rr

.APPLICATIONS THERAPEUTIQUES PRATIQUES AU SUJET DE L'UTILISATION EN CLINIQUE QUOTIDIENNE DES TRANSFACTORS.

.EXPERIENCE,RESULTATS CLINIQUES PRATIQUES PARTIELS

.I.INTRODUCTION GENERALE .RAPPEL DE LA FONCTION DES TRANSFACTEURS.

.II.TRANSFACTEURS DU PREMIER GROUPE.TF1 ET TF2.

.III.TRANSFACTEURS DU SECOND GROUPE.TF3 ET TF6.

.IV.CONCLUSION ET CONSEILS PRATIQUES DE PRESCRIPTION.

.I. INTRODUCTION ET RAPPEL.

L'APPLICATION THERAPEUTIQUE DES TRANSFACTEURS DOIT ETRE CONSIDEREE COMME UNE NOSODOTHERAPIE HYPERSPECIFIQUE IMMUNITAIRE PERMETTANT UNE REACTIVATION PLUS RAPIDE ET PLUS PRECISE DE LA FONCTION LYMPHOCYTAIRE.

LA CONCEPTION DE LA STRUCTURE THERAPEUTIQUE EST INDISSOCIABLE DE L'ENSEMBLE DES TRAITEMENTS IMMUNOBIOTHERAPIQUES,EN PARTICULIER DE L'APPLICATION DES CYTOKINES A DOSAGE HOMEOPATHIQUE.

LE TRANSFACTEUR EST A CONSIDERER COMME PARTIE DU RECEPTEUR DE RECONNAISSANCE MACROPHAGE---LYMPHOCYTE AU MOMENT DE LA TRANSMISSION DU MESSAGE D'AGGRESSION.

CF SCHEMA FONCTION TF.

LES PRODUITS DISPONIBLES ACTUELLEMENT SONT AU NOMBRE DE QUATRE:

.TF1------HERPES

.TF2------CANDIDOSE

.TF3------HEPATITE VIRALE DE TYPE B

.TF6------COMPLICATION DE L'INFECTION A HIV

LA POSOLOGIE STANDARD A ETE ETABLIE AU DEBUT DE L'ETUDE CLINIQUE SELON LES CRITERES PHYSIOPATHOLOGIQUES ALLOPATHIQUES PAR RAPPORT DE DOSE A EFFET(DOSE MINIMALE PROVOQUANT UN EFFET THERAPEUTIQUE).

INITIALEMENT,PENDANT LA PREMIERE SEMAINE IL EST ADMINISTRE QUATTRE CAPSULES PAR JOUR POUR CREER UN EFFET DE STIMULATION ,PUIS POUR LE MOIS SUIVANT IL SERA ADMINISTRE UNE CAPSULE PAR JOUR A RAISON DE CINQ JOURS PAR SEMAINE SUIVIT D'UN REPOS DE DEUX JOURS CONSECUTIFS.

LORS DES ETUDES CLINIQUES PRELIMINAIRES,SELON LES CRITERES DE DIAGNOSTIC ALLOPATHIQUE,CE PROTOCOLE ETAIT CELUI QUI DONNAIT LES MEILLEURS RESULTATS ASSOCIES AUX MINEURS EFFETS COLLATERAUX.

CE PROTOCOLE FUT DONC ADOPTE EN PREMIER LIEU POUR VERIFIER LES HYPOTHESES ALLOPATHIQUES ET SUIVRE EXACTEMENT LES PRINCIPES PHYSIOPATHOLOGIQUES QUI PERMETTENT DE SUIVRE LE RAISONNEMENT DE FONCTIONNALITE DES CYTOKINES A DOSAGE HOMEOPATHIQUE.

AU COURS DE CETTE ANNEE D'ETUDE IL AETE MIS EN EVIDENCE UNE NETTE VARIATION DES PROTOCOLES INITIAUX METTANT A LA LUMIERE DEUX TYPES DE TRAITEMENTS COMPLEMENTAIRES REALISES A L'AIDE DE CES COMPOSES.

IL S'AGIT DES PROTOCOLES DE PREMIER ET DEUXIEME GROUPE.

LE PREMIER GROUPE COMPREND LES TRANSFACTEURS NUMERO 1 ET 2 DE PRESCRIPTION FACILE,CORRESPONDANT A DES PATHOLOGIES ESSENTIELLEMENT AIGUES.

LE DEUXIEME GROUPE COMPREND LES TRANSFACTEURS NUMERO 3 ET 6 QUI SERONT ETUDIES EN DETAIL CAR CORRESPONDENT A DES PATHOLOGIES BIEN DIVERSES ET CHRONIQUES NECESSITANT UN SUIVI THERAPEUTIQUE LONG ET DIFFICILE.

PETIT A PETIT,AU LONG DE L'ETUDE CLINIQUE IL A ETE MIS AU POINT UNE TECHNIQUE THERAPEUTIQUE VARIABLE SELON LES DIFFERENTES TYPOLOGIES DE PATIENTS TRAITES CETTE FOIS CI A LA VUE DES CRITERES DE PRESCRIPTION HOMEOPATHIQUE.

EN EFFET LA NOTION D'EFFETS COLLATERAUX SE REVELE VARIABLE CHEZ UNE CATEGORIE DE PATIENTS QUI ONT L'HABITUDE D'ASSUMER DES TRAITEMENTS STIMULANTS ET REACTIVANT DE LEURS PROPRES POSSIBILITES DE GUERISON.

L'ERREURE INITIALE A ETE CELLE D'ESSAYER D'APPLIQUER DES CRITERES ALLOPATHIQUES A DES CRITERES DE REACTIVITE HOMEOBIOTHERAPIQUES.

L'ENSEMBLE DE NOS PATIENTS RESSENTENT IMMEDIATEMENT LES EFFETS DE STIMULATION DES TRANSFACTEURS CAR ILS NE SONT PAS EN STADE D'INHIBITION REACTIVE AU MOMENT DE LA THERAPIE.

LE POUVOIR REEL DE CE MEDICAMENT SE DEVELOPPE ALORS POUVANT CREER,COMME IL SERA DEMONTRE,DES EFFETS DE REGULATION ET DE STIMULATION LYMPHOCYTAIRE POUVANT CREER DES EFFETS CONTRAIRES AU BUT DE TRAITEMENT RECHERCHE.

L'EXPERIENCE CLINIQUE JOURNALIERE RESTE TOUJOURS L'ELEMENT A NE JAMAIS SOUS EVALUER AFIN DE POUVOIR VENIR EN AIDE A NOS PATIENTS.

.II.TRANSFACTEURS DU PREMIER GROUPE.TF 1 ET TF 2.

CE PREMIER GROUPE COMPREND LES DEUX COMPOSES SUIVANT:

TF 1---HERPES

TF 2---CANDIDA ALBICANS

ILS SERONT UTILISES DANS DEUX CAS DE FIGURE BIEN PRECIS,SOIT LA MALADIE AIGUE(CAS NOUVEAU OU NOUVELLE CRISE SUR UN TERRAIN D'INFECTION CHRONIQUE) SOIT LA MALADIE CHRONIQUE QUI CREE UN BLOC REACTIF.

CE SONT DES PRODUITS D'APPLICATION SIMPLE,QUI PEUVENT ETRE DONNES EN PREMIERE INTENTION SANS POUR AUTANT CONNAITRE PARTICULIEREMENT LES SCHEMA S DE PRESCRIPTION BIOTHERAPIQUES.

.A. INFECTION HERPETIQUE.

IL EXISTE DEJA DE NOMBREUX TRAITEMENTS HOMEOPATHIQUES ET ALLOPATHIQUES EFFICACES LOCALEMENT ET GENERALEMENT DANS LE CAS DES INFECTIONS HERPETIQUES.

L'ADJONCTION D'UN COMPOSE COMME LE TRANSFACTEUR VA PERMETTRE UNE MEILLEUR REACTIVITE DU PATIENT ET SURTOUT UNE PLUS GRANDE EFFICACITE DE TRAITEMENT AU LONG COURS PERMETTANT 'AUGMENTATION DE LA SENSIBILITE DU VIRUS AUX DIFFERENTS TRAITEMENTS REALISES

.1.CAS AIGU.

L'INFECTION EST RECENTE,OU LA RECHUTE ,LE TRAITEMENT SERA REALISE RAPIDEMENT AFIN DE BLOQURE L'EVOLUTION DE CETTE INVASION.

LE PROTOCOLE THERAPEUTIQUE SE PRESENTE AINSI:

.TF1 4CP PAR JOUR PENDANT 5 JOURS

.ANTIAGEHERP,10 GRANULES ENSEMBLE IMMEDIATEMENT PUIS 2 GRANULES 5 FOIS PAR JOUR PENDANT 5 JOURS CONSECUTIFS.

.HERPES NOSODE,UNE AMPOULE PAR JOUR PENDANT 5 JOURS

DE CETTE MANIERE LE COURS DE L'INFECTION EST RAPIDEMENT BLOQUE.,ET IL SERA POSSIBLE LA SEMAINE SUIVANTE METTRE EN PLACE LE TRAITEMENT PREVENTIF DE LA RECHUTE DE CETE INFECTION QUI CONSISTE EN:

.TF1 ,1 COMPRIME PAR JOUR 5 JOURS PAR SEMAINE PENDANT UN MOIS ASSOCIE A ANTIAGE STIM 2 GRANULES MATIN ET SOIR POUR REACTIVER LES CAPACITES DE RECONNAISSANCE DU SYSTEME IMMUNITAIRE PERMETTANT UNE MEILLEURE ACTION DU TF1.

.2.CAS CHRONIQUE.

LE PATIENT SOUFFRE DEPUIS DE NOMBREUSES ANNES DE RECIDIVES FREQUENTES ,IL ABUSE DE DIFFERENTS TRAITEMENTS ANTIVIRAUX ALLOPATHIQUES EN CONSTATANT UNE NETTE DIMINUTION DE LEUR EFFET AU FIL DES ANNEES.IL DEVIENT DONC DE MOINS EN MOINS SENSIBLE AUX DIFFERENTS TRAITEMENTS INHIBITEURS.

L'IMMUNOBIOTHERAPIE PROPOSE DONC UNE POSSIBILITE DE REDUCATION DE SON SYSTEME IMMUNITAIRE AFIN DE POUVOIR LUI DONNER LES POSSIBILITES REELLES DE LUTTE ANTIVIRALE.DANS CE BUT IL SERA UTILISE:

.TF 1 ,A RAISON DE UN COMPRIME PAR JOUR 5 JOURS PAR SEMAINE PENDANT UNE PERIODE INITIALE DE UN MOIS,SE PROLONGANT POUR UNE DUREE DE TROIS MOIS MAXIMUM SELON LA REACTIVITE CLINIQUE.

.ANTIAGEHERP,DEUX GRANULES TROIS FOIS PAR JOUR PENDANT UN MOIS.

.INTERFERON GAMMA 5CH 10 GOUTTESW MATIN ET SOIR PENDANT UN MOIS.

AU TERME DE CE MOIS DE TARITEMENT IL EST DECIDE SELON L'EFFICACITE CLINIQUE,DE POURSUIVRE LE TRAITEMENT OU DE DIMINUER LES PRISES JOURNALIERES EN UNE UNIQUE SOLUTION POUR LA PERIODE DE DEUX MOIS.

BIEN ENTENDU DANS CE CAS PRECIS IL EST TRES IMPORTANT DE NE PAS OUBLIER LE TARITEMENT CAUSAL DE L'INFECTION ET LA REEQUILIBRATION U STRESS AMBIANTAL ET METABOLIQUE SELON LES SCHEMAS THERAPEUTIQUES DE L'HOMEOBIOTHERAPIE CLASSIQUE.

.3.RECIDIVE DE CAS DEJA TRAITEE PAR L'IMMUNOBIOTHERAPIE.

LA RECIDIVE EN CAS D'INFECTION HERPETIQUE EST ESSENTIELLEMENT DUE A LA LOCALISATION INTRALINPHATIQUE DE CE VIRUS ET A UNE NETE DIMINUTION DES DEFENSES IMMUNITAIRES DU SUJET PORTEUR.

FREQUEMMENT NOUS SOMMES AMENES A TRAITER DE TELS CAS CLINIQUES LORSQUE CES PATIENTS ONT SUBIT UNE REINFECTION D'ORIGINE EXTERNE SOIT PAR CONTACT DIRECT SOIT PAR REACTIVATION DE LA MEMOIRE LYMPHOCITAIRE LORS D'EPISODE VIRAL SAISONNIER INTERCURRENT.

LE TRAITEMENT DE LA RECIDIVE PASSE DONC EN PREMIER LIEU PAR UNE IMPORTANTE ACTION PREVENTIVE DE STIMULATION DE FOND ANTIVIRALE PAR:

.INTERFERON GAMMA 5CH

.CUCURBITA PEPO TM

.GLYCIRHIZA GLABRA TM.

.ROSMARINUS TM.

.ANTIAGE STIM

IL EST AUSSI NECESAIRE DE VERIFIER LA FONCTIONNALITE THYROIDIENNNE ET PARTICULIEREEMNT LA SENSIBILITE DES ANTCORPS ANTITISSUS AFIN DE DEMASQUER PREVENTIVEMENT UN DEBUT DE CONFLIT AUTOIMMUN QUI POURRAIT ETRE LA CAUSE PRINCIPALE DES FREQUENTES RECHUTES HERPETIQUE.

BIEN ENTENDU CHEZ LA FEMME IL NE FAUT PAS OUBLIER DE REGULARISER LA FONCTIONNALITE OVARIENNE ET HORMONALE CENTRALE(PROLACTINE) QUI REPRESENTENT DES FACTEURS DE SENSIBILITE A NE PAS NEGLIGER.

UNE FOIS L'ORGANISME REMIS EN EQUILIBRE IL SERA ALORS LOGIQUE DE PRESCRIRE LE TF 1 A RAISON DE† UN COMPRIME PAR JOUR ,5 JOURS PAR SEMAINE PENDANT UNE PERIODE DE 6 MOIS CONSECUTIFS.A CE MOMENT LE MESSAGE SERA DE NOUVEAU CORRECTEMENT INTERPRETE ET LA LUTTE ANTIVIRALE DE L'ORGANISME ENFIN EFFICACE.

DANS CE CAS PRECIS L NE FAUT PAS UTILISER LE PROTOCOLE RAPIDE DE 4 COMPRIMES PAR JOURS PENDANT 5 JOURS CAR NOUS RISQUONS UNE VIOLENTE REACTIVATION AVEC INTERPRETATION ERRONNEE DE CE MESSAGE,DONC UNE FORTE AGGRAVATION DE LA SYMPTOMATOLOGIE CLINIQUE.

EN FIN DE COMPTE IL SUFFIT DE MAINTENIR EN EQUILIBRE LA REACTIVITE DU SYSTEME IMMUNITAIRE DE CE PATIENT POUR QUE CELUI CI PUISSE LUTTER AVEC EFFICACITE CONTRE LA TENDANCE DE CHRONICITE DE CE VIRUS.

UN CAS PARTICULIER EST A CONSIDERER LORS D'INFECTION DE L'OEIL,LA GRAVITE ET LA RAPIDITE DE L'EXTENSION DE CETTE INFECTION NECESSITE UNE RAPIDE INHIBITION ALLOPATHIQUE DE L'EXPRESSION DU VIRUS COMBINEE A UNE RAPIDE ET EFFICACE REACTION IMMUNITAIRE SPECIFIQUE.

DANS CE CAS PRECIS LE TF 1 SERA PRESCRIT A RAISON DE 4 CP PAR JOUR PENDANT UNE SEMAINE ASSOCIE A 10 GRANULES MATIN ET SOIR DE ANTIAGE HERP ET ANTIAGE STIM ASSOCIE A 10 GOUTTES TOUTES LES HEURES DE INTERFERON GAMMA 5CH JUSQU'A STABILISATION DE LA DITE SYMPTOMATOLOGIE. NE PAS OUBLIER UN DRAINAGE HEPATIQUE INTENSE DUE A L'ACTION DE CE VIRUS SUR L'OEIL,POUR CELA IL SERA PRESCRIT TROIS FOIS PAR JOUR 30 GOUTES DE GLYCIRRHIZA GLABRA TM POUR SON ACTION HEPATIQUE ET ANTIVIRALE COMBINEE.

.B.INFECTION CANDIDOSIQUE.

LE SCHEMA THERAPEUTIQUE DE CETTE INFECTION MYCOTIQUE SERA A PEU PRES IDENTIQUE AU CHAPITRE PRECEDENT

EN EFFET DANS CES DEUX CAS NOUS SOMMES EN PRESENCE D'ATTEINTE AIGUE OU CHRONIQUE PAR AGENT EXTERNE PARFAITEMENT BIEN CONNU CE QUI FACILITE LES PROTOCOLES DE TRAITEMENT.

.1. CAS AIGU.

IL SERA UTILISE LE SCHEMA DE TRAITEMENT CLASSIQUE SOIT:

.4 COMPRIME PAR JOUR PENDANT 5 JOURS PUIS 1COMPRIME PAR JOUR 5 JOURS PAR SEMAINE PENDANT UN MOIS.

A CE TRAITEMENT DE BASE IL SERA AJOUTE 2 GRANULES MATIN ET SOIR DE

†††††††††††††††††††††††††††††††††† ANTIAGE MYC

ET 10 GOUTTES MATIN ET SOIR DE INTERLEUKIN 4.4CH,OU INTERLEUKIN 11.5CH SELON LE TYPE DE REACTIVITE IMMUNITAIRE DESIREE(MODULATION OU ACTIVATION SPECIFIQUE).

.2.CAS CHRONIQUE.

LA CHRONICITE D'UN ATTEINTE CANDIDOSIQUE EST ESSENTIELLEMENT LA CONSEQUENCE D'UN DEFICIT IMMUNITAIRE SOUS JACENT QU'IL EST PLUS UTILE DE SOIGNER DIRECTEMENT PLUTOT QUE DE CENTRER NOTRE TRAITEMENT SEULEMENT SUR LA CONSEQUENCE PERIPHERIQUE .

MALGRE CELA IL EST UTILE DE† LIMITER LA DIFFUSION DE CE CHAMPIGNON PAR LA PRESCRIPTION CONCOMMITTENTE DU TF 2 A RAISON DE:

1 CP A JOURS ALTERNES PENDANT UNE PERIODE MINIMUM DE DEUX MOIS CONSECUTIFS.,ASSOCIE BIEN ENTENDU A UN TRAITEMENT SPECIFIQUE DU DEFICIT IMMUNITAIRE CAUSAL QUI LUI NE SUIT AUCUN PROTOCOLE PARTICULIER.

.3.RECIDIVE CANDIDOSIQUE.

DANS CE CAS PARTICULIER 'EXISTENCE DE CETTE RECIDIVE INDIVIDUALISE AUSSI UN DEFICIT IMMUNITAIRE QU'IL VA FALLOIR CORRECTEMENT EVALUER AFIN DE POUVOIR REPRENDRE† DANS LES SUITES UN TRAITEMENT SPECIFIQUE SI BESOIN CAR LE PLUS SOUVENT LE PATIENT GUERIT DE SA CANDIDOSE PARALLELEMENT AU REEQUILIBRE DU TROUBLE IMMUNITAIRE CAUSAL.

IL NE FAUT DONC PAS PRESCRIR INITIALEMENT DES PRODUITS D'ACTION SPECIFIQUE COMME LE TF 2,MAIS PLUTOT ATTENDRE LA REELLE NECESSITE DE SON AJOUT THERAPEUTIQUE.

UN CAS PARTICULIER EST A PRECISER DANS CE CHAPITRE EN FACE D'UN PATIENT PRESENTANT A LA FOIS UNE INFECTION CANDIDOSIQUE ET HERPETIQUE RECIDIVANTE.

BIEN ENTENDU SON SYSTEME IMMUNITAITE EST DEFICITAIRE MAIS IL VA FALLOIR CONTRAIREMENT AU PROTOCOLE PREVU METTRE UN TERME RAPIDE A CETTE AREACTIVITE GLOBALE.POUR CELA IL SERA PRESCRIT ALTERNATIVEMENT UN COMPRIME DE TF1 ET TF2 PENDANT LA DUREE D'UNE CONFECTION,SOIT 40 JOURS. AU TERME DE CE TRAITEMENT,LA SITUATION SERA REEVALUEE ET IL SERA TRAITEE L'INFECTION PERSISTANTE SELON LE SCHEMA HABITUEL.

en resume,la prescription des deux premiers facteurs de transferts tf1 et tf2 REPOND PLUS OU MOINS A DES PROTOCOLES ASSEZ SIMPLES A LA PROTEE DE TOUT PRESCRIPTEURS,MEME NON HOMEOPATHE.CETTE THERAPIE PEUT DONC ETRE CONSEILEE DE PREMIER ABORD AVEC DE BONS RESULTATS.

EN REVANCHE IL EST NECESSAIRE D'ETRE BIEN PLUS ATTENTIF DANS LE CAS DES AUTRES FACTEURS DE TRANSFERT TF3 ET TF6.ILS CORRESPONDENT A DES PATHOLOGIES ET DES ATTEINTES VIRALES CHRONIQUES QUI NECESSITENT UN TRAITEMENT DE SOUTIEN ET DE STIMULATION IMMUNITAIRE† QUI NE PEUVENT PAS ETRE ENTREPRIS PAR DES PRESCRIPTEURS AYANT PEU D'EXPERIENCE DE CES TECHNIQUES THERAPEUTIQUES.

.III. TRANSFACTEURS DU DEUXIEME GROUPE .TF3 ET TF6.

CES COMPOSES CORRESPONDENT A UNE PRESCRIPTION RAISONEE ET UNE STIMULATION DU SYSTEME IMMUNITAIRE LORS DE:

TF 3--------HEPATITE VIRALE DE TYPE B

††††††††††††††††††

TF6............COMPLICATIONS DES PATIENTS ATTEINTS PAR LE VIRUS HIV

LEUR INTRODUCTION AU SEIN D'UN PROTOCOLE DE TRAITEMENT NE PEUT EN AUCUNS CAS ETRE SYSTEMATISEE ET DEPEND DU STADE DE REACTIVITE IMMUNITAIRE DE CHAQUE PATIENT AU LONG DU PARCOURS THERAOEUTIQUE DE STIMULATION ET REEQUILIBRATION IMMUNITAIRE QUI VA LE PROTER A VIVRE EN EQUILIBRE AVEC SON VIRUS (HIV OU HBV OU HCV).

L'EXPERIENCE CLINIQUE EST DONC NECESSAIRE POUR POUVOIR AFFRONTER LES DIFFERWNTES MODIFICATIONS QUE VA APPORTER LA REPONSE SPECIFIQUE LYMPHOCYTAIRE INDUITE PAR LE TRANSFACTEUR.

.A.TF 3. REGULATION DES PROCESSUS HEPATIQUES VIRAUX.

L'ACTION DE BASE DE CE COMPOSE EST DE REALISER UNE STIMULATION DES DEFENSES LYMPHOCYTAIRES CONTRE LE VRUS DE L'HEPATITE B,EN QUELQUE SORTE OBLIGER NOS CELLULES A RECONAITRE LEUR ENNEMI QUI A PU PROLIFERER GRACE A UNE SERIE DE NEGLIGEANCES DANS LE TRANSFERT DE L'INFORMATION.LES ORDRES DE COMBAT NE SONT PAS ARRIVES A DESTINATION.

.1. CAS AIGU.

LORS D'UN EPISODE† D'INFECTION VIRALE EX NOVO,SI NOUS AVONS LA CHANCE DE DEPISTER RAPIDEMENT CETTE INFECTION,LE PROTOCOLE DE TRAITEMENT SERA :

.4 COMPRIMES PAR JOURS PENDANT 5 JOURS CONSECUTIFS PUIS 1 COMPRIME PAR JOUR 5 JOURS CONSECUTIFS PENDANT UN MOIS.

BIEN ENTENDU IL EST NECESSAIRE ASSOCIER UN TRAITEMENT DE STIMULATION HEPATIQUE OMOTOXICOLOGIQUE ,

PHOSPHORUS 15CH

GLYCIRRHIZA GLABRA TM

CHELIDONIUM HOMMACCORD..ETC..

LES SOLUTIONS SONT INFINIES ET DEPENDENT DES HABITUDES THERAPEUTIQUES DE CHAQUE MEDECIN ,

.2. CAS CHRONIQUE.

LA STRUCTURATION D'UN TRAITEMENT DE STIMULATION IMMUNITAIRE DANS LE CAS DžHEPATITE CHRONICISEE DOIT ABSOLUEMENT PRENDRE EN COMPTE LE STADE DE DIFFICULTES REACTIF IMMUNITAIRE QUI† A CREE CETE MEME CHRONICITE.

SI IL EST REALISE UNE TROP FORTE STIMULATION LE PATIENT NE POURRA PAS REAGIR ET CECI AGGRAVERA LE STADE DE BLOC METABOLIQUE HEPATIQUE.

EN EFFET LA PRESCRIPTION DE 4 COMPRIMES PAR JOURS DE TF3 PROVOQUE SOUVENT UNE AUGMENTATION IMPORTANTE DES TRANSAMINASES ET DE LA GAMMAGT DE CES PATIENTS LEUR PROVOQUANT UN STADE SIMILAIRE A UNE POUSSEE AIGUE DE CIRHOSE HEPATIQUE AVEC DEBUT D'ICTERE.,ET CECI MALGRE UN DRAINAGE PREVENTIF DU PARENCHYME.

IL EST DONC VIVEMENT CONSEILLE COMMENCER PAR UNE PRISE DE 1 COMPRIME A JOURS ALTERNES PENDANT UNE QUINZAINE DE JOURS AFIN DE TESTER LE NIVEAU REACTIF HEPATIQUE DE CE PATIENT.

SI TOUT VA BIEN IL SERA REALISER LE PROTOCOLE HABITUEL PENDANT TROIS MOIS DE 1CP PAR JOURS CINQ JOURS CONSECUTIFS PAR SEMAINE.

DANS CE CAS PRECIS LE DRAINAGE HEPATIQUE SERA REALISE PAR:

CARDUUS MARIANUS TM QUI EST LE PLUS EFFICACE MEME A LONG TERME SUR LE MAINTIEN DE LA DESINTOXICATION HEPATIQUE,EN CAS D'AGGRESSION VIRALE SAISONNIERE IL DEVIENT NECESSAIRE D'AJOUTER:

ANTIAGE STIM

GLYCIRHIZA GLABRA TM

LES DOSAGES DEPENDANT DE L'ACUITE DE L'AGGRESSION EN CAUSE.

LE CAS DES HEPATITES VIRALES CHRONIQUES RELEVE AUSSI DU TRAITEMENT DU TERRAIN DE LA MALADIE,DONC UNE DES PLUS IMPORTANTES APPLICATIONS DES DIFFERENTS PRINCIPES HOMEOPATHIQUES.,CETTE PARTIE DE LA REEQUILIBRATION EST LAISSEE A LA LIBRE INTERPRETATION DES DIFFERENTS THERAPEUTES.

LA CHRONICITE DE L'AFFECTION HEPATIQUE NE DOIT PAS NOUS FAIRE OUBLIER LES PATIENTS ATTEINTS PAR LE VIRUS HCV,CHRONIQUE PAR EXCELLENCE.

CETTE AFFECTION HEPATIQUE SE COMPORTE ETRANGEMENT, LE TAUX DE TRANSAMINASE PERSISTE DANS DES VALEURS SUBNORMALES(PLUTOT GOT QUE GPT) SANS POUR AUTANT EXISTER DE SIGNES CLINIQUES HEPATIQUES NOTOIRES.

L'HYPOTHESE DE LA POSSIBLE MUTATION DU GENOME VIRAL DANS LE CREATION DE LA LESION PAR LE HCV,QUI POURRAIT DONC ETRE UN HBV MUTANT, OUVRE UNE POSSIBILITE DE PRESCRIPTION DU TF 3 DANS CERTAINS CAS RESISTANTS DE HCV. EN EFFET,IL EST INTERESSANT DE STIMULER LES DEFENSES DE L'ORGANISME SPECIFIQUE POUR RECREER ALORS UNE LUTTE IMMUNITAIRE .CE MECANISME PEUT ETRE ENVISAGE LORS DžEVOLUTION PROBLEMATIQUE DU METABOLISME HEPATIQUE,SI LE TAUX DE TRANSAMINASES REPREND ETRANGEMENT A AUGMENTER,LORS DE LA REACTIVATION D'AUTRES PROCESSUS IMMUNITAIRES CAR L'ATTEINTE PAR HCV EST UNE PORTE D'ENTREE A DIVERS TROUBLES AUTOIMMUNS,PARTICULIEREMENT THYROIDIENS ET CUTANES.

LA PRESCRIPTION MOMENTANNEE DU TF 3 PERMET DE BLOQUER LE DEFAUT DE RECONNAISSANCE HEPATIQUE ET DONC PERMET A L'ORGANISME DE LUTTER DE NOUVEAU CONTRE L'AGGRESSEUR.

LA PRESCRIPTION DE UN COMPRIME PAR JOUR PENDANT 20 JOURS CONSECUTIFS ASSOCIES AU TRAITEMENT IMMUNOBIOTHERAPIQUE DU CAS CLINIQUE PARTICULIER REEQUILIBRE RAPIDEMENT CE DEFAUT DE RECONNAISSANCE IMMUNITAIRE HEPATIQUE PAR UN MECANISME QUI EVOQUE CETTE MUTATION GENETIQUE VIRALE,MAIS NE LA CONFIRME PAS.

.3. REACTIVATION D'UN PROCESSUS D'HEPATITE VIRALE.

CE PHENOMENE EST ESSENTIELLEMENT NOTE PAR L'AUGMENTATION DU TAUX DES TRANSAMIASES ET CELUI DES GAMMA GT.L'INDICATEUR DE DANGER ETANT L'AUGMENTATION DES ALFAFOETAUX PROTEINES.

DANS CE CAS,COMME POUR LE CAS DE TUMEURSHEPATIQUES,IL EST PRUDENT† DE S'ABSTENIR DE PRESCRIRE LE TF 3 TANT QUE LE TRAITEMENT DE DRAINAGE ET DE REACTIVATION IMMUNITAIRE CENTRALISE SUR LA FONCTIONNALITE HEPATIQUE N'A PAS FAIT SON EFFET.NOUS RISQUONS UNE ERREURE D'INTERPRETATION ET DONC UNE AGGRAVATION NOTOIRE DU STADE DE REACTIVITE GENERALE DE L'ORGANISME.

CE TYPE DE PRESCRIPTION EST A EVITER ABSOLUEMENT EN CAS DE DIMINUTION DU TAUX DES LYMPHOCYTES NK (TYPISATION LYMPHOCITAIRE),CAR LE MESSAGE AGGRESSIF NE SERA ABSOLUEMENT PAS INTERPRETER ET L'EFFET THERAPEUTIQUE SERA DIAMETRALEMENT OPPOSE AGGRAVANT UNE SITUATION METABOLIQUE DEJA COMPROMISE.

.B. TF 6 REEQUILIBRATION DESPATIENTS ATTEINTS PAR HIV.

LE TRAITEMENT IMMUNOBIOTHERAPIQUE REPRESENTE UNE DES SOLUTIONS THERAPEUTIQUES LES PLUS PROCHES DU MECANISME DE FONCTIONNEMENT DU VIRUS HIV.EN EFFET ,SELON LES CRITERES BIEN CONNUS DE L'EQUILIBRE DES SYSTEMES FRACTALIENS,UNE ERREURE NE PEUT ETRE CORRIGEE QUE PAR UN CORECTEUR QUI PRESENTE LES MEMES CARACTERISTIQUES DE REACTIVITE ET LES MEMES MODALITES D'APPLICATIONS REACTIVES SUR LES MEMES SYSTEMES,SOIT SUR LES LYMPHOCYTES.

LA STRUCTURATION MEME DU TROUBLE ORIGINEL IMPLIQUE LE RECOURS A DES TRAITEMENTS DE CE TYPE,L'INHIBITION ET LA DESTRUCTION VIRALE NE PEUVENT ETRE QUE DES PHENOMENES PROVISOIRES COMPLEMENTAIRES PERMETTANT UNE MEILLEURE REGULATION A UN MOMENT PREECIS AFIN D'AIDER 'ORGANISME A MIEUX COMBATTRE MAIS ILS NE REPRESENTENT PAS LA SOLUTION THERAPEUTIQUE MAGIQUE VU LES MULTIPLES CAPACITES DE DEFENSE DE CE VIRUS TROP INTELLIGENT.

IL VA DONC FALLOIR CONTOURNER CE PHENOMENE INTERPRETATIF DU GENOME VIRAL QUI RECHERCHE SA SUPREMATIE SUR CELUI DE L'ORGANISME HOTE.

LA PRESCRIPTION DU TF6 APPORTE UNE AIDE PRECIEUSE A LA CONSTRUCTION DE SES DEFENSES ORGANIQUES.

CE COMPOSE NE PEUT EN AUCUN CAS ETRE PRECIS INITIALEMENT SANS REALISER UN CORRECT EQUILIBRE GENERAL DU SYSTEME IMMUNITAIRE.IL EST DONC NECESSAIRE DE PREPARER LE PATIENT A RECEVOIR ET A INTERPRETER CORRECTEMENT LA SPECIFICITE DES MESSAGES THERAPEUTIQUES.

UNE FOIS REALISE CETTE ETAPE PRELIMINAIRE,LE TRAITEMENT PAR TF 6 SERA REALISER TRANQUILLEMENT EN UTILISANT UN COMPRIME PAR JOUR,5 JOURS PAR SEMAINE PENDANT UNE PERIODE DE TROIS MOIS CONSECUTIFS. LE PATIENT RESSENT RAPIDEMENT UN BENEFICE REACTIF,IL SE SENT PLUS EN FORME,IL NE RESSENT PLUS L'ENSEMBLE DES PETITS TROUBLES QUOTIDIENS LIES A SA MALADIE(OU A SON EVOLUTIVITE). UNE FOIS LE PATIENT PARTIELLEMENT REEQUILIBRE,IL FAUT ARRETER LA PRESCRIPTION ET REPRENDRE UNE REEDUCATION IMMUNITAIRE BASALE POUR STABILISER CES PROGRES,LES INSCRIRENT EN MEMOIRE EN QUELQUE SORTE.

DANS LE CAS D'INFECTION CONCOMITTENTE CANDIDOSIQUE IL EST POSSIBLE ASSOCIER LE TF 2 ET LE TF6 A RAISON DE UN COMPRIME PAR JOUR,A JOURS ALTERNES, REALISANT AINSI UNE REACTIVATION CROISEE QUI SERA POURSUIVI POUR AU MOIS 40 JOURS (UNE CONFECTION).

SI LE PATIENT NE REAGIT PAS,IL DEVIENT NECESSAIRE COMME D'HABITUDE,DE CONTOURNER SA REACTIVITE PAR L'UTILISATION DE COMPOSES IMMUNOBIOTHERAPIQUES GENERAUX CAR CELA DEVIENT LE SIGNE EVIDENT D'UNE DIMINUTION DE SES CAPACITES DE DEFENSE.

EN AUCUN CAS IL EST NECESSAIRE D'UTILISER LE PROTOCOLE DE 4 COMPRIMES PAR JOURS PENDANT 5 JOURS CAR IL PROVOQUE UN TROP RAPIDE† AFFLUX D'INFORMATIONS AUX LYMPHOCYTES QUI NE PEUVENT PAS INTEGRER CE FLUX ET DONC AGGRAVENT LEUR CAPACITES REACTIVES.LE TROP PLEIN D'INFORMATIONS PEUT ETRE PLUS DANGEREUX QUE LE MANQUANCE DE RECEPTIVITE........

CES PATIENTS SONT DEJA INDUIT EN ERREUR CONSTAMMENT PAR LES MECANISMES DE DEFENSE DU VIRUS QUI ESSAYENT DE CONTOURNER A LEUR PROFIT LE METABOLISME LYMPHOCITAIRE DANS LEUR LUTTE GENOMIQUE,COMMENT POURRONT ILS INTEGRER UN TROP PLEIN DE STIMULATION MEME LA PLUS EXACTE POSSIBLE.

IL A ETE NOTE CLINIQUEMENT UNE AGGRAVATION PROVISOIRE DE L'ETAT IMMUNITAIRE DU PATIENT DURANT LA SEMAINE DE PRESCRIPTION INTENSIVE(4 COMPRIMES PAR JOURS),REACTION A TYPE DE FIEVRE,FATIGUE,REACTIVATION D'UN AUTRE SOUCI IMMUNITAIRE(CANDIDOSE). CE FAIT MET DONC EN EVIDENCE LA PROBALITE D'UNE MAUVAISE INTERPRETATION DE CE TRAITEMENT CAR NON ADAPTE A LA SITUATION AUSSI DESEQUILIBREE OU IL EST NECESSAIRE DE SE LIMITER A DE PROGRESSIFS PHENOMENES DE REEDUCATION.

L'AJOUT DE CE COMPOSE IMMUNITAIRE DOIT DONC TRE RAISONNEE CAS PAR CAS SELON LE STADE DE NOS DIFFERENTS PATIENTS,IL N'EST PAS POSSIBLE ET SURTOUT IL EST DANGEREUX REALISER UN PROTOCOLE UNIQUE DE TRAITEMNT DE CES PATIENTS CAR IL NE FAUT PAS REPETER LES ERREURS DE NOS COLLEGUES ALLOPATHES EN CHERCHANT DE FAIRE "TROP BIEN","TROP PARFAIT".DANS CE CAS LA THEORIEDOIT ETRE REPENSEE SUIVANT LA PRATIQUE JOURNALIERE ET L'INTUITION THERAPEUTIQUE DU PRESCRIPTEUR.

..IV. CONCLUSION PRATIQUE.PRECAUSIONS THERAPEUTIQUES.

AU TERME DE CETTE BREVE ETUDE IL DEVIENT PLUS REALISTE CONSIDERER LA PRESCRIPTION DE COMPOSE COMME LES FACTEURS DE TRANSFERT AU TITRE DE STIMULATEURS SPECIFIQUE ET D'AIDE A LA REACTIVITE DES TRAITEMENTS IMMUNOBIOTHERAPIQUES.

LEURS ADJONCTION DANS LA COMPLEXE CHAINE REACTIVE DE STIMULATION DOIT ETRE REALISEE A UN MOMENT PRECIS,AU MOMENT LE PLUS ADEQUAT POUR EN OBTENIR L'EFFET OPTIMUM.

LES PROTOCOLES DE TRAITEMENT DOIVENT DONC ETRE CORRIGES ET INTERPRETES AU REGARD DE LA CLINIQUE JOURNALIERE,ET NON EN RESPECTANT DES BASES THEORIQUES ALLOPATHIQUES POUVANT INDUIRE† EN ERREUR SUR LE REEL ETAT IMMUNITAIRE REACTIF DE NOTRE PATIENT.

MALGRE CELA DEUX SERIES DE PRESCRIPTON PEUVENT ETRE INDIVIDUALISEES POUR SIMPLIFER L'APPROCHE THERAPEUTIQUE:

.LA PREMIERE SERIE COMPORTANT LES TRANSFACTEURS 1 ET 2 QUI PEUVENT DANS LA MAJORITE DES CAS CLINIQUES ETRE PRESCRIT SELON UN SIMPLE PROTOCOLE ET SURTOUT PAR UN MEDECIN QUI N'EST PAS HABITUE AUX TECHNIQUES LIEES ALL'HOMEOPATHIE(OU MUEX LA MEDECINE BIOLOGIQUE CELLULAIRE).

.LA SECONDE SERIE DE TRANSFACTEURS TF3 T TF6 QUI NECESSITENT UNE BONNE CONNAISSANCE DU PATIENT ET DE LA TECHNIQUE THERAPEUTIQUE AVANT DE POUVOIR LES INSERER DANS LE PROCESSUS THERAPEUTIQUE POUR EN OBTENIR LES EFFETS LES PLUS IMPORTANTS POSSIBLES. CETTE PRESCRIPTION N'ADMET PAS DE FAUSSES ERREURS D'INTERPRETATION CAR LE PRIX A PAYER POUR LE PATIENT DEMEURE TROP ELEVE.

DE TOUTES MANIERES CE SONT DES ELEMENTS A INTEGRER AU SEIN DE L'IMMUNOBIOTHERAPIE ET NON A PRESCRIRE ISOLES CAR LE RESULTAT RISQUE D'ETRE PLUS QUE DECEVANT.CES COMPOSES REPRESENTENT LA NOSODOTHERAPIE IMMUNITAIRE ,LE SYSTEME REACTIF BASAL COMME PEUT ETRE UN CLASSIQUE NOSODE DANS UNE CLASSIQUE APPROCHE HOMEOPATHIQUE.

Copyright 1997-2000 HOMEOPATHY on Line