENNNE FACE A TOUS TROUBLES IMMUNITAIRES FORTEMENT AGGRAVES PAR LES AVATARS DU STRESS ET DE L'HYPEREMOTIVITE , ASSOCIE A UNE FAIBLE REACTIVITE THERAPEUTIQUE DES TECHNIQUES IMMUNOBIOTHERAPIQUES CLASSIQUES. ET CECI MEME SI S'AGIT DE CAS CLINIQUES DE MALADIES AUTOIMMUNES DIFFERENTES MAIS NE REPONDANT QUE PEU OU MAL A LA CONSTRUCTION THERAPEUTIQUE APRES TROIS MOIS DE TRAITEMENT( PERIODE MINIMALE DE REACTIVITE ).
L'AJOUT A CETTE CONSTRUCTION THERAPEUTIQUE DU COMPOSE EMBRYORERIOD41S PERMET UNE MEILLEURE GESTION DE L'INFORMATION D'ENTREE, UNE MEILLEURE EXPRESSION DU PROGRAMME CELLULAIRE.
LA PRESENCE DE NODULES THYROIDIENS SONT ESSENTIELELEMNT L'IMAGE DE LA DEREGULATION DU CYCLE CELLULAIRE LOQUE PAR L'INFLAMMATION LOCALE ET PAR LES DIFFERENTES ERREURES DE MESSGES INDUITES PAR L'AUTOIMMUNITE, ET DONC IL N'EST PAS RARE DE CONSTATER UNE DIMINUTION PROGRESSIVE ET CONTINUE DE CES NODULES AU COURS DU TRAITEMENT.
UNE DESATURATION DE LA SUBSTANCE FONDAMENTALE EST AUSSI OBSERVEE ECHOGRAPHIQUEMENT PAR LA DIMINUTION DE VOLUME DES GOITRES ET DU GONFLEMENT DU PARENCHYME TYROIDIEN IN LOCO .
LA CHAINE DE DECLANCHEMENT DE LA REACTIVITE ORGANIQUE EST DONC PRESQUE COMPLETE, LE PATEINT PEUT DONC RETOURNER SUR UN MEILLEUR EQUILIBRE DE L'INTRICATION DE CES DIFFERENTS ATTRACTEURS DE CONTROLE GENERAL . LA GESTION DE L'INFORMATION A L'ENTREE EST DONC PLUS LOGIQUE, LES CELLULES DENDRITIQUES FONCTIONNENT PLUS RAPIDEMENT ET PLUS EFFICACEMENT CE QUI PERMET UNE LUTTE EFFICACE POUR UN EQUILIBRE MEILLEUR.
LORS DU SUIVI CLINIQUE DE CES PATEINTS IL EST TRES UTILE SUIVRE L'EVOLUTION DES DIFFERENTS TAUX D'ANTICORPS ANTITISSUS LOCALISES A LA THYROIDE.
EN FIN DE COMPTE IL DEVIENT LOGIQUE CONTROLER LE FONCTIONNEMENT IMMUNITAIRE DE LA GLANDE THYROIDE DEVANT TOUT TROUBLE AUTOIMMUN TARDANT A REPONDRE A UN TRAITEMENT CORRECTEMENT STRUCTURE ET AYANT COMME POINT D'ORIGINE UN IMPORTANT STRESS PSYCHOLOGIQUE OU UNE INFLAMMATION CHRONIQUE DU TRACTUS PHARINGO LARINGE DANS ENFANCE ( ENFANT SILICEA, OU JEUNE FILLE PULSATILLA).
L'EVOLUTIO CLINIQUE DE CES NOMBREUX PATIENTS TRAITES PAR L'IMMUNOBIOTHERAPIE REVELE UN PROGRESSIF REEQUILIBRE DU TAUX DES ANTICORPS JUSQU'A UN CERTAIN NIVEAU DE BASE QUI VA CORRESPONDRE AU MEILLEUR CONCENSUS REACTIF ENTRE LA REACTIVTE DE LìORGANISME INDUITE PAR LE TRAITEMENT ET L'ETAT ORGANIQUE CICATRICIEL DE LA LESION THYROIDIENENE INITAILE . CERTAIN PATEINT RECUPERENT COMPLETEMENT LEUR FONCTIONNEMENT THYROIDIEN EN TERME ANTICORPAL, D'AUTRRE RESTENT PORTEUR SAINS D'UN TROUBLE IMMUNIATRE CICATRICIEL QUI CORRESPOND A LEUR NOUVEL ATTRACTEUR EN TERNE DE REACTIVITE THYROIDIENEE NECESSAIRE AU MAINTIENT EN FONCTIONNEMENT DU CONTROLE ET DU FILTRE ASSURE PAR CETTE GLANDE .
L'UTILISATION DU COMPOSE EMBRYORERIO D41S A LA DOSE DE 20 OU 30 GOUTTES DEUX FOIS PAR JOUR , PENDANT UNE PERIODE DE DEUX A TROIS MOIS PERMET DANS LE CONTEXTE GENERAL DU TRAITEMENT IMMUNOBIOTHERAPIQUE D'INDUIRE LA CORRECTION SPECIFQUE DU PROCESSUS AUTOIMMUN MAIS NE DOIT PAAS ETRE PROLONGE CAR UNE FOIS UN CERTAIN EQUILIBRE ATTEINT IL EST NECESSAIRE LAISSER L'ORGANISME REPRENDRE LE CONTROLE PHYSIOLOGIQUE, SOUS RESERVE DE REPRENDRE EN SECOND LIEU LE MEME TRAITEMENT EN CAS D'ECHEC.
DANS CETTE OPTIQUE QUELQUE FOIS LE MAINTIEN DU TRAITEMETN SUBSTITUTIF EST NECESSAIRE POUR L'EQUILIBRE HORMONAL DE CE PATEINT.
L'ATTEINTE INITIALE THYROIDIENNE A ETE TROP FORTE ET LA SECRETION HORMONALE RESIDUELLE EST TROP FAIBLE POUR ASSURER LE MAINTIENT DE L'HOMEOSTASIE HORMONALE. LE TRAITEMENT ALLOPATHIQUE A BASE DE THYROXINE SERA CONTINUE EN UTILISANT LE PLUS BAS DOSAGE POSSIBLE COMPATIBLE AVEC L'EQUILIBRE DU TAUX BASAL DE TSH ET LA REPONSE CLINIQUE DU PATEINT. BEIN ENTENDU IL EST POSSIBLE RENDRE VARIABLE CET APPORT EXTERNE SELON LES NECESSITES DU MOMENT ET LES BESOINS DU PATIENT. EN FAIT LA STRUCTURATION DE CE TRAITEMETN DEPEND ESSENTIELLEMENT DES CONDITIONS INITIALES DE L'AGRESSION DU PAREMCHYME THYROIDIEN , ELEMENT DE PLUS POUR SE RENDRE COMPTE DE LA COMPLEXITE DU MAINTEIN EN EQUILIBRE NECESSAIRE .

.C.ASTHME ET PATHOLOGIE D'HYPERSENSIBILITE REATIVE PERIPHERIQUE .

POUR RESTER DANS LES TERMES PRECEDENTS DE L'HYPERSENSIBILITE FREQUEMENT ,LORS DE L'ABSENCE DE CONTROLE ET D'EQUILIBRE REACTIF DU PATIENT, MEME POUR DES MOTIFS CONSTITUTIONNELS, L'AGRESSION N'EST PAS FREINEE A TEMPS ET SE PROPAGE SUR LE POUMON.
L'ACUPUNCTURE CHINOISE EXPLIQUE PARFAITEMENT EN TERME ENERGETIQUE CETTE DECHARGE PULMONAIRE, COMME UNE SOUPAPE DE SECURITE ULTIME AVANT L'INTEGRATION DU TROUBLE ET LES SERIEUX ENNUIS METABOLIQUES QUI EN DECOULENT.
DANS CE CAS PRECIS IL EST NECESSAIRE DE DISTINGUER DEUX TYPES DE REACTIVITE ASTHMATIQUES:
.L'ASTHME DE MATURATION ,ESSENTIELLEMENT SYMPTOME REACTIF DES ENFANTS AGGRESSES DES LEUR JEUNE AGE PAR LEUR HYPERSENSIBILITE.
IL EST NECESSAIRE D'EDUQUER PLUS RAPIDEMENT LES CELLULES DENDRITIQUES ET DONC LA MEMOIRE LYMPHOCYTAIRE.
.L'ASTHME D'ELIMINATION QUI VA PERMETTRE A UN ORGANISME DEJA MATURE, DEJA ADULTE DE CONTINUER A SE DEFENDRE POUR REJOINDRE L'EQUILIBRE LE MEILLEUR POUR SA SURVIE SANS QUE CELA LUI DEPHASE COMPLETEMENT SON FONCTIONNEMENT INTERNE .
BEIN EVIDEMMENT LES CONDUITES THERAPEUTIQUES SERONT DIVERSES SELON LES CAS .
.1. ASTHME INFANTILE DE MATURATION.
GENERALEMENT LE CONTEXTE ALLERGIQUE D'UN ENFANT SE RESUME A UN SOUCIS DE MATURATION REACTIVE, INHIBE FREQUEMMENT PAR LES DIFFERENTS TRAITEMENTS ALLOPATHIQUES ET SURTOUT PAR LES VACCINATIONS FAITES A DES MOMENTS INNOPORTUNS.
LA CONSEQUENCE REPRESENTE UNE DECHARGE ELIMINATRICE DESESPEREE DECET ORGANISME POUR RETROUVER LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE L'EQUILIBRE NECESSAIRE A UN DEVELOPPEMENT ARMONIUEX DE L'ENSEMBLE DES FONCTIONS VITALES DE CET ENFANT.
PLUS L'HYPERSENSIBILITE EST ACCENTUEE, PLUS LA REACTION SERA PREMATUREE ET FORTE. LE TRAITEMENT SERA BASE SUR LA REEDUCATION DES CAPACITES REELLES DU SYSTEME IMMUNITAIRE AFIN DE POUVOIR MIEUX SUPPORTER LE CHOC DE LA MANQUANCE DE MEMOIRE LYMPHOCYTAIRE .
IL EST PRIMORDIAL DANS CE CONTEXTE CHERCHER RAPIDEMENT A DIMINUER L'UTILISATION DES TRAITEMENTS ALLOPATHIQUES INHIBITEURS AFIN DE NE PAS AJOUTER A CESTADE UNE SATURATION DE LA SUBSTANCE FONDAMENTALE QUI CORRESPOND AU BLOC PROGRESSIF DU PASSAGE DU MESSAGE INTERCELLULIARE (SYCOTISATION),BLOC QUI DANS CE CAS REND LA FONCTION DU SURFACTANT PULMONAIRE PLUS ALEATOIRE ET AGGRAVE LE STADE REACTIF LOCAL SATURANT LES DIVERSES ALVEOLES PULMONAIRES .
LE COMPOSE EMBRYORERIOD41S ,DANS CE CAS , NE RELEVE PAS D'UNE PRESCRIPTION OBLIGATOIRE SI LE PETIT PATIENT REAGIT IMMEDIATEMENT. EN REVANCHE SI CELUI CI TARDE A RESSENTIR LES RESULTATS DE LA REEDUCATION DE SON SYSTEME IMMUNITAIRE, IL DEVIENT NECESSAIRE ACTIVER LE PROGRAMME CENTRAL ET DONC LA PRESCRIPTION DE CE COMPOSE DEVIENT LOGIQUE , A LA DOSE DE 10 GOUTTES MATIN ET SOIR POUR COMMENCER ET POUR UNE PERIODE DE UN MOIS . A PEINE L'ENFANT REAGIT IL EST CONSEILLE DE REMPLACER CE COMPOSE PAR LES STIMULATIONS HABITUELLES IMMUNOBIOTHERAPIQUES .
UNE ATTENTION PARTICULIERE EST A NOTER LORS DE LA NECESSAIRE PERIODE DE VACCINATION QUI DOIT ETRE REALISEE SEULEMNT SI LE SYSTEME GENARL EST EN EQUILIBRE AFIN DE NE PAS RECREER LES CONDITIONS DE BASES A UN NOUVEAU DESEQUILIBRE. ET CECI EST A DECIDER CAS PAR CAS SELON LES CIROCNSTANCES ET LA REACTIVITE DE CES PETITS PATIENTS .

.2. ASTHME ADULTE D'ELIMINATION .

LORS DE LA MISE EN ROUTE D'UN TRAITEMENT CHEZ UNE PERSONNE ADULTE , HORMIS L'ETAT AREACTIF HABITUEL, LA COMPOSANTE REELLEMENT ALLERGIQUE EST SUREMENT PLUS PRESENTE MAIS ESSENTIELLEMENT NOUS SOMMEES EN FACE D'UN ORGANISME INTOXIQUE ET BLOQUE SUR SES POSITIONS DEFENSIVES . AFIN DE REMETTRE CE PATIENT SUR LA BONNE VOIE REACTIVE IL SERA NECESSAIREUNE MISE EN ROUTE ET UNE POTENTIALISATION DES MECANSIMES D'APOPTOSE CELLULAIRE ET DE CORRECTION . EN CELA L'UTILISATION DU COMPOSE ENBRYORERIO D41S EST IMMEDIATE, AU DOSAGE DE 20 GOUTTES MATIN ET SOIR QUI SERA AU PREMIER SIGNE REACTIF AUGMENTE A 30 GOUTTES MATIN ET SOIR .
BIEN ENTENDU LA DESINTOXICATION DIGESTIVE EST PRIMORDIALE ET DOIT ABOUITR PROGRESSIVEMENT A L'APPARITION DE SIGNES DE VICARIANCE POSITIVE COMME LA DERMATITE DES POIGNETS.

.D.DERMATITE ET ELIMINATION CENTRIFUGE . VICARAINCE POSITIVE.

FREQUEMMENT , DE NOMBREUX PATIENTS CONSULTENT ALARMES PAR L'APPARITION OU LA PERSISTANCE DE SIGNES CUTANES DE DERMATITE DE DIAGNOSTIC VARIANT DU PSORIASIS ,A L'ECZEMA ,OU A LA DERMATITE ATIPOQUE.
CET ENSEMBLE REALISE, TOUT DIAGNOSTIC CONFONDU( IL EST IMPORTANT POUR CONNAITRE A FOND LA NATURE ET L'ORIGINE DE L'AGRESSION, EXPRESSION DIFFERENTE DE DESEQUILIBRE DIFFERENTS ,EN SOMME L'ATTRACTEUR CHANGE.....) UNE LUTTE DESEPEREE DE CET ORGANISME POUR TENTER DE DECHARGER L'ENSEMBLE DE SES TOXINES DE LA MANIERE LA MOINS COUTEUSES POSSIBLE ( BOUCLE CYBERNETIQUE ) ET LA PLUS EFFICACE.
PLUS LA CHARGE TOXINIQUE EST IMPORTANTE, PLUS LES LESIONS CUTANEES SERONT PROFONDES ET PRURIGINEUSES. GENERALEMENT L'AUGMENTATION DU NOMBRES DE SITES CUTANES DE DESINTOXICATION EST DUE A L'ABUS DE TRAITEMENT ALLOPATHIQUES.
LA PROGRESSIVE STIMULATION IMMUNITAIRE ET SURTOUT LA PROGRESSIVE DESINTOXICATION REALISEE PAR LES TRAITEMENTS DE MEDECINE BIOLOGIQUE FAVORISE L'ATTENUATION PUIS LA DISPARITION MAS SURTOUT LE MAINTEINT GENERAL DU BON FONCTIONNEMENT ORGANIQUE EVITANT LA REAPPARITION DE CES TROUBLES.
DANS CE SENS CETTE TECHNIQUE THERAPEUTIQUE PERMET REELEMNT DE REPLACER L'ENSEMBLE DE CE COMPLEXE SYSTEME ORGANIQUE SUR L'EQUILIBRE DE SON ATRACTEUR, OU PLUTOT PERMET LA REMISE EN PHASE DES DIFFERENTS ATTRACTEURS INTERDEPENDANTS QUI REALISENT UN TOUT APELES ORGANISME HUMAIN.
LES TRAITEMENTS REALISES UNIQUEMENT PAR LES COMPOSES IMMUNOBIOTHERAPIQUES OBTIENNENT DES RESULTATS CLINIQUES INCONTESTABLES, MAIS L'ADJONCTION DU COMPOSE EMBRYORERIOD41S COMME REGULATEUR DE PROGRAMME PERMET DE FAVORISER L'APPARITION DE CES RESULTATS CLINIQUES, ET SURTOUT DE LES MAINTENIR A PLUS LONG TERME .
PARTICULIEREMENT DANS LE CADRE DES SYMPTOMES DE VICARIENCE POSITIVE, LA PRESCRIPTION DE 30 GOUTTES MATIN ET SOIR DE CE COMPOSE FAVORISE LA STABILISATION ORGANIQUE GENERALE AMELIORANT LA REACTIVITE CELLULAIRE ET L'EFFICACITE DE LA CORRECTION DES DIFFERENTS PROGRAMMES AVARIES.
CERTAINES MANIFESTATIONS CUTANEES NE FONT PAS PARTIE DES MANIFESTATIONS DE VICARAINCE MAIS REPRESENTENT DES STADES PATHOLOGIQUES PARTICULIERS DE STASE REACTIVE COMME POURRAIT ETRE LE VITILIGO , LA DERMATITE BULLEUSE ( PEMPHIGUS), LES DIVERSES MYCOSES CUTANEES, MEME SIMPLEMENT LA PITIRIASIS VERSICOLOR SI COMMUNE APRES LES SEJOURS D'ETE A LA PLAGE.
L'EMSEMBLE DE CES MANIFESTATIONS REPRESENTENT UNE AGGRESSION CUTANEE REALISE EN REVANCHE A UN MOMENT OU LE SYSTEME IMMUNITAIRE DE CES PATIENTS N'EST PAS CAPABLE DE REJETER ET D'NTEGRER CORRECTEMENT LE MESSAGE DE L'AGGRESSEUR ET CECI POUR DES RAISONS DIVERSES . SOIT D'UNE PATHOLOGIE SOUS JACENT DEFICITAIRE, SOIT PAR TROUBLE INTRINSEQUE DE LA GESTION CHROMOSOMIQUE DONC LE MESSAGE DANS CE CAS PRECIS NE SERA JAMAIS COMPRIS DE MANIERE CORRECTE PAR L'ORGANISME.
DANS CES SITUATIONS CLINIQUES IL DEVIENT NECESAIRE REEDUQUER ET STIMULER CORRECTEMENT LA REPONSE DES DIFFERENTES CELLULES CUTANEES AFIN DE DIMINUER LE PLUS POSSIBLE LES MANISFESTATIONS CUTANEES LOCALISEES . CE STADE PATHOLOGIQUE DOIT DONC ETRE TRAITE COMME TEL ET IL EST PARFAITEMETN POSSIBLE CONSTATER L'APPARITION DANS LES SUITES DU DEBUT DE REEQUILIBRE , D'UNE DERMATITE TYPE REACTIONNELLE DE VICARIANCE SIGANT ALORS LA PROGRESSION POSITIVE DE NOTRE PROGRAMME THERAPEUTIQUE EN COURS .
DANS CE CAS ENCORE LA PRESCRIPTION DE EMBRYORERIOD41S PERMET DE REACTIVER LE SYSTEME IMMUNITAIRE DE CE PATIENT AFIN DE CHERCHER A RECTIFIER L'EREUR DE PROGRAMME RESPONSABLE DU TROUBLE .
PARTICULIEREMENT DANS LE CAS DU PEMPHIGUS BULLEUX IL A ETE NOTE UNE TRES NETTE REPRISE RAPIDE DE LA CICATRISATION DE LA PEAU CHEZ UN PATIENT DEVENU INTOLERANT AUX CORTICOSTEROIDES, LES HEMORRAGIES CUTANEES ONT CEDES EN L'ESPACE DE 10 JOURS DE TRAITEMENT ET LA PEAU FINE EST DEVENUE NETTEMENT PLUS RESISTANTE AUX TRAUMATISMES LOCAUX QUOTIDIENS .
DANS LES DIFFERENTS CAS DE VITILIGO TRAITES PAR CES TECHNIQUES DE STIMULATION IL EST NOTE UNE PROGRESSIVE DIMINUTION DE LA SURFACE ACHROMIQUE PARALLELEMENT A LA STABILISATION GENERALE DE L'ETAT CLINIQUE DE CE PATIENT ET SURTOUT A LA REEQUILIBRATION DES TROUBLES IMMUNIATAIRES ASSOCIES COMME LA THYROIDITE ET LES MALADIES VIRALES CHRONIQUES HEPATIQUES, EN GENERAL IL EST NOTE UNE AMELIORATION A 70% DU TROUBLE LOCAL AVEC PERSISTANCE DE LA COLORATION CUTANEE DURANT LA SAISON ESTIVALE.
L'ADJONCTION DU COMPOSE EMBRYORERIOD41S A LA STRUCTURATION THERAPEUTIQUE IMMUNOBIOTHERAPIQUE PERMET UNE AMELIORATION DE LA REPONSE LOCALE , MAIS DOIT ETRE SUSPENDU A PEINE LA REACTIVITE OBTENUE APRES UN OU DEUX MOIS DE TRAITEMENT .

.E. TROUBLES DE REGULATION IMMUNITAIRE DU SNC. ATTAQUE DE LA REGULATION INTEGRATIVE CENTRALE .

L'ELEMENT DE CONJONCTION ENTRE LES DIFFERENTES PATHOLOGIES EST REPRESENTE PAR L'ATTAQUE DE LA REGULATION CENTRALE C'EST A DIRE PAR LA FIXATION DE LA REACTIVITE AUTOIMMUNE AU DEPEND DES CELLULES DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL OU PERIPHERIQUE, LA VITILIGO EN EST UN EXEMPLE PERIPHERIQUE E N FAIT .
MAIS PLUS SOUVENT, MALHEUREUSEMENT, LE TROUBLE CONSISTE DANS LE BLOCAGE DE LA REMYELINISATION( SCLEROSE MULTIPLE), L'ATTEINTE DU DEUXIEME MOTONEURONE (SLA) OU L'ATTEINTE CENTRALE A CARACTERE DE DEGENERATION DE LENSMEBLE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL .
LE TRAITEMENT SUIVRA DES CRITERES IDENTIQUES MAIS IL S'AJOUTE UN TERME SUPPLEMENTAIRE ET COMPLEXE A LA GESTION DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL, SA QUATRIEME DIMENSION REPRESENTEE PAR LA PLASTICITE ET LE SECOND SYSTEME DE CONTROLE DES FACTEURS DE CROISSANCE NERVEUX ( NGF, NT3,NT4,BDNF,CNTF).
CE SYSTEME EST DONC UN ENSEMBLE FORT COMPLEXE DE CELLULES INOMBRABLES REGULES ET COMMANDEES APR L'ACTION SIMULTANEE DE TROIS COMPOSANTES CHAOTIQUE ET FRACTALIENNESS :
.LE SYSTEME DES CYTOKINES ( OLIGODENDROCYTES)
.LE SYSTEME DES FACTEURS DE CROISSANCE NERVEUX
.LE SYSTEME DE REGULATION ET COMMUNICATION ( NEUROMEDIATEUR)
UNE COMPLEXITE MAXIMUM , OU LA MOINDRE ERRUER D'INTERPRETATION OU LA MOINDRE INFIME DESEQUILIBRE PEUT COMPROMETTRE LE BON FONCTIONNEMENT DE L'ENSEMBLE , REALISANT UNE RAPIDE PERTE DE L'EQUILIBRE REACTIONNEL .....UN VRAI SYSTEME FRACTALLIEN A TRIPLE COMPLEXITE .
IL EST DONC NECESSAIRE DANS CES CAS CLINIQUES UTILISER LE STIMULUS INITIAL POUR CHERCHER A CORRIGE DE LA MANIERE LA PLUS INFIME POSSIBLE CE PRECAIRE EQULIBRE REACTIONNEL RAPIDEMENT DESEQUILIBRE, ET LE STIMULUS INITAIL EST REPRESENTE PAR UN OU PLUSIEURS DE CES MEDIATEURS INFORMATIFS CITES PRECEDEMENT.
DNAS CE CAS PRECIS D'EXTREME COMPLEXITE IL DEVIENT LOGIQUE QUE L'IMPORTANCE DU RESPECT DU DEROULEMENT DU PROGRAMME INITAIL VA PERMETTRE DE MAINTENIR UNE LIGNE DE CONDUITE THERAPEUTIQUE FAVORISANT L'ACTION THERAPEUTIQUE DES DIVERS COMPOSES PARTICULIERS UTILISES SELON LES DIFFERENTS CAS CLINIQUES. DANS CE SENS L'ADJONCTION DU COMPOSE ENBRYORERIOD41S EST UNE CONSTANTE PERIODIQUE DANS LE DEROULEMENT DES TRIATEMENTS A LONG COURS QUE NECESSITENT CES PATIENTS .
IL VA FALOIR AGIR PAR ETAPE SUCCESIVE AFIN DE LAISSER A L'ORGANISME LE TEMPS D'INTEGRER CORRECTEMETN L'INFORMATION DONNEE ,DONC CE COMPOSE SERA AJOUTER PAR INTERVALLES DE UN A DEUX MOIS DE TRAITEMENT SELON LA REACTIVITE CLINIQUE OBSERVEE.
DANS UN CERTAINS SENS REDONNANT LA CAPACITE DE DIALOGER EN UN SENS INFORMATIF AU SEIN DU COMPLEXE RESEAU CEREBRAL, LE TAITEMENT PERNMET LA REALISATION D'UNE SORTE DE BYPASS DE LA LESION FOCALE ENTRAINANT UNE CERTIANE CORRECTION DU MESSAGE DONC DU TROUBLE INDUIT PRECEDEMMENT . BIEN EVIDEMMENT PLUS LA LESION EST LOCALISEE PLUS IL SEMBLE FACILE OBTENIR UN RESULTAT CLINIQUE .
DANS LE CAS PRECIS DES PATIENTS ATTEINTS DE SCLEROSE EN PLAQUES, IL VA FALLOIR TENIR COMPTE DE L'ASPECT LOCAL LORS DE LA RMN REALISEE AVEC INJECTION DE GADALINIUM.
SI LES PLAQUES ONT UN ASPECT FLOU,UN ASPECT D'ACTIVITE INFLAMMATOIRE EN COURS LE TRAITEMENT SERA PLUS EFFICACE ET PERMET DANS CERTAINS CAS LA DISPARITION LOCALE DE CES PLAQUES( ELIMINATION DE L'INFLAMMATION PAR DECLEMECHEMENT DE LA REACTIVITE SPECIFIQUE LOCALE ). EN REVANCHE SI LES PLAQUES NE PRENNENT PAS LE CONTRASTE , ONT UN ASPECT NET, CICATRICIEL LES RESULTATS SERONT PLUS LONGS A OBTENIR NECESSITANT LA MISE EN ROUTE DE MECANISMES DE CORRECTION ET DE BYPASS PLUS COMPLEXES POUR CHERCHER DE NOUVEAU L'EQUILIBRE REACTIF,SI CELA EST POSSIBLE . L'AMELIORATION CLINIQUE DES TROUBLES CICATRICIELS EST TRES DIFFICILE ,LES DEGATS NE PEUVENT PAS ETRE CORRIGES MAIS LEURS EXTENSION LIMITEE ET SURTOUT LES CONSEQUENCES AMOINDRIES.
L'AMELIORATION ET LE MAINTIENT DE LA VALIDITE CLINIQUE DE CE BYPASS EST CORRELE AU BON CONTROLE DU SYSTEME NEUROVEGETATIF DE CE PATIENT. TRES SOUVENT APRES REPRISE INITIALE ,IL EST NECESSAIRE DES QUE CE PATIENT MONTRE LES PREMEIRS SIGNES DE REACTIVTE POSITIVE, DES QU'IL CHERCHE A REEQUILIBRER SON ATTRACTEUR, AXER NOTRE TRAITEMENT SUR LE BON FONCTIONNEMENT DU SYSTEME NEUROVEGETATIF. IL FAUT CHERCHER A CORRIGER L'HYPERSENSIBILITE DE CE SYSTEME DE CONTROLE QUI, S'IL NEST PAS MIS AU SILENCE, CREE TOUTES LES CONDITIONS D'UN NOUVEAU DESEQUILBRE ET DE L'APPARITION CONCOMITTENTE DE TROUBLES LIES A LA MALADIE DE BASE C'EST A DIRE A LA SCLEROSE MULTIPLE .
ET CECI REPRESENTE LA QUATRIEME COMPLICATION ......LE QUATRIEME SYSTEME EN CONSTANTE INTERACTION, QUI LE PLUS SOUVENT A UNE ACTION PRIMORDIALE DANS LE MAINTIEN DES RESULTATS OBTENUS.
CHAQUE PHASE DE L'EQUILBRE NECESSITE SOUTIENT ET MAINTIEN AVANT DE REPRENDRE NOTRE LUTTE, LES CONDITIONS INITIALES SONT EXTREMEMENT IMPORTANTES A RESPECTER AFIN DE POUVOIR STRUCTURER UN TRAITEMENT EFFICACE .
C'EST POUR CELA QUE LA REALISATION ET LE MAINTIEN A LONG TERME D'UN TRAITEMENT POUR CES PATIENTS EST UNE EPREUVE DE PATIENCE A LONG TERME ET DE COLLABORATION ETROITE ENTRE LE PATIENT ET SON THERAPEUTE, UNE SORTE DE SYMBIOSE THERAPEUTIQUE .
EN CES TERMES IL DEVIENT EVIDENT QUE LA TROP SIMPLE INHIBITION CORTISONIQUE REDUCTIONISTE NE PEUT EN AUCUN CAS REPRESENTER UNE SOLUTION THERAPEUTIQUE EFFICACE A LONG TERME MAIS SEULEMENT UN TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE LIMITE LE PLUS POSSIBLE DANS LE TEMPS .
NOUS CONNAISSONS TRES PEU LE FONCTIONNEMENT BASAL DE NOTRE SYSTEME NERVEUX CENTRAL, MAIS IL EST DEVENU LOGIQUE QUE JONGLER AVEC LES DIVERSES INFORMATIONS QUI CONTROLENT UNE PARTIE DE SON FONCTIONNEMENT PERMET DANS UN SENS UNE REMISE EN PHASE MEILLEURE DE L'EMSEMBLE DU SYSTEME EVITANT L'ACCUMULATION PERPETUELLE DES ERREURES AGGRAVANT LA SITUATION GENERALE DE NOS PATIENTS .
LES RESULTATS CLINIQUES A LONG TERME DU MAINTIEN DE L'EQUILIBRE GENERAL UTILISANT CES COMPOSES IMMUNOBIOTHERAPIQUES SONT EMCOURAGENATS PERMETTANT LA DIMINUTION PROGRESSIVE DE LA PERIODICITE ET DE L'INTENSITE DES POSSIBLES RECURENCES DES CRISES QUI FINISSENT PAR ETRE INTUITENT PAR LE PATIENT ,BLOQUE IMMEDIATEMENT PAR DE SIMPLES SOLUTIONS HOMEOPATHIQUES SI BESOIN. L'EQUILIBRE REACTIF EST PROGRESSIVEMENT REJOINT EN RESPECTANT CES ETAPES DE COMPREHENSION ET D'INTEGRATION DU SIGNAL D'ENTREE, ET CHACUN DE CES DIFFERENTS STADES CORRESPOND A UNE NOUVELLE SITUATION DE COMPROMIS REALISEE EN REPONSE A LA STIMULATION APPROPRIEE DES DIFFERENTS TRAITEMENTS .

.E. MALADIES VIRALES CHRONIQUES ( HIV, HBV, HV1\2,CMV,EBV,...) BLOC DE LA TRANSMISSION DU MESSAGE. INDUCTION DE L'ERREUR. GESTION DU RESERVOIR .

UNE FOIS OBSERVE LE COMPLEXE FONCTIONNEMENT DU SYSTEME DE CONTROLE GENERAL, IL DEVIENT NECESSAIREE CONNAITRE LE MODE LE PLUS LOGIQUE ET LE MOINS COUTEUX POUR GERER ET ECONOMISER NOTRE RESERVOIR REACTIF REPRESENTE PAR LE FOIE QUI SUBIT TRES FREQUEMMENT
UN BLOC REACTIONNEL PAR AUTOINTOXINATION PROGRESSIVE .
L'ACTION DES MALADIES VIRALES CHRONIQUES REPRESENTE LE PROTOTYPE DE LA LUTTE GENOMIQUE POUR LA SURVIE DE L'ESPECE, SOIT HUMAINE ,SOIT VIRALE ET DEVELOPPE LE CONCEPT ETRANGE DE CONNAITRE L'AGGESSEUR DE L'AGRESSEE.....???
EN TOUT CAS IL EST LOGIQUE DE PENSER LE VIRUS COMME UN SYSTEME A LA FOIS SIMPLE ET COMPLEXE DE BLOCAGE SPECIIQUE DE L'INFORMATION CELLULAIRE. LE MESSAGE D'ENTREE SERA MANIPULE AFIN DìOBTENIR IN AUTRE EQUILIBRE FRACTALIEN DE L'ATTRACTEUR QUI DOIT ETRE PLUS EN FAVEUR DU VIRUS QUE DU MAINTIEN GENERAL DE L'HOMEOSTASIE DE L'ORGANSIME EN GENERAL .
IL VA DONC FALLOIR AIDER CET ORGANSIME A RECONQUERIR LE TERRAIN PERDU. IL DOIT DONC ETRE STIMULE DE MANIERE SPECIFIQUE , A SELON L'AGGRESSION INITIALE ( AGGRESSION EN TERME D'INTRUSION....) A SELON LES CONDITIONS INITIALES DE REACTIVITE ET SELON AUSSI LE TYPE DE MESSAGE ERRONE QUE VEUT ABSOLEUMENT INTRODUIRE LE VIRUS .
LA CHRONICITE DU TROUBLE COMPLIQUE ENORMEMENT LA PHASE REACTIVE CAR IL S'EST DEVELOPE DE NOMBREUX RESERVOIRS OU CES VIRUS PEUVENT ATTENDRE TRANQUILLEMENT SANS GRAND RISQUE , EN CONTINUANT A SE MULTIPLIER LENTEMENT, UN MOMENT OPPORTUN POUR DE NOUVEAU ENVAHIR L'ORGANISME.
FOIE, MOELLE OSSEUSE , SYSTEME LYMPHATIQUE SONT LES RESERVOIRS PREFERES .
LE FOIE REPRESENTANT LA CENTRALE D'ELIMINATION GENERALE , L'EFFET RESERVOIR VA DONC OBLIGATOIREMENT CREER INTOXICATION A AGGRAVATION PROGRESSIVE PAR BLOC D LA FONCTIONNALITE, MALGRE L'IMPORTANTE PROPRIETE DES HEPATOCYTES LIES A LEUR POSSIBLE REGENERATION. DANS LE CAS PRECIS DES TRAITEMENTS DES HEPATITES CHRONIQUES,IL SERA DONC NECESAIRE OUTRE LE TRAITEMENT DE STIMULATION IMMUNITAIRE METTRE EN ROUTE UN TRAITMETN PARALLELE DE DRAINAGE HEPATIQUE .MAIS EN FIN DE COMPTE L'ORGANISME DOIT DE NOUVEAU APPRENDRE A DETECTER DE MANIERE PLUS EFFICACE L'ERREUR QUI S'EST INSINUEE AU SEIN DE SES CELLULES. EN CELA L'UTILISATION DU COMPOSE EMBRYORERIOD41S DE PART SES POTENTIALITES DE LECTURE DU PROGRAMME EMBRYONNAIRE VA PERMETTRE DE STIMULER SPECIFIQUEMENT SELON LES CONDITIONS INITIALES LA REACTIVITE ORGANIQUE . LE TAITEMENT DOIT ETRE PROLONGE PENDANT DEUX A TROIS MOIS SELON LES DIFFERENTES PHASES DE REACTION DU PATIENT, A RAISON INITIALEMENT DE 20 GOUTTES MATIN ET SOIR PUIS 30 GOUTTES APRES UN MOIS . BIEN ENTENDU IL SERA INSERE DANS LE CONTEXTE DE L'IMMUNOBIOTHERAPIE NECESSAIRE A LA STABILISATION DU PROCESSUS HEPATIQUE EN COURS . LES RESULTATS OBTENUS PERMETTENT UNE STABILISATION DU TAUX DES TRANSAMINASES A DES NIVEAUX SUB NORMAUX OU NORMAUX MAIS SURTOUT DANS LEA PLUPART DES CAS A LA NORMALISATION DES GAMMA GT, AVECUNE DIMINUTIN DU TAUX DES ALFAFOETAUX PROTEINES ET STABILISATION A DES VALEURS NORMALES. L'ECHOGRAPHIE HEPATIQUE MET EN VALEUR LA DIMINUTION DE L'HEPATOMEGALIE ET LA DESATURATION DU PAREMCHYME .
LE CAS DES RESERVOIRS LYMPHATIQUES EST PLUS COMPLEXE.
, NON TANT PAR LE RECURENCE ET LA CHRONICITE D'INFECTION VIRALES COMME L'HERPES OU LE CYTOMEGALOVIRUS MAIS PLUTOT PAR LA STRUCTURATION D'UNE DEFENSE COMPLEXE FACE A LìAGGRESSION D'UN VIRUS TROP INTELLIGENT ET AYANTUNE FORTE POTENTIALITE EVOLUTIONNISTECOMME L'HIV.
L'AGGRESSION EST TOTALE , LA DEFENSE DOITE ETRE COMPLETE ET PERMANENTE ,
CE VIRUS AGIT COMME UN MESSAGE PERMANET DESTABILISATEUR SUR L'ENSEMBLE DES ATTRACTEURS DE L'ORGANISME , MAISNON BRUSQUEMENT , MALHEUREUSEMENT DE MANIERE INSIDIEUSE PROGRESSIVE , PAR MECANISME DE FATIGUE METABOLIQUE REACTIVE, IL CREE UNE CERTAINE HABITUDE.....EN QUELQUE SORTE . LE ROLE DU THERAPEUTE SERA DE MAINTENIR TOUJOURS ELEVE LES DEFENSES AFIN DE NE PAS FAITE ACCEPTER A NOTRE SYSTEME DE RECONNAISASANCE GENERAL LA POSSIBILITE D'UNE VICTOIRE DU GENOME VIRALE CONSIDERER. NOTRE ORGANISME DOIT TOUJOURS LE CONSIDERER COMME UN ENNEMI, MEME AU SEIN DES DIFFERENTS RESERVOIRS. POUR CELA IL EST PLUS LOGIQUE ACTIVER NOS PROPRES CAPACITE SDE DEFENSE IMMUNITAIRES, PLUTOT QUE DE CHERCHER DESESPEREMENT A ELIMINER UNE CHARGE VIRALE QUI N'EST QUE L'IMAGE DES VIRUS EN CIRCULATION .....SANGUINE DONC DEJA AFFAIBLIT ET DEJA CIBLE PAR NOS SYSTEMES DE RECONNAISSANCE.
MAIS DANS CE CAS IL EST TOUJOURS QUESTION DE PROGRAMME. IL EST TOUJOURS QUESTION DE REACTIVATION DE LA COMPREHENSION ...DONC LE COMPOSE EMBRYORERIOD41S EST UN ELEMENT NON NEGLIGEABLE DES DIFFERENTES POSSIBILITES THERAPEUTIQUES ENVISAGEABLES DANS LA LUTTE GENOMIQUE .
EN EFFET DANS LE CAS DE CES PATIENTS SEROPOSITIFS, CE COMPOSE PERMET DE RENDRE L'ENSEMBLE DU TRAITEMENT PLUS SPECIFIQUEMENT AGGRESSIF DANSDES PERIODES OU LA REACTIVITE BASALE, DANS LES PERIODE OU LES CONDITIONS INITIALES NE SONT PAS FAVORABLES AU MAINTIEN DE LA LUTTE EN FAVEUR DE L'ORGANISME .
PROGRESSIVEMENT , ETAPE PAR ETAPE , STADE REACTIF PAR STADE REACTIF LE PATIENT REJOINDRA UN ETAT D'EQUILIBRE AVEC SON AGRESSEUR, IL ENTRE EN PHASE AVEC LE VIRUS ET SURTOUT CELUI CI NE TROUBLE PLUS SON EQUILIBRE GENERAL, MAIS A PEINE CE VIRUS SORT DE SON RESERVOIR ET CROIT POUVOIR FAIRE BASCULER LA SITUATION EN SA FAVEUR, LE SYSTEME ENTRAINE DE NOTRE ORGANISME AURA LA REPONSE LETHALE IMMEDIATE LUI PERMETTANT DE SE REEQUILIBRER SUR SON ATTRACTEUR . IL EST IMPOSSIBLE INHIBER LA REACTIVITE VIRALE ,MAIS IL EST POSSIBLE DE LA RENDRE PARFAITEMENT INEFFICACE .
EN FIN DE COMPTE , c'est une simple question de convivence armee.
LE CARACTERE PARTICULIER DE LA CHRONICTE DE CES INVASIONS ET APRTICULIEREMENT SA GRAVITE DEOPEND ESSENTIELLEMENT DES AGENTS VIRAUX EN CAUSE, MAIS AUSSI DES CONDITIONS INITIALES DU PATIENT AU MOMENT DE L'AGRESSION, CE QUI EST EN PARFAIT ACCORD AVEC LA THEORIE FRACTALIENNE .
L'UTILISATION THERAPEUTIQUE DE S MEDIATEURS DE NOTRE PROPRE IMMUNITE, NOS PROPRES SIGNAUX DE DEFENSE QUI SERONT AUSSI POTENTIALISES SEMBLE REPONDRE PARFAITEMENT A TOUTES LES PERSUPPOSITIONS NECESSAIRES A UNE EFFICACITE A PLUS OU MOINS LONG TERME .
CECI NE BLOQUE ABSOLUEMENT PAS L'UTILISATION PROVISOIRE DE S TRAITEMENTS ALLOPATHIQUES INHIBITEURS SELON LA GRAVITE DE L'AGGRESSION ET SELON LA FAIBLESSE DE REPONSE DE L'ORGANISME EN CAUSE , UNE INHIBITION PEUT SE REVELER NECESSAIRE ET OBLIGATOIRE POUR PERMETTRE LA STRUCTURATION DE LA REPONSE.
SEULEMENT IL EST PRIMORDIAL DE NE PAS DEPASSER LES CAPACITES DE REPONSE DE CET ORGANISME CETTE INHIBITION EST VALABLE ET NECESSAIRE TANT QU'ELLE S'INTEGRE DANS UN MACANISME COMPLET DE REPONSE C'EST A DIRE TANT QUE L'ORGANISME REUSSIT A LA SUPPORTER SANS EFFETS SECONDAIRES METABOLIQUES OU TOXIQUES .
CETTE INHIBITION DOIT DONC ETRE LIMITEE DANS LE TEMPS ET DANS L'ESPACE AFIN DE REUSSIR A PERMETTRE UN MAINTIEN DE L'HOMEOSTASIE GENERALE .
UN EXEMPLE CONCRET EST REPRESENTE PAR LES PATIENTS ATTEINTS PAR LE VIRUS HIV, PROTEURS CHRONIQUES DEPUIS DE NOMBREUSES ANNEES .
LA STIMULATION DES CAPACITES IMMUNITAIRES ET PARTICULIEREMENT LA COLLABORATION THERAEUTIQUE ENTRE LE COMPOSE EMBRYORERIO D41S ET LE TRANSFACTEU N,6 PERMET DE CONSTATER UNE AUGMENTATION IMPREVISIBLE DE LA CHARGE VIRALE NE CORRESPONDANT ABSOLUEMENT PAS A UNE AGGRAVATION DE L'ETAT CLINIQUE DU PATEINT. BIEN AU CONTRAIRE CELUI CI SE SENT MEIUX, A PLUS D'ENERGIE .
CETTE SITUATION CORRESPOND A L'ACTIVATION DES DIFFERENTS RESERVOIRS PAR LE TRAITEMETN QUI INDUIT LE VIRUS A SE DECOUVRIR ET DONC A SORTIR DANS LA CIRCULATION SANGUINE ET LA IL DEVIENT FAIBLE ET PEUT ETRE AGRESSE ET ELIMINER.
CETTE ELIMINATION SERA ACTIVE PAR LA PRISE PROGRESSIVE DES TRAITEMENTS ALLOPATHIQUES PENDANT UNE PERIODE DE DEUX A TROIS MOIS .
A PEINE LA CHARGE VIRALE DIMINUE, CE TRAITEMENT EST ARRETE ETIL EST REPRIS UNE FORTE STIMULATION IMMUNTAIRE GENERALE POUR RETROUVER UN NOUVEAU STADE D'EQUILIBRE MEILLEUR....ET AINSI DE SUITE .....

.F. TROUBLES DE GESTION DE L'INFORMATION LYMPHOCYTAIRE.( POSOTIVITE DES ANTICORPS ANTITISSUS ET TROUBLE DE L'EQUILIBRE CD4\CD8, ABSENCE DE MANIFESTATION CLINIQUE TYPIQUE ).

FREQUEMMENT SUITE A UNE ABSENCE DE REACTIVITE NORMALE AUX TRAITEMENTS ALOPATHIQUES INHIBITEURS, DE NOMBREUX PATIENTS CONSULTENT A LA RECHERCHE D'UNE DERNIERE SOLUTION MIRACLE HOMEOPATHIQUE .
LA RECHERCHE DES DIFFERENTS ANTICORPS ANTITISSUS ET LA TYPISATION LYMPHOCYTAIRE MET EN EVIDENCE UN TROUBLE DE LA GESTION DE L'INFORMATION LYMPHOCYTAIRE. LEGERE POSITIVITE DE DIFFERENTS ANTICORPS , LEGER TROUBLE DE L'EQUILIBRE DES DIFFERENTS LYMPHOCYTES . LE MESSAGE PASSE MAIS L'INTERPRETATION EST INSUFFISANTE OU ERRONEE.
PARTICULIEREMENT DANS LE CAS DE SYNDROME DEPRESSIF RESISTANT AUX TRAITEMENTS HABITUELS ALLOPATHIQUES , LA RECHERCHE DE LA BASE DE REACTIVITE IMMUNITAIRE, PARTICULIERMENT AU NIVEAU THYROIDIEN , PERMET DE POUVOIR METTRE AU POINT UNE BASE REACTIVE DE TAITEMENT LOGIQUE,
PROGRESSIVEMENT LES VALEURS DES DIFFERENTS ANTICORPS RETOURNENT A UN SEUIL PLUS COMPATIBLE A UNE VIE RELATIONNELLE NORMALE , SOCIETAIRE ET LYMPHOCYTAIRE.....
IL EST EN FAIT TRES CURIEUX DE CONSTATER LES AMELIORATINS CONCOMITTENTES DU STADE DEPRESSIF DU PATIENT, DE SON STADE REACTIF PROFOND ET DE LA DIMINUTION DES DIFFERENTES VALEURS ANTICORPALES. ET CEIC JUSQU'A UN NIVEAU COMPATIBLE A L'EQUILIBRE DU MOMENT.
LA CORRECTE GESTION DE LA PART DE L'ORGANISME DU PROGRAMME NECESSAIRE A SON ACTIVATION BASALE SEMBLE ETRE L'ELEMENT CENTRAL DU MAINTEIN EN EQUILIBRE DES DIFFERENTS SYSTEMES FRACTALIENS, DES DIFFERENTS ATTRACTEURS COMPOSANT L'ENTIER ORGANSIME HUMAIN TANT AU POINT DE VUE ORGANIQUE QUE ENERGETIQUE .
EN CE SENS L'UTILISATION DU COMPOSE MEBRYORERIOD41S DEVIENT LOGIQUE POUR REDONNER LA STIMULATION SPECIFIQUE CORRESPONDANT A LA REPRISE DES CONDITIONS INITAILES. LA REACTIVITEE DE L'ORGANSIME A LA RECHERCHE PERMANENTE D'UN EQUILIBRE JAMAIS REJOINT FERA LE RESTE ..IL EST SEULEMENT NECESSAIRE DONNER LES ORDRES JUSTES AU MOMENT JUSTE ET SELON LA JUSTE MODALITE.
PRENONS L'EXEMPLE CLINIQUE D'UNE PATIENTE AUX PRISES A DE VIOLENTES CRISES DE PANIQUES, ASSOCIES A DE FREQUENT EPISODES DE DERMATITE ETRANGE .
EN INTERROGEANT LA PATIENTE LE DEBUT DES TROUBLES REMONTE AU DECES DE SA MERE A LAQUELLE ELLE ETAIT TRES LIEE. CHAQUE ANNEE, A LA MEME PERIODE RECOMMENCE LES MEMES TROUBLES, SEULEMENT D'ANEES EN ANNEES ILS S'AGGRAVENT ET FINISSENT PAR CREER UNE ERREURE D'INTERPRETATION ET DONC LA CREATION DES ANTICORPS ANTITISSUS. CETTE PATIENTE AU MOMENT DE LA CONSULTATION PRESENTE LA POSITIVITE DE TOUS LES ANTICORPS, UN STADE D'AMMAIGRISSEMENT IMPORTANT, UN DERMATITE FUGACE ETRANGE NON CLASSIFICABLE ET UNE RECURENCE DE NOMBREUSES CRISES DE PANIQUE FORT INVALIDANTE POUR LE DECOURS DE LA VIE QUOTIDIENNE , PETIT A PETIT GRACE A LA STIMULATION PROGRESSIVE DES DIFFEENTES MEDIATEURS DE L'IMMUNITE CETTE PATIENTE VA SE STABILISER.
LES CRISES DE PANIQUES DEVIENNENT NETTEMENT PLUS RARES ET FACILEMENT CONTROLABLES PAR ACONITUM 15CH, ET SURTOUT IL EST NOTE UNE NEGATIVISATION DE TOUS LES ANTICORPS ANTITISSUS . BEIN ENTENDU INITIALEMENT IL A ETE NECESSAIRE UN IMPORTANT DRAINAGE ORGANIQUE AFIN DE DESINTOXIQUER CETTE PATIENTE DES TROPS NOMBREUX TRAITEMENTS ALLOPATHIQUES ADMINISTRES SANS GRAND RESULTATS .
CETTE ANNEE POUR LA PREMIERE FOIS CETTE PATIENTE EST REUSSIT A SUPPORTER LA FAMEUSE PERIODE DU DECES DE SA MERE SANS GRAND PROBLEME, SEULEMENT UNE LEGERE ACCENTUATION DE LA DERMATITE SUR LE COU RESOLUTIVE EN QQ JOURS .
LES CRISES DE PANIQUES ONT DISPARUES MAIS IL PERSISTE UN ETSAT BASAL D'HYPERACTIVATION DU SYSTEME NEUROVEGETATIF QUI NECESSITE LA CONTINUATION D'UN TRAITEMENT DE MAINTIEN.
DANS CE CAS LE COMPOSE EMBRYORERIOD41SA ETE ADMINISTRE COMME STABILISATEUR DES DIFFERENTS STADES DE VICARAINCE, DES DIFFERENTES SITAUTIONS DE REMISE EN EQUILIBRE DES ATTRACTEURS .
CECI A UNE DOSE DE 20 GOUTTES MATIN ET SOIT PENDANT UN MOIS, UNE FOIS LA REACTIVITE EFFECTUEE, LA PROGRESSION DE VICARIANCE ETANT ASSUREE PAR LA VARIATIN DES DIFFERENTES PRESCRIPTIONS DES MEDAITEURS DE L'IMMUNITE ET PARTICULIEREMENT DU NGF 5C OU 12 CH SELON LES CAS DE FIGURE .
CE CAS CLINIQUES PERMET DE VISUALISER PRATIQUEMENT LES DIFFERENTS NIVEAUX DE VARAITION REACTIFS QUE DOIT RECONQUERIR LE PATIENT AFIN DE CHERCHER A SE MAINTENIR EN EQUILIBRE SUR SON AXE CONSTITUTIONNEL. EN FAIT CET AXE CONSTITUTIONNEL REPRESENTE LE CENTRE DE L'ATTRACTEUR DE CHACUN DE NOS PATIENTS ET DONC RIEN DE PLUS LOGIQUE QUE LA NECESSITE DE CENTREE L'ENSEMBLE DE NOS TRAITEMENTS SUR CETTE CONSTANTE CONNUE DEPUIS DE NOMBREUSES ANNEES .
CETTE PATIENTE A DONC STABILISER SON ETAT CLINIQUE PETIT A PETIT , RECUPERANT POINT PAR POINT CHAQUE EQUILIBRE PERDU, ET CECI SELON UN MECANSIME DE RETOUR PROGRESSIF EN ARRIERE DANS LE VECU ORGANIQUE ET PSYCHOLOGIQUE DENOMME VICARAINCE.
A CHAQUE STADE REJOINT IL A TET NECESSAIRE CONSOLIDER NOTRE ACQUIS, STABILISER L'ENERGIE LIBEREE SELON LES CLASSIQUES SCHEMAS DE L'ACUPUNCTURE CHINOISE TRADITIONNELLE ET UN FOIS LA CERTITUDE OBTENU DE L'EQUILIBRE STABLE REPARTIR SUR UNE NOUVELLE CONQUETE D'UN NOUVEL EQUILIBRE FAVORABLE POUR CETE PATIENTE. LES PROGRES DE REACTIVTE NECESSITENT PATIENTE ET LONGEUR DE TEMPS......
L'ADJONCTION DE EMBRYORERIOD41S A ETE CONCU COMME UN CATALYSATEUR DU STADE D'EQUILIBRE REJOINT, COMME UN RAPPEL NECESSAIRE A L'EDUCATION DE L'ORGANISME , COMME UN STABILISATEUR DE PROGRAMME .

III. LA REGULATION DE L'ATTRACTEUR DES STADES PATHOLOGIQUES. ROLE ET INTERET DE EMBRYORERIOD41S.

LES RESULTATS PARTIELS DE CETTE ETUDE CLINIQUE PERSONNELLE METTENT EN RELIEF L'EXTREME VARAIBILITE DE REACTIVITE DES DIFFEREENTS PATIENTS, MEME SI ILS PRESENTENT LE MEME DIAGNOSTIC DE TROUBLE ORGANIQUE.
IL EST DONC NECESSAIRE DECOUVRIR LA LIGNE DE CONDUITE THERAPEUTIQUE PERSONNELLE DE CHACUNS D'EUX AFIN DE POUVOIR RECONSTRUIRE GRADUELLEMENT LEUR VECU ORGANO-PSYCHYQUE , AFIN DE POUVOIR NAVIGUER EN TOUTE TRANQUILITE SUR LE PARCOURS REMPLI D'EMBUCHE DE LEUR DIFFERENTS ATTRACTEURS .
CERTAINES CONSTANTES SERONT LE GUIDE DE NOTRE AVENTURE :

. LA TABLE D'OMOTOXOCOLOGIE

. LES SCHEMAS DES BULLES DE KOLLISTCH

.L'EVOLUTION REACTIVE DE L'EMPLOI DES DIFFERENTES CYTOKINES

. LA LOI DES CINQ ELEMENTS EN ACUPUNCTURE

. LA LIGNE DE PROJECTION ENERGETIQUE DES DIFFERENTS CHAKRAS.( L'AMELIORATION DE LA REACTIVITE ENERGETIQUE IMMUNITAIRE SE DEROULE EN SENS INVERSE.....DU BAS VERS LE HAUT)

.LA NOTION DE DIATHESE EVOLUTIVE ( DR LERNOUT )

.L'EVALUATION DES DIFFERENTS STADES INTERMEDIAIRES DE REACTIVTE AFIN DE PROGRESSIVEMENT SORTIR DE LA PHASE DE REACTIVITE PATHOLOGIQUE POUR ENTRER DANS LA PHASE DE REACTIVITE ORGANIQUE PHYSIOLOGIQUE NECESSAIRE AU MAINTIEN DE L'HOMEOSTASIE GENERALE DE CET ORGANISME .
ETAT TOUJOURS INSTABLE ET EN PERPETUEL CHANGEMENT QUI NECESSITE UNE "PAIX ARMEE" DE LA PART DU THERAPEUTE .
LE PLUSGRAND INTERET DE LA MEDECINE BIOLOGIQUE RESTE LA PREVENTION ET LE MAINTIEN DU BIEN ETRE CELLULAIRE.
LA COMPLEXITE DE L'ENSEMBLE DE CES MACANISMES N'EST PLUS UN SECRET. L'INTERPRETATION DES DIFFERENTS STADS PATHOLOGIQUES ET LA CONSTRUCTION DU PARCOURS PATHOLOGIQUE DE CHACUN DE NOS PATIENTS EST UN TRAVAIL COMPLIQUE MAIS NECESSAIRE AFIN DE POUVOIR TROUVER LES FAMEUSES CONDITIONS INITIALES, DE POUVOIR RECHERCHER PLUS PROFONDEMENT LE STIMULUS INFINITESIMAL QUI A DECLANCHE LA PREMIERE ERREURE D'INTERPRETATION RESPONSABLE DDU DECLANCHEMENT DE LA CATASTROPHE.
LORSQUE LE PATIENT CONSULTE POUR LA PREMEIRE FOIS IL EST NECESAIRE ETABLIR NOTRE PLAN D'ATTAQUE, EVALUER L'INTERET DE L'INHIBITION PHARMACOLOGIQUE ALLOPATHIQUE QUI PEUT ETRE NECESSAIRE AFIN D'ELIMINER L'AGENT PATHOGENE OU DIMINUER SES CONSEQUENCES GRAVES METABOLIQUES ET ETABLIR UN DRAINAGE REACTIF AFIN DE POUVOIR STABILIR LES CONDITIONS INITAILES DE TRAITEMETN ET DE REACTIVITE .
EN CELA IL EST NECESAIRE TROUVER OU SE SITU, SUR LA TABLE D'OMOTOXICOLOGIE ET LES BULLES DE KOLLISTCH L'ETAT REACTIF DE NOTRE PATIENT AU MOMENT DE LA CONSULTATION.
ET SURTOUT LOCALISER CE PATIENT EN RAPPORT A L'AXE ARNICA, COMPOSE CENTRAL ET PRIMORDIAL POURLE PASSAGE DE CHAQUE PATIENT DU STADE PATHOLOGIQUE AU STADE REACTIF COMBATTIF ( CF ARTICLE ARNICA )
PROGRESSIVEMENT, AU FUR ET A MESURE DE LA PROGRESSION REACTIVE LE LONG DE L'AXE CONSTITUTIONNEL, IL SERA NECESAIRE COMME IL A DEJA ETE MIS EN VALEUR LORS DES DIFERENTES EXPERIENCES CLINIQUES , STABILISER ET EVALUER LES DIFFERENTS STADES INTERMEDIAIRES DE VICARIENCE
LE COMPOSE EMBRYORERIO D41S VA JOUER LE ROLE DE STABILISATEUR ET DE CATALYSATEUR DES DIFFEENTS ETATS CLINIQUES CAR IL REPRESENTE LE PROGRAMME INITIAL, LE PROGRAMME COMPLEXE DES DIFFERENTS MESSAGES DE LA DIFFERENTIATION INITAILE ,EN QUELQUE SORTE LES CONDITIONS BASALES COMMUNES A TOUTES LES ESPECES VIVANTES AVANT DESUBIR LES CONSTRICTIONS DE L'EVOLUTIVITE QUI DIFFERENTIENT LES DIFFERENTES ESPECES .
REDONNER LE SOUVENIR , LA TRACE DE CE PROCEDE DIFFERENTIEL INITIAL PERMET DONC D'AXER LES DIFFERENTES SOLUTIONS THERAPEUTIQUES PLUS RAPIDEMENT VERS L'EQUILIBRE PARTIEL CAR LE MESSAGE SERA MEIUX COMPRIS , SERA NETTEMNT PLUS EFFICACE CE QUI EST CONSTATE EN CLINIQUE COURANTE LORS DE L'ADJONCTION DE CE COMPOSE AUX TRAITEMENTS HABITUELS D'IMMUNOBIOTHERAPIE . SI LE MESSAGE EST JUSTE ET L'HYPOTHESE DE TRAVAIL EXACTE , EN L'ESPACE DE 15 A 20 JOURS DE TRAITEMENTS ASSOCIE IL EST NOTE UNE REPRISE PHYSIOLOGIQUE NETTE ASSOCIEE A UNE AMELIORATION DE L'ETAT CLINIQUE DU PATIENT QUI REAGIT NETTEMENT MEIUX A L'ENSEMBLE DE LA CONSTRUCTION THERAPEUTIQUE . MAIS COMME TOUS SIGNAL DE STABILISATION IL NE PEUT ETRE PROLONGE CAR L'ORGANSIME UNE FOIS REMIS SUR LA BONNE VOIE REACTIVE, REPHASEE SUR SON ATTRACTEUR PARTIEL D'EQUILIBRE IL DOIT STRUCTURER SEUL LE MAINTIEN DE CET EQUILIBRE , SOUS PEINE DE REALISER UN ETAT ARTIFICIEL (COMME L'ALLOPATHIE ) D'INHIBITION REACTIVE TRES FRAGILE ET INUTILE AU DEROULEMENT GENERAL DU TRAITEMENT DE REEQUILIBRE.
BIEN ENTENDU COMME IL A ETE MIS EN VALEUR PRECEDEMMENT LORS DE L'ETUDE DES DIFFERENTES CIRCONSTANCES CLINIQUES, TOUT DEPEND DES CONDITIONS INITIALES.
SI LE PATIENT EST ATTIENT PAR UN PROCESSUS TUMORAL D'ORIGIEN DIVERSE, LE MAINTIEN DE L'ACTIVATION THERAPEUTIQUE ET L'INHIBITION DOIT ETRE PERMANENTE CAR L'ERREURE DE PROGRAMME EST IRREMEDIABLE ET PERSISTANTE. DONC LA PRESCRIPTION DE CE COMPOSE DOIT ETRE CONTINUE ET SURTOUT NE PEUT EN AUCUN CAS ETRE ABANDONNE SOUS PEINE DE REPRISE CATASTROPHIQUE DU PROCESSUS TUMORAL EN UNE QUINZAINE DE JOURS. CETTE REPRISE EST FATALE CAR AUCUNS TRAITEMENTS MEME ALLOPATHIQUES NE PEUT ETRE UTILE DANS CE CAS .
EN REVANCHE , MALGRE LE GRAVITE REACTIONNELLE DE CE MEME PROCESSUS TUMORAL SI LA PRESCRIPTION DE CE COMPOSE EST CONTINU DANS LE TEMPS , A RAISON DE 20 A 45 GOUTTES DEUX FOIS PAR JOUR, IL EST POSSIBLE , EN ASSOCIATION AVEC LES DIFFERENTES TECHNIQUES IMMUNOBIOTHERAPIQUES, POUVOIR DONNER A NOTRE PATIENT UN ETAT D'EQUILIBRE MEILLEUR. CET ETAT D'EQUILIBRE DANS CERTAINS CAS PEUT PERMETTRE , SI LE TRAITEMENT N'AS PAS DEBUTER TROP TARD EN TERME D'INVASION TUMORALE, REJOINDRE PAR VICARIENCE POSITIVE LE STADE REACTIF PLUS FAVORABLE A LA CONSTRUCTION THERAPEUTIQUE QU'IL EST NECESSAIRE ENVISAGER LORS DES PATHOLOGIES LIEES AUX TROUBLES DE L'IMMUNITE (STADE DE GRAVITE INFEREIURE). CETTE PROGRESSION EST MISE EN VALEUR EN CLINIQUE LORS DE L'APPARITION DE CANCER DE KAPOSI CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS PAR LE VIRUS HIV, OU LORS DE PROGRESSION TUMORAL SUR DES TYROIDITES AUTOIMMUNES MALS TRAITEES ( PARTICULIEREMENT SI L'ELEMENT AGGRESSIF INITAIL A ETE TRES TRAUMATIQUE, COMME LE CAS D'UNE ELECTROCUTION SUR UNE LIGNE A HAUTE TENSION).
BIEN EVIDEMMENT SI LE PATIENT SE PRESENTE A SA RPEMIERE CONSULTATION DANS UN ETAT CLINIQUE REACTIF MOINS GRAVE, LES POSSIBILITES THERAPEUTIQUES DE REEQUILBRE SONT NETTEMNT PLUS FAVORABLES , .ESSENTIELLEMENT LE THERAPEUTE A LE TEMPS MATERIEL DE POUVOIR STRUCTURER CORRECTEMENT LES DIFFERENTS NIVEAUX REACTIFS PROGRESSIFS CAR LE PRONOSTIC VITAL N'EST PAS EN JEU. BEIN EVIDEMMENT L'UTILISATION DE CE COMPOSE EMBRYORERIOD41S DEVIENT ENCORE PLUS EVIDENTE CAR PERMET DìAUGMENTER LE MORDANCAGE DE LA CONSTRUCTION THERAPEUTIQUE . DANS CE CAS IL EST NECESSAIRE NE PAS DONNER A LONG TERME UNE INFORMATION DE CE TYPE CAR NOUS DEVONS REEDUQUER ET NON INHIBIR LE REACTIVITE ORGANIQUE DE NOTRE PATIENT, UNE FOIS LE STADE REACTIF DESIRE REJOINT, IL FAUT SIMPLEMENT LAISSER CET ORGANISME REAGIR DE LUI MEME ,POUR DANS UN SECOND MOMENT QUI EST VARAIBLE SELON LES CIRCONSTANCES ET LES PATIENTS REPRENDRE LE PARCOURS DU REEQUILIBRE ET DU REPHASAGE.
CE TRAVAIL SERA FACILITER PAR LA CONNAISSANCE DES PRINCIPES FRACTALIENS CAR LA BASE MEME DE L'EVALUATION D'UNE SITAUTION PATHOLOGIQUE RESIDE EN LA VALUTATION CHAOTIQUE D'UN SYSTEME HAUTEMENT COMPLEXE. LES DIFFERENTES SOLUTIONS THERAPEUTIQUES REPRESENTENT LES DIFFERENTS JALONS PRECIS QUI PERMETTENT DE RELACHER DES INFORMATIONS REACTIVES PRECISES SUR L'ETAT CLINIQUE DE NOTRE PATIENT QUI PARCOURS PROGRESSIVEMENT , DE MANIERE PUREMENT "FRACTALIENNE " LA SPIRALE REACTIVE DE LA REMISE EN EQUILIBRE DES DIFFERENTS SYSTEMES INTRIQUES ET COMPLEXES QUI FORMENT, GRACE A LA MISE EN PHASE DES DIFFERRENTEES INTERACTIONS DE CES MEMES SYSTEMES CE QUE NOUS APPELONS LE BIEN ETRE, SORTE DE POINT D'EQUILIBRE JAMAIS REJOINT.....SORTE DE PARADIS PERDU DANS LES MEANDRES DE NOTRE SYSTEME DE CONTROLE CENTRAL MELANGE TERRIBLEMENT COMPLEXE DE TOUTES LES POSSIBLES INTERACTIONS NECESSAIRES A LA SURVIE DE NOTRE ESPECE ET DE NOTRE AME.

Copyright 1997-2000 HOMEOPATHY on Line