rr

REEQUILIBRE IMMUNOBIOTHERAPIQUE DES PATIENTS ATTEINTS DE THYROIDITE AUTOIMMUNE.
ROLE DE LA THYROIDE DANS LA STRUCTURATION DE LA REPONSE DU SYSTEME IMMUNITAIRE ET NEUROVEGETATIF .

JUIN 1998.

.FILTRE IMMUNITAIRE .
.ANTICORPS MEM E INFERIEUR AU VALEUR LIMITE
.DECLENCHEMENT DU STRESS INITIAL SUR AUTOIMMUNITE
.AXE THYROIDE FOIE DIGESTIF, VOIR DESSINS
.CAS CLINIQUES+++HCV, DEPRESSION, DERMATITE EVOLUTION NON RESOLUTIVE.
.MECANISME DE DECLENCHEMENT ET AGGRAVATION DU PROCESSUS AUTOIMUN.

.I. INTRODUCTION.

L'AGGRESSION AUTOIMMUNE DE LA GLANDE THYROIDE DEVIENT DE PLUS EN PLUS FREQUENTE.
ELLE EST RESPONSABLE A PLUS OU MOINS COURT TERME D'UNE LONGUE SERIE DE PATOLOGIE "SATTELITAIRES" AGGRAVANT LA SITUATION PHYSIOLOGIQUE DE NOTRE PATIENT.
LA GLANDE THYROIDE DOIT EN EFFET ETRE CONSIDEREE COMME D'UNE PART LE FILTRE DU SYSTEME IMMUNITAIRE ET D'AUTRE PART LA REGULATION IMMEDIATE DU SYSTEME NEUROVEGETATIF EN ETROITE RELATION AVEC LA SECRETION DE LA MELATONINE, DONC LA REGULATION INTRINSEQUE DU BIORYTHME DE L'ORGANISME.
ELLE REPRESENTE DONC UNE CENTRALE DE GESTION DE L'INFORMATION D'ENTREE DANS NOTRE ORGANISME , INFORMATION QUI SERA ALORS APTE A ETRE RECUE ET INTEGREE PAR LES DIFFERENTES CELLULES CIBLES.
MALHEUREUSEMENT CE ROLE PRIMORDIAL REPRESENTE AUSSI DE GROS INCONVENIENTS, DE JOUER LE ROLE DE FILTRE DES DIFFERENTES INFORMATIONS ERRONEES QUI RISQUENT ,A LONG TERME, DE PROVOQUER L'ENCRASSEMENT ET LA RETENTION AU SEIN DE CET ORGANE QUI VA IRREMEDIABLEMENT CONDENSER LA SUBSTANCE FONDAMENTALE INTERCELLULAIRE(RESEAU DE PISCHINGER). CE PREMIER SIGNE DE SYCOSE SERA LA PORTE D'ENTREE A LA FORMATION REACTIVE SOIT DE NODULES,SOIT DE GOITRE SELON LE DEGRE DE SATURATION INFORMATIONNELLE .
LA FORTE AUGMENTATION DES FACTEURS EXTERIEURS DE TROUBLES SONT AUSSI RESPONSABLES DU MAUVAIS FONCTIONNEMENT OU DE LA MAUVAISE INTERPRETATION DES SIGNAUX D'ENTREE QUI DOIVENT OBLIGATOIREMENT ETRE FILTRES PAR CETTE GLANDE. PAR EXEMPLE, POUR NE CITER QUE LES PRINCIPAUX, IL FAUT RAPPELER LE ROLE NEFASTE DE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE, DES RADIATIONS UV EXCESSIVES ET DES RADIATIONS IONISANTES ( AGGRAVATION NETTE APRES TCHERNOBYL...) ,ET AUSSI DE LA PERCEPTION STRESSORIALE DE L'AMBIANCE DE VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE.
LA DECOUVERTE DE CETTE PATHOLOGIE PEUT DONC ETRE A LA FOIS CAUSE ET CONSEQUENCE DE LA SYMPTOMATOLOGIE CLINIQUE DU PATIENT EXAMINE.
LE BUT DE CET ARTICLE EST DE METTRE EN EVIDENCE LA STRUCTURATION DU SYSTEME DE REACTIVITE ORGANIQUE MIS EN CAUSE DANS CE PROCESSUS PATHOLOGIQUE ET DE REALISER RAPIDEMENT L'APPLICATION CLINIQUE A TRAVERS L'ETUDE DE DIFFERENTS CAS CLINIQUES .

.II. LA GLANDE THYROIDE COMME RECEPTEUR\EMETTEUR PRINCIPAL DU SYSTEME INFORMATIF COMPLEXE DE NOTRE ORGANISME .

LA GLANDE THYROIDE EST ESSENTIELLEMENT CONNUE COMME ORGANE SECRETANT LES HORMONES THYROIDIENNES ET LA CALCITONINE . CETTE GLANDE ENTRE EN RAPPORT TRES ETROIT DE CONTIGUITE AVEC LES GALNDES PARATHYROIDES SECRETANT LA PARATHORMONE.
LES DIFFERENTES HORMONES THYROIDIENNES PERMETTENT LA REGULATION PERIPHERIQUE ET LE CONTROLE DES EFFECTEURS DU SYSTEME NEUROVEGETATIF. DE CETTE MANIERE ,SI L'ON PEUT DIRE DETOURNEE, ELLE REPRESENTE LE PILIER CENTRAL DE CONTROLE DU SYSTEME PSYCHONEURO ENDOCRINO IMMUNOLOGIQUE, ET AUSSI LE ROLE DE FILTRE REGULATEUR.
L'INFLUENCE CLINIQUE GENERALE DES DIFFERENTS PROCESSUS AUTOIMMUNS DE CETTE GLANDE PERMETTENT D'EXTRAPOLER LE ROLE DE FILTRE REGULATEUR DE L'IMMUNITE PAR CONTROLE ET GESTION DE L'INFORMATION PERIPHERIQUE .
CECI PERMET DE METTRE EN LUMIERE LES PATHOLOGIES DITES EN CASCADES AU NIVEAU DE LA REACTION AUTOIMMUNE ET DE SA PROPAGATION DANS L'ORGANISME VERS LES ORGANES NOBLES : FOIE, CERVEAU ET SUR LES RECEPTEURS PERIPHERIQUES COMME LE DERME ET LES ARTICULATIONS

LA FONCTIONNALITE DES CELLULES THYROIDIENNES EST ETROITEMENT LIEE A LA SENSIBILITE GENERALE DE NOTRE ORGANISME ,CES CELLULES FONT PARTIE DU SYSTEME D'ALARME ET DE REPONSE RAPIDE FACE AUX AGRESSIONS DU MONDE EXTRNE.
RIEN DE PLUS EVIDENT QUE DE CONSTATER UNE RECRUDESCENCE DE CES TROUBLES CHEZ DES PATIENTS TUBERCULINIQUES, OU PSOROTUBERCULINIQUES ,ET DE CONSTITUTION PHOSPHORIQUE . LA RAPIDITE EST LE FRUIT DE LA THYROIDE MAIS CELLE CI S'EPUISE TROP RAPIDEMENT,NE CONTROLE PLUS LA REPONSE ET PERMET L'AGRAVATION DE L'HYPERSENSIBILITE DE FOND .
LA COMPREHENSION DE L'ATTIENTE GENERALE DUE A L'ACTIVATION ANTICORPALE POSITIVE OU NEGATIVE SERA GRANDEMENT FACILITE S'IL EST POSSIBLE DE CONNAITRE AVEC PLUS DE PRECISION LA CAUSE DE CETTE AFFECTION FORT COMPLEXE.
CELLES CI SONT MULTIPLES, INTRIQUEES PROFONDEMENT AU SEIN DU FONCTIONNEMENT DIATHETIQUE DE CHACUN DE NOUS .
LA LOCALISATION THYROIDIENNE A ETE FACILITE PAR LA PRESENCE D'UN TERRAIN D'INFECTION CHRONIQUE ORL ( PHARINGITE, LARINGITE ), UNE GRANDE SENSIBILITE AU FROID ET AU STRESS VOCAL CHRONIQUE.
L'INFLAMMATION CHRONIQUE LOCALISEE EST DONC LE TERRAIN PREDISPOSANT A UNE FUTURE PLUS IMPORTANTE ET NETTEMENT PLUS DANGEUREUSE.
LE PLUS SOUVENT LES PATIENTS ONT NOTES QUELQUES MOIS AUPARAVANT, AVANT LE DEBUT DES TROUBLES THYROIDIENS ,UNE AFFECTION VIRALE PLUS AGGRESIVE QUE D'HABITUDE, AVEC PERSISTANCE DE LA SYMPTOMATOLOGIE PENDANT QUELQUES SEMAINES . CETTE AGGRESSION VIRALE EST ARRIVEE A UN MOMENT PARTICULIER DE LEUR VIE , UN EPISODE DE STRESS, UNE FATIGUE CONTINUELLE. LE STRESS PEUT ETRE EMOTIF, METABOLIQUE ( PERIODE D'ANOREXIE MENTALE ) OU OXADATIF RADIATIONS, L'EVENEMENT DE TCHERNOBYL N'A PAS ENCORE FINI DE POSER DE SERIEUX ROBLEMES DE SANTE PUBLIQUE ).
LE TERRAIN DE PREDISPOSITION GENETIQUE FAVORISE L'APPARITION DE L'AFFECTION MAIS NE PEUT EN EXPLIQUER ENTIEREMENT NI LA LOCALISATION, MI L'AGGRAVATION DANS LE TEMPS ET DANS L'ESPACE.
CETTE AFFECTION SUIT L'EVOLUTION CLINIQUE DES AFFFECTIONS AUTOIMMUNES, LA RAPIDITE D'EVOLUTION ET DE DECOUVERTE VA DEPENDRE DE L'ENTITE DE L'ATTEINTE DE LA SECRETION HORMONALE THYROIDIENNE .
L'HYPERTHYROIDISME OU L'HYPOTHYROIDISME DE PART LEURS SIGNES CLINIQUES PROPRES NOUS METTENT RAPIDEMENT LA PUCE A L'OREILLE ......LA NORMOTHYROIDIE IMPLIQUE UN MODE EVOLUTIF PLUS LENT TANT POUR LE DIAGNOSTIC QUE POUR L'EVOLUTION CLINIQUE PATHOLOGIQUE .
SI LE PARENCHYME THYROIDIEN REAGIT PAR UNE REACTION HYPER, L'EVOLUTIVITE SERA NETTEMENT ACCELEREE CAR LES SIGNES CLINIQUES LIES A CETTE AFFECTION CREENT ANGOISSE ET STRESS SUPPLEMENTAIRE QUI AGGRAVENT L'ATTEINTE REACTIVE AUTOIMMUNE PAR CREATION D'UNA ACTIVATION PERMANENTE DU SYSTEME NEUROVEGETATIF DE CONTROLE LOCAL ET GENERAL .
CES PATIENTS ONT ALORS UN BENEFICE RAPIDE DE LA PRESCRIPTION DE IODIUM , DE COMPOSES IODES A BASE DE CALCAREA, BARYTA , NATRUM, ARSENICUM ET DE MELATONINE OU DE NT4 QUI VONT ROMPRE CECERCLE D'AUTOACTIVATION .
EN REVANCHE, L'HYPOTHYROIDISME EST MARQUE PAR SA LENTEUR , SON GONFLEMENT ET SON APATHIE , PEU DE REACTIVITE MAIS ESSENTIELLEMENT SOUCIS D'INESTHETISME PROGRESSIF LIE A UNE IRREMEDIABLE PRISE DE POIDS ASSOCIE A UNE FATIGUE CROISSANTE. IL EST CONSEILLE EN EFFET DE DOSER LES ANTICORPS THYROIDIENS FACE A TOUT SYMPTOME DEPRESSIF PERSISTANT ET RESISTANT AUX TRAITEMENTS CLASSIQUES, LA THYROIDITE AUTOIMMUNE EST SOUVENT RESPONSABLE DE LA SYMPTOMATOLOGIE GENERALE .
CES PATIENTS RAGISSENT PLUTOT AUX REMEDES DE LA PHASE DE SYCOSE GRASSE LENTE ET AUX REMEDES CONGESTIFS .
LES CAUSES PROFONDES DE CETROUBLE RESIDE EN UNE REACTIVITE FAUSSEE DU SYSTEME NEUROVEGETATIF QUI DOIT CONSTAMMENT CORRIGER LES EFFETS NOCIFS DE CE TROP FAMEUX STRESS NEGATIF. LA SENSIBILISATION EST ALORS ACTIVEE ET LA GALNDE THYROIDE DOIT REAGIR.....CETTE REACTION QUELQUE FOIS EST SUPERIEURE AU BESOIN CREANT UN FACTEUR LOCAL D'AFFAIBLISSEMENT QUE NOS AGENTS VIRAUX PARTICULIERMENT INTELLIGENTS SAVENT IMMEDIATEMENT METTRE A LEUR PROFIT .

BIEN EVIDEMMENT LA FINALITE DE CETTE FRAGILITE SERA ELLE AUSSI REGULE PAR LA CONSTITUTION BASALE DU PATIENT . SI CELUI CI EST SULFURIQUE, IL EST EQUILIBRE, IL REAGIT TOUJOURS CORRECTEMENT ET LE TROUBLE RAREMENT TROUVE UN TERRAIN PROPICE AU DECLENCHEMENT DES HOSTILITES MAIS ATTENTION, MEME UN SULFURIQUE PEUT SE FATIGUER.....
SI CELUI CI EST CARBONIQUE , SA REACTIVITE EST DIFFICILEMENT ATTAQUABLE, SA RIGIDITE EST LEGENDAIRE MAIS UNE FOIS ANTAMEE SA FORCE DIMINUE TRES RAPIDEMENT PAR EFFET REBOND ET MANQUANCE D'ADAPTATION DE SA NON-REACTIVITE GENERALE .. IL NE REAGIT PAS FACE AUX AGGRESSIONS MAIS AUSSI IL LES COBAT AVEC BEAUCOUP DE LENTEUR .
LA DECHEANCE SERA RAPIDE, L'ETAT CLINIQUE SE FIXE ET SE STABILISE DANS UN ETAT AUTOIMMUN DIFFICILE A REEQUILIBRER, LES ANTICORPS SPECIFIQUES RESTENT A DES VALEURS ELEVES MAIS IL S'INSTAURE UNE CERTAINE CONVIVENCE TOUT COMPTE FAIT .
SI CELUI CI EST PHOSPHORIQUE , IL REAGIT RAPIDEMENT ET S'EPUISE ENCORE PLUS RAPIDEMENT . . NOUS AVONS ALORS LE PROTOTYPE DE L'AGGRESSION THYROIDIENNE AUTOIMMUNE, UN NET FACTEUR DE PREDISPOSITION EN SOMME .
LE PATIENT FLUORIQUE IMBIBE PAR SON ETAT FLUOROSYCOTIQUE NE POURRA QU'AIDER L'AGENT PATHOGENE A FAIRE PLUS DE DEGATS. SON ETAT DE DERPESSION IMMUNITAIRE BASAL NE FAVORISE PAS LA REACTIVITE , NI LES HABITUDES TOXINIQUES DIVERSES ( CAFE, TABAC, DIVERSES AUTRES DROGUES ....)

LA PREDISPOSITION CONSTITUTIONNELLE RESTE LA CLEF DE VOUTE DE L'AGGRAVATION EVOLUTIVE DE CETTE MALADIE QUI A TOUJOURS UNE NOTE GENERALE DUE A LA PHYSIOPATHOLOGIE DE CES ATTEINTES ORGANIQUES .
DANS CECAS , LA DEPENDANCE AUX CONDITIONS INITIALES EST FORTE ( CONDITIONS CONSTITUTIONNELLES ET DIATHETIQUES ) ET CECI ENTRE PARFAITEMENT DANS LE CADRE DE LA REGULATION ENERGETIQUE ET INFORMATIONNELLE DE LA BOUCLE CYBERNETIQUE DE CES ECHANGES.
IL EST A NOTER UN FORT POTENTIEL D'AUTOAGGRAVATION DANS LE TEMPS ET DANS L'ESPACE QUI VA FAVORISER L'ENTRETIEN DU TROUBLE INITIAL.
EN EFFET , L'EQUILIRE INSTABLE DE CETTE BOUCLE DE REGULATION DEPEND D'UNE INFIME STIMULATION QUI PEUT TRES RAPIDEMENT BLOQUER OU EXACERBER LES ECHANGES ENERGETIQUES , UNE PARFAITE SITUATION FRACTALIENNE EN QUELQUE SORTE .
CECI JUSTIFIE LE MODE DE REGULATION DE L'IMMUNOBIOTHERAPIE, UTILISANT NOS PROPRES RESSOURCES IMMUNITAIRES POUR LES POTENTIALISER EN CREANT LA JUSTE REACTIVITE AU MOMENT DONNE ET DANS LES PROPORTIONS DONNEES .
LA FREQUENCE ACTUELLE DES TROUBLES AUTOIMMUNS DE LA THYROIDE PEUT ETRE DONC LIEE AUSSI AUX CONDITIONS DE VIE STRESSANTES, A LA PRESSON CONTINUELLE A LAQUELLE EST SOUMIS NOTRE ORGANSIME FACE AUX RYTHMES FRENETIQUES DE FLUOROSYCOTISATION DE LA SOCIETE MODERNE ( DR MICHAUD, DR LERNOUT ). LE TROUBLE DEVIENT ALORS EN MEME TEMPS CAUSE ET CONSEQUENCE, L'EQUILIBRE EST DONC NECESSAIRE MAIS TOUT EN SE RAPELLANT DES ATTRACTEURS ETRANGES .....ETRANGES IMAGES IRREELLES.
LE POINT D'EQUILIBRE NE POURRA JAMAIS ETRE REJOINT CAR LE DESEQUILIBRE LAISSE TOUJOURS UNE TRACE, DES INTERETS A REGLER EN QUELQUE SORTE .
LE TRAITEMENT DE REEQUILIBRATION PARTIEL SERA LONG, CONSTANT, PERMANET , AFIN DE RAMENER NOTRE ORGANISME SUR UNE VOIE PLUS SURE MAIS LES MARQUEURS AUTOIMMUNS DE LA THYROIDE PEUVENT CONSERVER QUELQUES TRACES DE L'AGGRESSION SI LE TRAITEMENT EST ARRIVE TROP TARD DANS LA PHASE EVOLUTIVE DU TROUBLE .
EN FAIT LE DANGER DE CETTE PATHOLOGIE EST REPRESENTE PAR LE POTENTIEL EVOLUTIF DES DIFFERENTS TROUBLES AUTOIMMUNS QUI EN CAS DE REACTION NON APPROPRIEE DE L'ORGANISME OU DE TRAITEMENT NON ADAPTE , VA CREER D'AUTRES ATTEINTES AUTOIMMUNES A DES LOCALISATIONS DIFFERETES COMME LE SYNDROME DE GOUGEROT SJORGREN, LE PSORIASIS, LE VITILIGO ET COME STADE FINAL REACTIF DES MALADIES AUTOIMMUNES PERIPHERIQUES DE FIXATION COMME LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE.
EN EFFET CHEZ CES PATIENTS , LE SYNDROME DE DYSIMMUNITE A COMMENCE PAR L'ATTEINTE AUTOIMMUNE DE LA THYROIDE QUI N'A PAS ETE TRAITEE CORECTEMENT SUR LE MODE REACTIF, ET QUI A PU DONC DONNER LIBRE COURS A SON POTENTIEL EVOLUTIF DESTRUCTEUR .
L'AGGRESSION THYROIDIENNE IMPOSE , DANS NOS RPOTOCOLES THERAPEUTIQUES, L'UTILISATION DE COMPOSES ORGANOTHERAIQUES A ACTION PONCTUELLE .
L'ACTION THERAPEUTIQUE GENERALE SERA GANDEMENT FACILITEE PAR L'UTILISATION DE THYROIDINUM A DES DILUTIONS VARIABLES SELON L'EFFET THERAPEUTIQUE DESIRE:
4CH POUR ACTIVER SA REGULATION
7CH POUR OBTENIR UNE REGULATION DE BASE INITIALE
9CH , 15CH POUR INHIBER L'HYPERREACTIVITE DU PARENCHYME THYROIDIEN ET AUSSI REEQUILIBRER UNE DEREGULATION TROP IMPORTANTE, INDEPENDAMMENT DU TAUX SANGUIN DES DIFFERENTES HORMONES THYROIDIENNES .
L PRESCRIPTION SERA ASSUREE A RAISON DE UNE AMPOULE DEUX FOS PAR SEMAINES . DANS LE CAS D'AGGRAVATION RAPIDE OU DE CONFLIT IMPORTANT, LA PRESCRIPTION SERA AUGMENTEE A UNE AMPOULE A JOURS ALTERNES VOIR MEME TOUS LES JOURS PENDANT UNE BREVE PERIODE , IL EST ALORS PLUS LOGIQUE D'ADMINISTRER LE PRODUIT EN GRANULES.
DANS LE CAS D'UN GOITRE SIMPLE OU DANS LE CAS D'UN GOITRE HETERONODULAIRE , L'ACTION LOCALE D'UN COMPOSE COMME :
.HEDERA HELIX 3DH
RAUWOLFIA SERPENTINA 4CH
LOPHYTUM LEANDRI 3DH
SERA D'UN GRAND SECOURS POUR SENSIBILISER LA REACTIVITE D'ORGANE ET AINSI EVITER UNE AUGMENTATION DE VOLUME LOCAL. A LONG TERME IL FAVORISE AUSSI LA DIMINUTION DE VOLUME DU GOITRE ASSOCIE ,BIEN ENTENDU , A L'ENSEMBLE DU TRAITEMENT IMMUNOBIOTHERAPIQUE COMPLEXE .
LE SUIVI EVOLUTIF ET LA REGULATION DES DIFFERENTS DOSAGES SE FERA GRACE AUX CONTROLES DES DIFERENTS PARAMETRES ECHOGRAPHIQUES ET BIOCHIMIQUES HORMONAUX.

.III. CAS CLINIQUES ET DISCUSSION THERAPEUTIQUE .

LA MAJORITE DES PATIENTS QUI ONT CONSULTES INITIALEMENT PRESENTENT, COMME IL A DEJA ETE EXPLIQUE, DES DOULEURS AU NIVEAU DU COU ASSOCIEES A UN ENSEMBLE DE SIGNES NEUROVEGETATIFS OU LA DEPRESSION A UN ROLE PRIMORDIAL.
LORS DE LA PREMIERE VISITE IL EST NECESSAIRE METTRE L'ACCENT SUR LA DISSONANCE DES DIFFERENTS SIGNES CLINIQUES , UN SAVANT MELANGE D'HYPO ET D'HYPER THYROIDISME SIGNE DE MANIERE PRESQUE CERTAINE L'ATTEINTE AUTOIMMUNE .
DANS LES SUITES DE LA MISE EN PLACE DU TRAITEMENT IMMUNOBIOTHERAPIQUE , ET CECI APRES UNE PERIODE DE 1 A 2 MOIS CONSECUTIFS, CES PATIENTS NOTENT UNE NETTE DIMINUTION DES DOULEURS INCRIMINEES ET DE LA GENE AU NIVEAU DE LA ZONE DE PROJECTION CUTANEE THYROIDIENNE . LE PATIENT SE SENT PLUS TRANQUILLE, DORT MIEUX ET TRAVAILLE MIEUX, IL SE FATIGUE MOINS .
PROGRESSIVEMENT, LES VALEURS DES DIFFERENTS ANTICORPS SPECIFIQUES DIMINUENT POUR RETOURNER A DES VALEURS APPROXIMATIVEMENT NORMALES. EN EFFET IL PERSISTE DANS L'ORGANISME UNE TRACE DE L'AFFECTION AUTOIMMUNE INITAILE QUI PEUT ETRE EVALUEE PAR UN TAUX BASAL D'ANTICORPS , UNE SORTE DE SIGNATURE DE L'EQUILIBRE REACTIF ATTEINT EN PHASE DE TRAITEMENT .
L'EQUILIBRE DE LA PATHOLOGIE THYROIDIENNE PERMET DE REGULER LES DIFFERENTS SIGNAUX D'ENTREE A DE NOMBREUSES PATHOLOGIES AUTOIMMUNES, COMME IL SERA ILLUSTRE DANS LE CAS CLINIQUE SUIVANT .
CETTE PATIENTE CONSULTE POUR UN ETAT DE FATIGUE TRES IMPORTANT ASSOCIE A UNE DIFFICULTE A DORMIR. SON METIER LA FATIGUE BEAUCOUP. ELE EST STRESSEE, NE SUPPORTE PLUS RIEN. SES MAINS PRESENTENT UN IMPORTANT VITILIGO ( DOS DES MAINS, DOIGTS, POIGNETS ). SON VISAGE EST ROUGE, CONGESTIONNE ET PRESENTE UN CURIEUX ERYTHEME EN AILE DE PAPILLON.
LA NUIT EST EST REVEILLEE FREQUEMMENT PAR DES CRISES HALLUCINATOIRES .
ELLE A BEAUCOUP MAIGRIT DANS CETTE DERNEIRE PERIODE DE SA VIE , ET ME RELATE UN VIEL EPISODE DE THYROIDITE CHRONIQUE AVEC DIFFICULTE A AVALER ET SURTOUT SENSATION DE GONFLEMENT DE LA GORGE SI ELLE SE PREOCCUPE OU S'ENERVE UN PETIT PEU.
LE TRAITEMENT INITIAL SERA CLASSIQUE :
GCSF 4CH
MELATONINE 4CH
ANTIAGE IM GUNA .
ET IGNATIA 15CH DOSE POUR REGULARISER LA FORTE REACTIVITE DU SYSTEME NEUROVEGETATIF, PARTICULIERMENT LA TACHYCARDIE DANS CE CAS PRECIS , AINSI QUE IODIUM 15 CH DOSE EN SOUVENIR DE LA VIEILLE THYROIDITE .
APRES UN MOIS DE TRAITEMENT , LA PETIENTE NOTE UNE AGGRAVATION DES HALLUCINATIONS NOCTURNES SUITE A LA PRISE DE IODIUM 15CH ET UN CURIEUX PRURIT SUR LES PLAQUES DE VITILIGO. ELLE SE SENT MIEUX, UN PEU MOINS FATIGUEE MALGRE TOUT .
LA PRESCRIPTION SUCCESSIVE DE INTERFERON GAMMA 15CH GUNA , LUI CREE DES FRISSONS CURIEUX ALORS QUE LA 5CH LUI A PROVOQUE UN IMPORTANT ETAT DEPRESSIF AU DEBUT .
LA PATIENTE COMMENCE DONC A REAGIR MAIS LA PERSISTANCE DU STADE CONGESTIF FASCIAL PORTE A LA PRESCRIPTION D'UNE DOSE DE BELLADONNA 30 CH QUI CREE UN ETAT D'AGITATION INTERNE, UN MOUVEMENT INTERNE SUIVI D'UNE AMELIORATION PROGRESSIVE DE L'ETAT GENERAL .
LA COLITE COMMENCE A DIMINUER , LA DYSPNEE A L'EFFORT AUSSI ET DONC SA RESISTANCE GENERALE AUGMENTE PROGRESSIVEMENT .
ELLE ENVISAGE DE REPRENDRE SON ACTIVITE DE POSTIERE.
IL EST ALORS CONSTATE UNE LEGERE AGGRAVATION DE LA VITILIGO AVEC L'EXPOSITION SOLAIRE, CAR ELLE TRAVAILLE DEHORS TOUTE LA JOURNEE POUR DISTRIBUER LE COURRIER . PARALLELEMENT LA SYMPTOMATOLOGIE DOULOUREUSE DE LA REGION DU COU A DIMINUEE DE 70%.
LA PRESCRIPTION EST ALORS DE :
BELLADONNA 200CH DOSE
PHOSPHORUS 15CH DOSE
CAPSICUM 200CH DOSE .
ANTIAGESTIM GUNA ET SEPIA 30 CH EN GRANULES .
SUITE A UN MOIS DE CETTE PRESCRIPTION, ET POUR LA PREMIERE FOIS, LA PATIENTE A ENFIN UN BILAN THYROIDIEN NORMAL. LA ROUGEUR DU VISAGE DIMINU , ET LA SENSATION DE TENSION THYROIDIENNE A DISPARUE .
LA DOSE DE BELLADONNA 200 CH A PROVOQUE UNE LEGERE AGITATION, ETRANGEMENT LA PATIENTE RESSENT DES BRULURES A L'ESTOMAC,DIFFICULTE A DIGERER QUI S'AGGRAVENT AVEC L'ARRIVEE DE L'HUMIDITE DUE A LA PROXIMITE DE LA MER .
LA PRESCRIPTION EST AINSI OREINTEE SUR LA REGULATION DU SYSTEME NEUROVEGETATIF , CENTREE SUR LA REACTIVITE DE L'ESTOMAC ET DU PELXUS SOLAIRE .
ANTIAGESTIM GUNA, BISMUTHUM 5CH
FICUS CARICA 1DH, MELATONINE 15CH GUNA
DULACAMARA 15CH DOSE, PHAOPHORUS 30CH DOSE, SEPIA 200 CH DOSE A 10 JOURS D'INTERVALLE .
APRES UNE PERIODE DE 15 JOURS DE TRAITEMENT , LA PATIENTE SE SENT MIEUX, A ENCORE UNE LEGERE DOULEUR A L'ESTOMAC, IL LUI VIENT FINALEMENT SOMMEIL AVANT DE PENSER A PRENDRE SON MEDICAMENT PSYCHOTROPE HABITUEL ET PREFERE.....LE SOIR .
LA VITILIGO LUI SEMBLE ETRE BLOQUE, EN TOUT CAS IL NE S'AGGRAVE PLUS, SA VOIX EST NORMALE MEME DUANT LES STADES EMOTIFS IMPORTANTS .
LA PATIENTE SE SOUVIENT ALORS QUE DANS SA FAMILLE, DEUX FRERES ONT EU UN DIABETE AUTOIMMUN ET UNE PANCREATITE.
LE CONTROLE DES ANTICORPS SPECIFIQUES DECETTE PATIENTE ONT MONTRES UNE DIMINUTION DE 60% AVEC UN RETOUR A LA NORMALITE DE CES DIFFERENTS INDICES .
A CE STADE DE LA REACTIVITE , IL DEVIENT PRODUCTIF AJOUTER A LA PRESCRIPTION THYROIDINUM 7CH CAR LE PARENCHYME THYROIDIEN PEUT ENFIN REAGIR , IL A ETE LEVE UNE SERIE IMPORTANTE DE BLOCS IMMUNITAIRES .
PHOSPHORUS 200CH DOSE
PSORINUM 15CH DOSE
SULFUR 9CH DOSE
ANTIAGE STIM GUNA , ET INTERLEUKIN 4 4CH GUNA COMPLETENT LE DESIR DE FAIRE FINALEMENT REAGIR CETTE PATIENTE QUI SE TROUVE SUR LE BON CHEMIN DE LA REEQUILIBRATION, ELLE EST PRETE A RECEVOIR LES DIFFERENTS MESSAGES QUI VONT LUI PERMETTRE D'AMELIORER SON STADE DE GUERISON PARTIEL .
LE CONTROLE MENSUEL NOTE UNE DIMINUTION DU VITILIGO, UNE AUGMENTATION DE QUELQUES KILOS, LE VISAGE EST NETTEMENT MOINS ROUGE ET MOINS CONGESTIF .
LE JOUR OU ELLE ASSUME L'AMPOULE DE THYROIDINUM 7CH, IL EST RESENTIE UNE SENSATION DE BRULURE DE LA ZONE THYROIDIENNE , SENSATION PASSGERE .
ELLE A REPRIS SON TRAVAIL, SE SENT EN FORME MALGRE LA PERSISTANCE D'UN LEGER STADE D'AGITATION CALME PA GELSEMIUM 15CH DOSE .
SON VISAGE NE PRESNETE PLUS AUCUNS SIGNES D'ERYTHEME OU DE ROUGEUR ET LA VITILIGO A DIMINUE DE 50% SUR LES MAINS .
L'ETUDE PLUS APPROFONDIE DE CE CAS CLINIQUE COMPLEXE MET EN RELIEF L'INTRICATION IMMUNITAIRE CENTREE SUR LA REACTIVITE DE LA GLANDE THYROIDIENNE DANS LE SENS DU BLOC ET DANS LE SENS DE L'OUVERTURE SUIVANT LA POSSIBILITE D'EQUILIBRE DE L'ORGANISME QUI REAGIT AUX DIFFERENTS TRAITEMENTS .
IL SEMBLERAIT QUE LA GLANDE THYROIDE REPRESENTE LE DEUXIEME RELAIS DE CONTROLE DU SYSTEME NEURO ENDOCRINO IMMUNOLOGIQUE , RELAIS DE CONTROLE ET DE "DISPATCHING" DES ORDRES SUPERIEURS . IL REPRESNETE AUSSI L'ORGANE DE CONTROLE DU DERAPAGE DES REACTIVITES IMMUNITAIRES PERIPHERIQUES LIEES A L'ELIMINATION OU A L'INDIVIDUALISATION DES DIVERS NIVEAUX DE CETTE MEME ATTEINTE IMMUNITAIRE .
SI L'ATTIENTE IMMUNITAIRE SE FIXE AU NIVEAU DE CETTE GLANDE, ELLE JOUE ALORS LE ROLE DE FILTRE DE PROTECTION. LE PATIENT SUBIT ALORS UNE THYROIDITE AUTOIMMUNE QUI SE CHRONICISERA SUIVANT LES POSSIBILITES DE REACTIVATION ET DE REACTION DE CET ORGANISME , D'OU L'EXTREME IMPORTANCE DES NIVEAUX DIATHETIQUES DE BASE.
LA REACTIVATION DE LA FONCTIONNALITE REELLE DU SYSTEME IMMUNITAIRE AU MOMNET JUSTE PERMET DONC UN BLOCAGE DANS CE DECHAINEMENT IMMUNITARE.
L'INTERET DU TRAITEMENT IMMUNOBIOTHERAPIQUE S'EXPLIQUE ALORS PARFAITEMENT .
EN EFFET , IL DOIT ETRE CONTINU DANS LE TEMPS CAR IL DEVIENT LOGIQUE PENSER QUE L'EQUILIBRE PEUT ETRE REJOINT MAIS IL DOIT ETRE AUSSI MAINTENU DANS LE TEMPS .
CECI EXPLIQUE LA NECESSITE DU SUIVI CONTINU DE CES PATIENTS CAR IL N'EST PAS RARE QU'EN CAS DE STRESS SUBIT AU COURS DU TRAITEMENT , LES MARQUEURS ANTICORPAUX REMONTENT A UN NIVEAU PLUS ELEVE, L'ORGANISME TENTE AINSI DE REAGIR MAIS LE FILTRE THYROIDIEN SE DOIT D'ETRE PLUS EFFICACE, ET CEI COUTE .....EN TERME DE BILAN ENERGETIQUE ET REACTIF .
LA GLANDE THYROIDE DOIT PAYER PLUS CHER CE NOUVEL EQUILIBRE, L'AUTOIMMUNITE AUGMENTE .
LE SUIVI DE L'EVOLUTION DES AUTOANTICORPS ANTITISSUA EST DONC UNE NECESSITE POUR POUVOIR AJUSTER CES TRAITEMENTS AU NIVEAU IMMUNITAIRE.
IL NE FAUT JAMAIS OUBLIER LA REEQUILIBRATION HOEMOAPTHIQUE CLINIQUE TRADITIONNELLE QUI REPRESENTE LE SQUELETTE SOLIDE DE TOUTE CETTE CONSTRUCTION . SURTOUT IL NE FAUT PAS PERDRE DE VUE LE FAIT QUE L'EQUILIBRE ATTEINT EST TOUJOURS PRECAIRE, PROVISOIRE . CET ORGANISME S'EST DEJA TROMPE UNE FOIS , IL RECOMMENCERA SUREMENT SI LES CIRCONSTANCES SONT FAVORABLES ET SI NOUS NE LE REEDUQUONS PAS .

UN AUTRE CAS CLINIQUE PEUT ETRE EVOQUES, LE CAS D'UNE PATIENTE SUIVIE DEPUIS PLUS DE TROIS ANS, QUI SUITE A SON TRAVAIL TROP FATIGUANT ET TROP DIFFICILE POUR SON CARACTERE HYPER EMOTIF VOIT REGULIERMENT OSCILLER SON ETAT THYROIDIEN . IMMEDIATEMENT ELLE COMMENCE A AUGMENTER DE POIDS, SES SSENT GONFLEE, FATIGUEE HYPOREACTIVE.
LA REPRISE DE THYROIDINUM 4CH , DE CORTISONE 4CH , PERMET ASSOCIE A NT4 4CH GUNA ET INTERLEUKIN 12 4CH GUNA , UN REMISE SUR PIED RAPIDE.
RAREMENT AU COURS DE L'ANNEE ELLE A RECOURS A UNE MINIME DOSE DE THYROXINE 25MG OU 50 MG PAR JOUR AFIN DE PASSER UNE PHASE CRITIQUE DE QUELQUES JOURS . ELLE A AINSI PRIS EN COMPTE SA MALADIE ,SE CONNAIT MIEUX ET AFFRONTE LES AVATARS DE LA VIE QUOTIDIENNE A L'AIDE DE TOUTES SES ARMES DE REACTIVITE.

.IV. INTERPRETATION DES RESULTATS , PREVENTION .

A LA LUMIERE D'UNE EXPERIENCE PERSONNELLE FORT LIMITEE, LA PLACE DE LA GLANDE THYROIDE AU SIEN DU SYSTEME NEUROENDOCRINOIMMUNITAIRE DEVIENT PRIMORDIALE.
C'EST EN EFFET LE DEUXIEME FILTRE APRES L'EPIPHYSE QUI CONTROLE LES ORDRES RECUS PAR LE MILIEU EXTERIEUR .
LA THYROIDE CONTROLERAI PLUS VRAISEMBLABLEMENT LA FIXATION DES COMPLEXES ANTICORPAUX SUIVANT L AGRAVITE ET LA REPONSE AU STIMULUS INITIAL .
EN EFFET SI LE VIRUS EST TROP INTELLIGENT, LES FONCTIONS DE FILTRE SONT INUITLES CAR CE TYPE D'AGGRESSEUR UTILISE LES PROPRES RESSOURCES CELLULAIRES AFIN DE POUVOIR LES DETOURNER A SON PROFIT .
IL EXISTE DONC APPAREMENT DIVERS TYPES D'AGGRESSIONS VISANT L'ORGANISME HUMAIN ET POUVANT CREER DES MALADIES AUTOIMUNES. MALADIE N'EST PAS EXACTEMENT LETERME JUSTE A UTILISER, PLUTOT DESEQUILIBRE OU DYSREACTIVITE. LA CREATION DE BLOCS ENERGETIQUES SERAIT PLUS PRECIS .
IL SEMBLERAI QUE LES DIVERSES AGGRESSIONS TRANSMISES PAR VOIE DE CONTIGUITE ET DE CONTINUITE ORALE SE FIXENT SUR LES AMYGDALES OU LES VEGETATIONS ADENOIDES...LA COLONISATION COMMENCE...
SI L'ORGANISME NE RAGIT PAS, CES AFFECTIONS SECHRONICISENT ET SE COMPLIQUENT.
LES VOIES DE REACTION SONT DOUBLES :
. SUR LE TERRAIN TUBERCULINIQUE A REACTIVITE RAPIDE MAIS FRAGILE, L'ORGANE ELECTIF SERA LE POUMON CORRESPONDANT A UNE ATTEINTE DE L'OXYGENATION CELLULAIRE, DES ECHAMGES GAZEUX NUTRITIFS, NOUS SOMMES SUR LE TERRAIN ASTHMATIQUE.
. SUR UN TERRAIN PSORIQUE, A REACTIVITE LENTE , LOURDE, L0ORGANE CIBLE EST REPRESENTE PAR LE SYSTEME DIGESTIF DONC COLITE, GASTRITE, ULCERE DE STRESS, ALLERGIE ALIMENTAIRE .
LES DEUX ATTEINTES SE RETROUVENT A DES DEGRES DIFFERENTS EN CAS DE PSOROTUBERCULINISME DECOMPENSE .
LA REGULATION EST EFFECTUEE PAR LE FOIE ,CE QUI EXPLIQUE LA GRAVITE DES ATTEINTES VIRALES HEPATIQUES DIVERSES POUR LE BON EQUILIBRE GENERAL DE L'ENTIER ORGANISME .
LA FILTRATION DU SYSTEME IMMUNITAIRE INITIAL EST ALORS MODULE PAR LA GLANDE THYROIDE QUI DOIT PAYER UN DROIT DE PASSAGE PLUS OU MOINS ELEVE.
SI LE FILTRAGE EST PEU EFFICACE L'ATTEINTE IMMUNITAIRE REJOINDRA LE TISSUS CONJONCTIF , LA MATRICE DE BASE DU RESEAU DE PISCHINGER.
EN REVANCHE LES AGGRESSIONS TRANSMISSENT PAR VOIE SANGUINE TOUCHENT DIRETEMENT LES CENTRES VITAUX PHYSIO-ENERGETIQUES . L'ORGANISME N'A QUE TRES PEU DE TEMPS POUR REAGIR EN METTANT EN PLACE SES PROPRES BARRIERES EN SERIE.
L'ATTEINTE EST OBLIGATOIREMENT PLUS GRAVE. SES CAPACITES DE DEFENSE SONT AMOIDRIT CAR LE LYMPHOCYTE DOIT IMMEDIATEMENT REAGIR A UNE AGGRESSION DIRECTE.
CECI EST PARTICULIEREMENT PREOCCUPANT SI NOUS SOMMES EN PESENCE D'ANTICORPS ANTI LYMPHOCYTES (ANTICTL4) QUI DIMINUENT ENCORE PLUS LES POSSIBILITES DE REPONSE IMMUNITAIRE.
LA FUREUR ET LA GRAVITE DE CETTE AFFECTION LYMPHOCYTAIRE FRAGILISE ENCORE PLUS SA STRUCTURE PAR LA MISE EN PLACE EN SECOND LIEU , PAR INTERACTION AVEC L'ENTIER SYSTEME NEUROENDOCRINOIMMUNOLOGIQUE, DES RELATIONS AVEC L'EPIPHYSE, LE SYSTEME NERVEUX NEUROVEGETATIF, QUI SONT DEJA , DE PART LA NATURE MEME DE L'AGGRESSION ATTEINTES INITIALEMENT , LA BOUCLE SE REFERME , LE PIEGE ...MORTEL ..SE PREPARE .
AINSI LA TRANSMISSION INFORMATIONNELLE A TRAVERS LE RESEAU DE PISCHINGER EST GRANDEMENT ALTEREE PAR CHANGEMENT DE CONFORMATION ET DE STRUCTURE DE RESONANCE DE LA SUBSTANCE DES PROTEOGLYCANES DE LA SUBSTANCE FONDAMENTALE .
CES HYPOTHESES DE TRAVAIL DEVIENNENT REALITE LORSQUE LE THERAPEUTE EST CONFRONTE A LA REALITE QUOTIDIENNE DE CES PATIENTS .
LA DYSREGULATION IMMUNITAIRE DE LA GLANDE THYROIDE DOIT ETRE RAPIDEMENT EQUILIBREE, MAIS AUSSI MAINTENUE DANS CETTE SORTE D'EQUILIBRE INSTABLE FRACTALIEN AFIN DE POUVOIR SOUTENIR PLUS EFFICACEMENT LES EFFORTS DE L'ORGANISME ENTIER QUI EST ENTRE BIEN MALGRE LUI DANS UNE LUTTE SANS PITIE CONTRE LES AGGRESSIONS DU MILIEU EXTERNE .
CE MILEIU EXTERNE , OU EXTERIEUR, SI DEFAVORABLE ACTUELLEMENT , DUE A L'AUGMENTATION DES FACTEURS POLLUANTS :
POLLUTION ATMOSPHERIQUE ,
METAUX LOURDS ,
ELECTROSMOG
DEREGULATION DES BIORYTHMES ,
CONSEQUENCES DE TCHERNOBYL QUE NOUS DEVONS ENCORE PAYER,
ET SANS PARLER DES TERRIBLES PROJECTILES A L'URANIUM APPAUVRI QUI FONT PLUS DE MAL DE PART LEUR POUSSIERE D'EXPLOSION,LES BALCANS EN SONT UNE SOURCE MALHEUREUSEMENT INEPUISABLE PAR LA FOLIE DE L'HOMME MODERNE .
DEJA PAR LEUR PROPRE COMPTE , ILS CREES UN DESEQUILIBRE ORGANIQUE REACTIF VERS LA FLUOROSYCOSE, QUI REPRESENTE LE STADE D'AGGRAVATION DE LA LUTTE PSOROTUBERCULINIQUE .
LES SYSTEMES DE DEFENSE SONT AFFAIBLIT, PETIT A PETIT , LA DESTRUCTION ANTICORPALE, ET LA CREATION D'ANTICORPS ANTI LYMPHOCYTES , PREND LE DESSUS REALISANT UNE ASPHYXIE DE L'ENTIER ORGANISME , LE DESEQUILIBRANT COMPLETEMNET ET IRREMEDIABLEMENT .
SI LA LUTTE DE CET ORGANISME EST IMOSSIBLE CAR IL EST BLOQUE......NOUS ASSISTERONS ALORS A UNE SYCOTISATION SECHE DEBOUCHANT ASSEZ RAPIDEMENT SUR L'INSTALLATION D'UN STADE LUETIQUE PREOCCUPANT .
LA LUTTE EST PEU EFFICACE, L'ORGANISME ETANT DEJA FATIGUE POUR SON COMPTE LA SYCOTISATION DU TERRAIN EST ALORS LENTE, PROGRESSIVE, ..GRASSE ..
CAS TYPIQUE DE LA FLUOROSYCOTISATION DU TERRRAIN IMMUNITAIRE DEBOUCHANT A LONG TERME SUR L'ENSEMBLE DES COMPLICATIONS AUTOIMMUNES DIVERSES.
LA LUTTE EST NEGATIVE, LA LUETISATION EST PRESQUE IMMEDIATE COMME DANS LE CAS DES PATIENTS TOXICODEPENDANTS . CETTE LUTTE AGGRAVE LE STADE GENERAL ET OBLIGE L'ORGANISME A COMMETTRE TROP D'ERREURS D'INTERPRETATIONS INFORMATIONNELLES .
ENFIN SI LA LUTTE EST EFFICACE , LES FONCTIONS DE FILTREE DE LA THYROIDE ONT PREVALUES , NOUS RETOURNONS SUR UN EQUILIBRE PSOROTUBERCULINIQUE QUI AURA COME PRIX LE SACRIFICE D'UN CERTAIN NOMRE DE CELLULES DE LA GALNDE THYROIDE APPELLE THYROIDITE AUTOIMMUNE .
LA GRAVITE DE CETTE ENTITE PATHOLOGIQUE EST PROPORTIONNELLE A LA GRAVITE DE L'ATTEINTE INITIALE CORRELEE A LA RAPIDITE DE REACTION ORGANIQUE ET AUX CAPACITES CONSTITUTIONNELLES INITIALES .
LES AFFECTIONS DE LA THYROIDE SONT DONC PRIMORDIALES A DEPISTER, REEQUILIBRER ET SURTOUT CORRIGER A LONG TERME AFIN D'ASSURER L'EQUILIBRE PERMANENT DE CE FRAGILE SYSTEME QUI DOIT CONTINUELLEMENT COMBATTRE POUR PROTEGER L'ORGANISME DES INTRUSIONS VIRALES , BACTERIENNES ET TRAUMATIQUES QU'IL SUBIT QUOTIDIENNEMENT .
L'IMMUNOBIOTHERAPIE REPRESENTE DANS CE CONTEXTE COMPLEXE ,FRACTALIEN , CHAOTIQUE , UNE DES SOLUTIONS THERAPEUTIQUES PERMETTANT, EN ASSOCIATION A LA CLASSIQUE ET TRADITIONNELLE HOMEOPATHIE LA STRUCTURATION D'UN TRAITEMENT EVOLUTIF QUI RESPECTE L'ORGANISME ET LUI DONNE LA FORCE DE POUVOIR CONSTRUIRE SES DEFENSES EN RAPPORT A SES BESOINS SANS CESSE CHANGEANTS .
IL LUI FAIT CONFIANCE EN QUELQUE SORTE, CETTE CONFAINCE QUI DOIT AUSSI ETRE PRESENTE ENTRE LE THERAPEUTE ET SON PATIENT .
L'EQUILIBRE INSTABLE DE CET ORGANISME SERA AINSI RESPECTE, IL RESTE EN RESONNANCE AVEC SON ATTRACTEUR ETRANGE, CHERCHERA A REJOINDRE LE POINT D'EQUILIBRE QUI PERMETTRA DE DONNER A CE PATIENT UNE MEILLEURE QUALITE DE VIE SANS POUR AUTANT LUI CREER DE FASTIDIEUX EFFETS SECONDAIRES TOXIQUES .
L'AXE DE CET EQUILIBRE PASSE PAR LA GALNDE THYROIDE QUI EST CAUSE ET CONSEQUENCE DE CE NETWRK INFORMATIONNEL PERTURBE DENOMME THYROIDITE AUTOIMMUNE .
ETUDIANT LES SCHEMAS DU DOCTEUR KOLLISCH, IL EST EVIDENT DE NOTER QUE DANS LA CLASSIFICATION DES ELEMENTS CHIMIQUES DE BASE PAR OXYDATION ET HYDRATATION, L'IODE EST UN ELEMENT CENTRAL .
LA BASE BIOCHIMIQUE DE LA REACTIVITE THYROIDIENNE A UNE PLACE CENTRALE DANS LE DECLANCHEMENT DE LA LUTTE ORGANIQUE A L'INVASION SUIVANT LA CASCADE REACTIVE PHYSIO ENERGETIQUE. LE CONTROLE EST ASSURE EN PERMANENCE, PAR LES COMPOSES THYROIDIENS MAIS AUSSI REGULE PAR LES ELEMNETS SUPERIEURS COMME LA MELATONINE OU LES FACTEURS DE CROISSANCE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL , PARTICULIEREMENT NT4 ( NEUROTROPHINE 4).
EN THERAPEUTIQUE QUOTIDIENNE IL EST DONC IMPORTANT DE RECHERCHER ,FACE A UN STADE ARECTIF PARTIEL OU COMPLET , UNE ATTEINTE DE LA GLANDE THYROIDE, MEME SI LES VALEURS HORMONALES SONT NORMALES.
LE DOSAGE DES ANTICORPS SPECIFIQUES PERMET DE REALISER UN DIAGNOSTIC PLUS PRECIS .
L'IMPORTANT EST LA PRESENCE DE CES ANTICORPS , LES VALEURS SONT ACCESSOIRES. EN EFFET MEME UN TAUX D'ANTICOPRS INFERIEURS A LA NORME, MAIS PRESENT ( PAR EXEMPLE , LIMITE DE POSITIVITE 100, ANTICORPS DOSE A 50) REALISE UN DEBUT D'AGGRESSION. CETTE AGGRESSION EST LIMITEE, IMAGE EXCLUSIVE DU DEBUT DU DESEQUILIBRE REACTIF .
IL EST URGENT D'ADMINISTRER A CE PATIENT UN TRAITEMENT LUI PERMETTANT UNE RAPIDE CORRECTION DES ERREURS DEJA FAITE ET UNE PREVENTION A LONG TERME .
CE TRAITEMENT SERA MIS EN PLACE SELON LES CRITERES THERAPEUTIQUE DE L'HOMEOPATHIE TRADITIONNELLE COMPLETE PAR LES NOTIONS MODERNES DE L'IMMUNOBIOTHERAPIE .

Copyright 1997-2000 HOMEOPATHY on Line