rr
.AIDS, LA NOUVELLE CONCEPTION RATIONNELLE . RESULTATS EXPERIMENTAUX EVOLUTIFS , SUIVI IMMUNOBIOTHERAPIQUE . UNE EXPLICATION DE LA CONCEPTION DU DOCTEUR DUESBERG.

POUR LES EXPLICATIONS THEORIQUES SE REFERER A L'ARTICLE CLINIQUE PRECEDENT QUI DEBUTE PAR L'EXPLICATION DES RESULTATS CLINIQUES EN PARTANT DE L'ANCIENNE CONCEPTION THEORIQUE VIRALE ......MAIS LES RESULTATS CLINIQUES SONT DIFFERENTS ET DOIVENT ETRE EXPLIQUES DE MANIERE PARTICULIERE . .A. INTRODUCTION . CET ARTICLE REPRESENTE LA MISE AU POINT APRES 5 ANS DE TRAVAIL D'UN ESSAI D'EXPLICATION DES MECANISMES IMMUNITAIRES , ET CECI DE MANIERE EXCLUSIVEMENT CLINIQUE , QUI AFFLIGENT LES PATIENTS DITS SEROPOSITIFS . EN EFFET , MALGRE LA BASE THEORIQUE CLASSIQUE DE CETTE ETUDE , LES CONCLUSIONS CLINIQUES PORTENT A PENSER QUE LES DIVERS TRAVAUX DU DOCTEUR DUESBERG SONT UN REFLET IMPORTANT DE LA REALITE ET QUE NOUS SOMMES EN FACE DE PATIENTS DONT LE SYSTEME IMMUNITAIRE NE REPONDS PLUS OU TRE MAL, ET CECI INDEPENDAMMENT DE L'INFECTION PAR HIV OU NON . LE MECANISME DE DECLANCHEMENT EST AILLEURS , SUREMENT REALISE PAR L'ABUS DE DROGUES DIVERSES , PAR LES NOMBREUSES MALADIES VIRALES ASSOCIEES , DONT L'HIV, PAR LES MALADIES BACTERIENENS ET MYCOTIQUES QUI PROLIFERENT PAR INACTIVATION DU SYSTEME IMMUNITAIRE MAIS AUSSI COMME CONSEQUENCE DE CELLE CI . BREF , UN STADE OU IL EST NECESSAIRE ESSENTIELLEMNTE DE MAINTENIR LE PLUS POSSIBLE LE PEU DE REACTIVITE IMMUNITAIRE POUR FAIRE FRONT AUX NECESSITES DE LA VIE QUOTIDIENNE . PETIT A PETIT LA REEDUCATION A LIEU , LE MESSAGE PASSE ET LE PATIENT COMENCE A AGIR MEIUX , A REAGIR MIEUX ET A SE STABILISER DANS UN ETAT D'EQUILIBRE CERTAIENEMENT PAS PARFAIT MAIS SUFFISANT POUR POUVOIR ENFIN LUTTER CORRECTEMENT AU MAINTIEN DE SON HOMEOSTASIE . UN AUTRE FAIT CERTAIN EST QUE LES DIFFERENTS THERAPIES ALLOPATHIQUES SONT SUREMENT UN FACTEUR D'AGGRAVATION DE LA REACTIVITE DE NOS PATIENS CAR A CHAQUE FOIS QUE CEUX CI REPRENNET CES TRAITEMENTS EN COURS DE TRAITEMENT IMMUNOBIOTHERAPIQUE IL SE PRODUIT UNE CHUTE IMMEDIATE DES DEFENSES , UNE DIMINUTION DES CD4 ET UN ETAT CLINIQUE NETTEMNT AGGRAVE , SITUATION PARFAITEMENT RECUPERABLE A L'ARRET DE CE TRAITEMENT ET APRES AUGMENTATION DES DEFENSES IMMUNITAIRES DE CE PATIENT . .B. CAS CLINIQUE EXPLICATIFS . LES DIFFERENTES CONCLUSIONS THERAPEUTIQUES SONT LE FRUIT DE 4 A 5 ANS DE SUIVI DE PATIENTS PRESENTANT DIFFERENTS SYNDROMES DE DEFICIENCES IMMUNITAIRE ASSOCIE A LA PRESENCE DE HIV. IL FAUT REMARQUER QUE DE NOMBREUX PATIENTS PRESENTENT UNE ETUDE DE LA FONCTIONNALITE LYMPHOCYTAIRE IDENTIQUE AUX PATIENTS SEROPOSITIFS SANS POUR AUTANT L'ETRE , CE QUI CONFIRME DEJA LA THESE DU PROFESSEUR DUESBERG . DURANT CETTE PERIODE DE TRAITEMENT CONTINU GRACE A DES COMPOSES IMMUNOSTIMULANTS A DOSAGE HOMEOPATHIQUE , IL SEMBLERAIT MEME QUE CES PATIENTS SERONEGATIFS REAGISSENT MOINS BIEN , A COMPTE LYMPHOCYTAIRE IDENTIQUE , QUE CEUX SEROPOSITIFS , EN EFFET UN RETRO VIRUS EST SUREMENT UN FACTEUR D'ADAPTATION POSITIF POUR ACTIVER UNE CERTAINE LUTTE DE NOTRE GENOME , CELA RISQUE DE SE DENOMMER EVOLUTION DES ESPECES .....EN FIN DE COMPTE . LE SUIVI CLINIQUE RAPPROCHE DE CES PATIENTS PERMET DE RELEVER DES EPIOSDES CLINIQUES ASSEZ ETRANGES EN RAPPORT A L'EVOLUTION CATASTROPHIQUE PREVUE PAR NOS CONFRERES DE LA MEDECINE ALLOPATHIQUE DITE OFFICIELLE . ESSENTIELLEMENT NOUS CONSTATONS UNE SERIE DE PATIENTS AYANT CD4\CD8 AUTOUR DE 0,2 ET , APRES 7 A 10 ANS D'EVOLUTION , ILS VIVENT NORMALEMENT , TRAVAILLENT NORMALEMENT ET SURTOUT NE PRENNENT AUCUNS MEDICAMENTS ALLOPATHIQUES DITS ANTIVIRAUX . .1. EPISODES VIRAUX SAISONNIERS . L'ENSEMBLE DES PATIENTS TRAITES NE PRESENTENT PLUS AUCUNS EPISODES VIRAUX, ILS RESISTENT PARFAITEMENT AUX DIFFERENTES INVASIONS VIRALES DE L'HIVER GRACE AUX TRAITEMENT PERMANENT DE STIMULATION IMMUNITAIRE . ET CECI UTILISANT UN PROTOCOLE DE TRAITEMENT HABITUEL, EFFICACE MEME EN PREVENTION CHEZ LES NOUVEAUZ NES . SI ILS AVAIENT DE TRES GROS SOUCIS DUE A L'INVASION VIRALE , CECI NE FONCTIONNERAI PAS , IL N'EXISTERAI PAS DE STIMULATION IMMUNITAIRE EFFICACE . UN FAIT ETRANGE QUI SEMBLE ETRE EN RAPPORT AVEC LA THEORIE DU PROFESSEUR DUESBERG . .2. RESISTANCE AUX INFECTIONS BACTERIENNES . DE NOMBREUX EPISODES D'INFECTION DENTAIRE, PULMONAIRE OU CUTANEE ONT ETE RAPIDEMENT RESOLUS EN UTILISANT DES TRAITEMENTS DE BASE HOMEOPATHIQUES COMME HEPAR SULFUR 30CH , ECHINACEA TM, OU USNEA BARBATA TM . DE MANIERE ASSEZ ETRANGE , IL A ETE NOTE UNE MEILLEURE EFFICACITE DES NECESSIARES TRAITEMENTS ANTIBIOTIQUES EN CAS DE TROP FAIBLE REPONSE AUX TRAITEMENTS HOMEOPATHIQUES . UNE PATIENTE A MEME SUPPORTE PARFAITEMENT UN GRAVE EPISODE DE PNEUMONIE AVEC FORT AMMAIGRISSEMENT DE 5 KILOS. DANS CE CAS , NOUS CONSTATONS ENCORE UNE REPONSE VITALE ENERGETIQUE IMPORTANTE ET SURTOUT INATTENDUE . L'ORGANISME REUSSIT A REAGIR PRESQUE NORMALEMENT LORSQU'IL EST AIDE PAR UN TRAITEMENT DE STIMULATION IMMUNITAIRE , ET NON LORSQU'IL EST INHIBE PAR DE NOMBREUX TRAITEMENTS ANTIVIRAUX AYANT DE GRAVES CONSEQUENCES SUR LE FONCTIONNALITE LYMPHOCITAIRE . LA CONCLUSION EST ENCORE LA NECESAIRE REEDUCATION DU SYSTEME IMMUNITAIRE , REEDUCATION QUI DOIT SE FAIRE PROGRESSIVEMENT , MAIS QUI EST TOTALEMENT INDEPENDANTE DE NOTRE HIV, ET SURTOUT DE SON TAUX DE REPLICATION QUI OSCILLE DANS DES VALEURS PARFAITEMENT ARTIFICIELLES COMME LE SOULIGNE DUESBERG ( METHODE PCR NON PHYSIOLOGIQUE ,DONC NE REFLETE ABSOLUEMENT PAS LE FONCTIONNEMMENT ORGANIQUE ) . .3. LE PROBLEME DE LA FIEVRE . L'ENSEMBLE DES PATIENTS QUI PRATIQUENT LES TRAITEMENTS IMMUNOBIOTHERAPIQUES RESSENTENT FINALEMENT LA SENSATION DE FIEVRE PHYSIOLOGIQUE , DE FIEVRE QUI CORRESPOND A UNE REACTIVITE POSITIVE ET CONSTRUCTIVE FACE A UNE INVASION EXTERNE . CELA VOUDRAI DIRE QUE FINALEMENT SON SYSTEME IMMUNITAIRE REUSSIT A RECONNAITRE L'INVASEUR ET LUI OPPOSER UNE REPONSE DEFENSIVE EFFICACE CETTE SENSATION DE FIEVRE EST DIFFERENTE DE LA FIEVRE DE BASE RESSENTIE PAR CES PATIENTS QUI CORRESPOND A UNE ELEVATION DU SEUIL DE REPONSE NECESSAIRE A LA STABILISATION DE L'EQUILIBRE . APRES QUELQUES MOIS DE TRAITEMENT IMMUNOBIOTHERAPIQUE , LE PATIENT LUI MEME PEUT VOUS EXPLIQUER SES SENSATIONS FACE A UNE FIEVRE PHYSIOLOGIQUE REACTIVE ET UNE FIEVRE LIEE A SA VIEILLE HISTOIRE DE VIRUS ... LE SYSTEME IMMUNITAIRE EST DONC DE NOUVEAU EFFICACE , IL REAGIT FACE A L'AGGRESSEUR ,TOUT EN TENANT COMPTE DE SES FAIBLESSES INTERNES ET DE LA DEPRESSION GENERALE DE SA REACTIVITE , EN CELA IL EST FREQUENT DE CONSTATER DE FORTE FIEVRE RAPIDEMENT RESOLUTIVES MAIS NECESSITANT UNE TRES NETTE AUGMENTATION DU TRAITEMNET DE BASE AFIN D'AIDER CET ORGANISME A SUPPLEER SES DEFENSES AMOINDRIES . CHEZ CERTAINS PATIENTS LA FIEVRE DE BASE PERSISTE PENDANT QUELQUES MOIS, TEMP NECESSAIRE A LA REEDUCATION GENERALE DE SA REPONSE IMMUNITAIRE . L'ENSEMBLE DE CES CONSTATATIONS EST COMPLETEMENT INDEPENDANT DE LA CHARGE VIRALE HIV, DE LA PRESENCE DU VIRUS DE L'HERPES ,DE L'HBV ET MEME DE L'HCV. CE SONT DES HOTES PEU DESIRES MAIS QUI JOUE DES ROLES ESSENTIELLEMENT DE PARASITAGE ET DE CREATION DE DEBIT REACTIF . LA SOMMATION DES DIFERENTES INFECTIONS PRESENTES ,PASSEES ET FUTURES ETABLIT LA GRAVITE DE LA NON REACTIVITE ET DONC LE GRADE DE POSSIBILITE REACTIVE RESTANTE , DONC AUSSI LA REACTION FEBRILE . .4. LES DIFFERENTES CANDIDOSES . ETANT UN HOTE REACTIF DE NOTRE ORGANISME , L'EXPRESSION DE SA PRESENCE DOIT ETRE ABSOLUEMENT DETECTE AFIN DE CONNAITRE L'ETAT DU SYSTEME IMMUNITAIRE DE NOTRE PATIENT . EN RAISONNANT TOUJOURS EN TERME REACTIFS, IL NE FAUT PAR TOUJOURS INHIBE CE GERME, QUI FAVORISE LA CREATION DE FORME SPORE PARTICULIEREMENT RESISTANTES A LONG TERME , MAIS AIDER L'ORGANISME DE NOTRE PATIENT A RETOURNER EN EQUILIBRE AVEC CET AGENT FORT UTILE POUR NOTRE DESINTOXICATION METABOLIQUE MUQUEUSE . LA POUSSEE DE CANDIDOSE PEU IMPORTANTE , JE ME PERMETTRAI DE DIRE NORMALE , SERA REEQULIBRE A L'AIDE DES TRAITEMENTS CLASSIQUES HOMEOPATHIQUES ET LE REACTION DU PATIENT VERS LA RESOLUTION DE CE PHENOMENE EST LE SIGNE DE L'EQUILIBRE DE SON SYSTEME IMMUNITAIRE , ET CELA DE MANIERE TOTALEMENT INDEPENDANTE DU TAUX DE LYMPHOCYTES CD4 OU DE LA CHARGE VIRALE HIV. EN CAS DE PERSISTANCE DE CETTE CANDIDOSE, OU DE CANDIDOSE CHRONICISEE COMME IL EST FREQUENT DE CONSTATER CHEZ CES PATIENTS , LA REPONSE THERAPEUTIQUE EST DIFFERENTE . EN EFFET CELA REPRESENTE UN ETAT DE REATIVITE ELEVEE DE LA PART DE L'ORGANISME DU PATIENT POUR CHERHCER DESESPEREMENT D'ELIMINER LA PRESENCE DE NOMBREUSES TOXINES , GENERALEMENT DUES A L'HYPER INTOXICATION ALLOPATHIQUE CREE PAR L'ABUS D'ANTIBIOTIQUES , D'ANTIVIRAUX ET AUTRES MEDICAMENTS TROP PUISSANTS . IL SERA ALORS NECESSAIRE EN TOUT PREMEIR LIEU DE CIBLER LA DESINTOXICATION ORGANIQUE , LA REACTIVATION DE NOMBREUX MECANISMES IMMUNITAIRES PHYSIOLOGIQUES SANS TENIR COMPTE INITAIALEMENT DES IDFFERENTS HOTES ...OBLIGATOIRES .... UN FOIS REALISE CETTE PREMEIRE ETAPE REACTIVE, LE PATIENT COMMENCE A REMARQUER UNE NETTE ATTENUATION DE SA SYMPTOMATOLOGIE LIEE A LA PRESENCE DE CETTE CANDIDOSE , LE TRAITEMENT DU CAS DE FIGURE PRECEDENT SERA MIS EN PLACE, CAR A CE MOMENT LE PATIENT PEU FINALEMENT REAGIR ET EQUILIBRER SON ETAT CLINIQUE , LA CANDIDOSE NON A PLUS RAISON D'EXISTER A PARTIR DE CE MOMENT LA . CERTAINS PATIENTS CONVAINCUS PAR DES CONFRERES ALLOPATHIQUES ,ONT PENDANT UNE BREVE PERIODE REPRIS QUELQUES TRAITEMENTS CLASSIQUES ANTIVIRAUX OU AUTRES . LEUR REACTION A ETE IMMEDIATE , UNE POUSSEE TRES IMPORTANTE DE CANDIDOSE GENERALISEE, QUI SUITE A L'ARRET DE CES TRAITEMENTS ET LA DESINTOXICATION DE BASE ,EST RETOURNEE A L'EQUILIBRE . NE JAMAIS UOBLIER QUE POUR CES PATIENTS IMMUNODEPRIMES , LA CANDIDOSE EST LE MIROIR DE LEUR POSSIBILITES REACTIVES GENERALES ET NOTRE TRAITEMENT IMMUNOBIOTHERAPIQUE DOIT ABSOLUEMENT RESPECTER CET ETAT DE FAIT , ET NE PAS LE PROVOQUER NI L'INHIBER . .5. LES DIFFERENTES INTOXICATIONS EXTERNES . CE TERME CACHE L'ENSEMBLE DES TOXIQUES EXOGENES , DE LA CIGARETTE A LA DROGUE EN PASSANT PAR LES ALIMENTS ARTIFICIELS NOCIFS ET LE STRESS REACTIF A DIVERSES SITUATIONS DE VIE COURANTE . IL EST CLAIR QUE CE PATIENT DOIT ETRE PROTEGE LE PLUS POSSIBLE TOUT EN VIVANT UN RYTHME DE VIE SOCIALE NORMAL . TOUJOURS LE MAITRE MOT ...EQUILIBRE... MALGRE TOUT CHEZ CERTAINS PATIENTS QUI PERSISTENT DANS L'ERREUR INTOXICATIVE, TYPE CIGARETTE OU ALCOOL, L'EQUILIBRE EST REALISE DE LA MEME FACON. MAIS IL EST NETTEMENT PLUS DIFFICILE POUR LE MAINTENIR, LE THERAPEUTE DOIT JONGLER RAPIDEMENT AVEC TOUTES LES DIFFERENTS SOLUTIONS A SA PORTEE AFIN DE MAINTENIR COUTE QUE COUTE CET EQUILIBRE SI PRECIEUX. UN SAGE CONSEIL SERAIT D'EVITER DEFINITIVEMENT CES DIFFERENTES INTOXICATIONS ET FINALEMENT REPRENDRE UN RYTHME DE VIE PLUS SAIN EN EFFET CETTE ETAT DE PURIFICATION INTERNE DEPENDANT ENORMENT DE LA VOLONTE DE NOTRE PATIENT A COMBATTRE ET A GAGNER , IL DOIR ABSOLUEMENT COLLABORER AFIN DE PERMETTRE A UN TRAITEMENT REACTIF D'AGIR DE MANIERE PLUS EFFICACE . PLUS LE DEGRE D'INTOXICATION EST PROFOND ET CHRONIQUE , PLUS LA LUTTE SERA LONGUE ET COMPLIQUEE , MAIS IL EST EN JEU LA VIE DE CE PATIENT ....ALORS FORCE ET COURAGE .... .C. LE VIRUS HIV N'EST PAS RESPONSABLE .SINON COMMENT EXPLIQUER CETTE SITUATION DE BIEN ETRE MALGRE TOUT .... CETTE PETITE PHRASE TRES SIMPLE REPRESENTE LA CONSTATATION DE BASE FAITE A LA VUE DES DIFFERENTS RESULTATS THERAPEUTIQUES OBTENUS DEPUIS 6 ANS, EN UTILISANT LES BASES PHYSIOPATHOLOGIQUES OFFICIELLES POUR LA STRUCTURATION DES DIFFERENTS TRAITEMENTS . MAIS APPARAMENT LES RESULTATS SONT DIFFERENTS , ILS NE CORRESPONDENT PAS A L'ETAT CLINIQUE GENERAL DE S PATIENTS . IL EST CONSTATE CHEZ TOUS LES PATIENTS SUIVIS UNE NETTE DISSOCIATION ENTRE LE COMPTE DES LYMPHOCYTES, LA CHARGE VIRALE ET LEUR ETAT CLINIQUE REACTIF FACE AUX AGRESSIONS EXTERNES , DONC L'ETAT DE LEUR SYSTEME IMMUNITAIRE . EN EFFET , LE TAUX DE LYMPHOCYTES CD4, CD8 AUGMENTENT UN PEU AVEC LE TRAITEMENT , RETOURNE A UN MEILLEUR STADE D'EQUILIBRE PERMETTANT UNE REACTION IMMUNITAIRE PLUS EFFICACE , QUELQUES FOIS SI L'INTOXICATION GENERALE N'A PAS ETE TROP FORTE , LES EXAMENS LYMPHOCYTAIRES PEUVENT RETOURNER A UN PARFAIT EQUILIBRE DES VALEURS NORMALES ( TOUT DEPEND AUSSI DES NOMBREUX TRAITEMENT ALLOPATHIQUES TOXIQUES POUR CES PAUVRES LYMPHOCYTES ). ET CECI INDEPENDAMMENT A LA VALEUR DE LA CHARGE VIRALE DE N'IMPORTE QUEL VIRUS DANS LE CORPS DE NOTRE PATIENT . IL A APPRIS LA CONVIVENCE , BASE DE L'EQUILIBRE DE CETTE SOCIETE VIRALE . LA PERTE DE CONTROLE DE CET EQUILIBRE EST SOUVENT EN RELATION AVEC LEA REPRISE DE CERTAINS TRAITEMENTS ALLOPATHIQUES INHIBITEURS , QUI DANS UN PREMIER TEMPS DONNENT UNE AUGMENTATION FUGACE DES TAUX LYMPHOCYTAIRES POUR DANS UN SECOND TEMPS ET DE MANIERE DEFINITIVE ETABLIR UNE NETTE DIMINUTION DE CES TAUX. CELA CORRESPOND A UN NIVEAU INFERIEUR DE REACTIVITE ORGANIQUE TRES COUTEUX POUR CE PATIENT QUI VA RECOMMENCER A SOUFFRIR , PARTICULIEREMENT DE CANDIDOSE , DE FIEVRE , DE FATIGUE , ALORS QUE TOUT ALLAIT BIEN AUPARAVANT . IL DEVIENT DE NOUVEAU A.SOCIAL.IL A PERDU SON EQUILIBRE REACTIF ET SUBI L'AGGRESSION, NON VIRALE MAIS ALLOPATHIQUE . HEUREUSEMENT ,DANS LA MAJORITE DES CAS CLINIQUES IL A IMMEDIATEMENT ABANDONNER A JAMAIS CE MODE DE DESEQUILIBRE ALLOPATHIQUE . MAIS POUR L'HONNEUR DE LA VERITE IL EST NOTE IMMEDIATEMENT UNE DIMINUTION DE LA CHARGE VIRALE LORS DE TRAITEMENTS ALLOPATHIQUES, MAIS A QUEL PRIX..... EST CE VRAIMENT RAISONNABLE EN TERME DE POLITIQUE DE SANTE .???????? EN FAIT CE PHENOMENE DISSOCIATIF ENTRE LA CHARGE VIRALE , LE TAUX DE LYMPHOCYTES ET L'ETAT CLINIQUE DU PATIENT A RAPIDEMENT ATTIRE MA CURIOSITE , QUELQUE CHOSE NE CORRESPOND PAS AUX THEORIES EN VIGUEUR, IL EXISTE SUREMENT UNE AUTRE VOIE DE RAISONNEMENT , CE VIRUS EST IL VRAIMENT SI IMPORTANT , ET LES AUTRES ...ET LES AUTRES TROUBLES CHRONIQUES MIASMATHIQUES ...... LES TRAVAUX DU PROFESSEUR DUESBERG CONFIRMENT CE DOUTE , ET TOUTE LA CONSTRUCTION THERAPEUTIQUE DEVIENT LOGIQUE , IL EST EVIDENT QUE LE PROBLEME EST AILLEURS. CE VIRUS HIV EST SEULEMENT UN HOTE SUPLLEMENTAIRE AU MILIEU DE TANT D'AUTRES, QUI INTERAGISSENT RESPECTIVEMENT CREANT CE QU'IL SERAIT UTILE DE NOMMER UNE SOCIETE VIRALE AU SIEN DE L'ORGANISME DE NOTRE PATIENT . IL DOIT ABSOLUEMENT APPRENDRE RAPIDEMENT A CONVIVRE SOUS PEINE D'AUTODESTRUCTION PAR MANQUE DE POSSIBILITES REACTIVES . .D. LA CATASTROPHE DES TRAITEMENTS ANTI VIRAUX . IL DEVIENT CLAIR SUITE A L'ENSEMBLE DES DIFFERENTES CONSTATATIONS CLINIQUES, QUE LA VOIE THERAPEUTIQUE NE PEUT EN AUCUN CAS ETRE REPRESENTEE PAR DES MOLECULES D'UNE TOXICITE EFFARENTE. COMMENT FERA L'ORGANISME DU PATIENT POUR COMBATTRE EN MEME TEMPS LA DEPRESSION DE SON SYSTEME IMMUNITAIRE ET LA GRAVE INTOXICATION INDUITE ARTIFICIELLEMENT . IL NE REAGIRA PLUS ET C'EST LE COMMENCEMENT DE LA FIN ... EN FAIT IL N'EXISTE PAS DE PROTOCOLE DE TAITEMENT DE CES PATIENTS , ET IL N'EXISTERA JAMIS DE PROTOCOLES CAR CHAQUE PATIENT DOIT ETRE TRAITE DE MANIERE STR5ICTEMENT PERSONNELLE , CE QUI RESORT DU DERNEIR CONGRES SUR L'ARGUMENT .....ET CE QUE TROP DOUCEMENT PEUT ETRE CHERCHE A VOUS RAPPELER LES MEDECINS HOMEOPATHES . IL EST NECESSAIRE AVANT OUT ETABLIR DIFFERENTS EQUILIBRES REACTIONNELS PROVISOIRES , AFIN DE TESTER LES POSSIBILITES DE REACTIONS DE NOTRE PATIENT . ET CEIC DE MANIERE INDEPENDANTE DES RESULTATS DES DIFFERENTS ANALYSES DE SANG , L'HISTOIRE CLINIUE , L'ANAMNESE PRONE COMME FIL DIRECTEUR . PETIT A PETIT , L'ORGANISME DE CE PATIENT VA SE REMETTRE EN EQUILIBRE , OU DU MOINS TENTER DE LE FAIRE . POUR CELA IL DOIT DECOUVRIR SES DEFENSES , IL DOIT COMMENCER A COMBATTRE ET NON PLUS SE CACHER DESESPEREMMENT . L'INTERPRETATION DE SA REACTION SERA IMPORTANTE POUR LE FUTUR ET LA STRUCTURATION PROGRESSIVE DE SES DEFENSES , A CE MOMENT LES ANALYSES LYMPHOCYTAIRES SONT IMPORTANTES AFIN D'ETABLIR L'EQUILIBRE EN TERME REACTIF TOUJOURS . IL DEVIENT EVIDENT QUE L'UTILISATION DE TRAITEMENTS ALLOPATHIQUES ANTIVIRAUX OU AUTRES FONT L'EFFET D'UNE BOMBE ATOMIQUE ..... ET NOUS CONNAISONS A LA FOIS LES EFFETS DEVASTANTS DE CETTE BOMBE ATOMIQUE ET LES EFFETS COLLATERAUX INCROYABLEMENT NEGLIGES PAR MES COLLEGUES DES TRAITEMENTS ALLOPATHIQUES . PERSONELLEMENT JE NE PEUT PAS PRENDRE LA RESPONSABILITE MORALE ET PROFESSIONNELLE D'UN TEL CACHIS, LES PATIENTS QUI ME FONT CONFIANCE DOIVENT ETRE INFORMES DES DIFFERENTS RISQUES ET PRENDRE LEUR DECISIONS QUANT A LEUR AVENIR ET LA MANIERE DONT ILS VEULENT ETRE SOIGNES . L'ETAT GENERAL D'IMMUNODEPRESSION REALISE CHEZ CES PATEINTS CORRESPOND EN HOMEOPATHIE A UNE GRAVE SYCOTISATION RAPIDE, DUE A L'UTILISATION D'AGENTS SYCOTISANTS TRES EFFICACES , COMME LES DIFFERENTES DROGUES ET LES DIFFERENTES MALADIES INFECTIVES CHRONIQUES . COME NOUS LE SAVONS LA SYCOTISATION CORRESPOND A UN ETAT DE DIMINUTION PROGRESSIVE DES CAPACITES DE REATIVITE DU SYSTEMEM IMMUNITAIRE GENERAL DE NOS PATIENTS , PROGRESSIVEMENT TOUT CE BLOQUE, SE SCLEROSE , ET ARRIVE LA PHASE LUETIQUE DE REACTIVITE DESESPEREE ET TOTALEMENT IMCOMPREHENSIBLE . CETTE LUETISATION EST REALISEE RAPIDEMENT GRACE A L'UTILISATION MEME LIMITEE D'AGENTS THERAPEUTIQUES TERRIBLEMENT DANGEUREUX . IL SE CREE AINSI UN ETAT AREACTIF ORGANIQUE QUI MEME OBLIGATOIREMENT AU BLOC TOTAL DE LA REACTIVTE IMMUNITAIRE ET LA ...A CE MOMENT PRECIS ...A CE STADE ULTIME , SI LES DIFERENTS VIRAUX SONT COUPABLES , COUPABLES D'ELIMINER L'ORGANSIME DANS LEQUEL ILS CONVIVENT CAR IL N'Y A PLUS AUCUNE ENERGIE VITALE ET ORGANIQUE DISPONIBLE . MAIS IL EST POSSIBLE D'EVITER CETTE ESCALADE DANGEUREUSE DE PHASES NON REACTIVES . IL FAUT RAPIDEMENT ET EFFICACEMENT TENTER DE FAIRE REAGIR NOTRE PATIENT . SA REPONSE DEPENDRA DU STADE AUQUEL IL SE TROUVE AU DEBUT DE LA PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE. LE NIVEAU INITIAL D'INTOXICATION ALLOPATHIQUE GERE LA FUTURE REACTIVITE DE NOTRE PATIENT . ET CECI EST VALABLE POUR L'EMSEMBLE DE LA STRUCTURATION DE N'IMPORTE QUEL TRAITEMENT HOMEOPATHIQUE, IL EST NECESSAIRE EVALUER ATTENTIVEMENT L'ETAT BASAL DU PATIENT . LE SUIVI THERAPEUTIQUE DE CES PATIENTS EST DONC ETROITEMENT LIEE AU SUIVI DE SPHASES REACTIVES DE VICARIANCE POSITIVE INDUITE PAR LES TRAITEMENTS IMMUNOBIOTHERAPIQUES ET BLOQUES PAR CEUX ALLOPATHIQUES. CE SUIVI THERAPEUTIQUE EST PERSONNALISE A L'EXTREME ET NECESSITE UNE COLLABORATION IMPORTANTE ENTRE PATIENT ET MALADE, CECI EST LA CONDITION DE BASE A LA REUSSITE A LONG TERME DE NOTRE VOYAGE THERAPEUTIQUE INFINI CAR IL SERA TOUJOURS NECESSAIRE UNE EQUILIBRATION IMMUNITAIRE AFIN DE MAINTENIR POUR TOUJOURS LA REACTIVITE DE SON IMMUNITE QUI A ETE GRAVEMENT DESEQUILIBRE PAR DIFFERENTS ABUS DE DIFFERENTES SUBSTANCES HAUTEMENT TOXIQUES . DANS LA SUITE DE SES TRAVAUX, IL SERAIT UTILE UTILISER LES DIFFERENTS MEDICAMENTS ALLOPATHIQUES ANTIVIRAUX A DOSAGE HOMEOPATHIQUE , COMME 4CH , POUR D'UNE PART DESINTOXIQUER SPECIFIQUEMENT DES EFFETS ADVERSES DE CES SUBSTANCES , MAIS AUSSI POUR REALISER UN TRAVAIL PATHOGENESIQUE D'ACTIVATION LYMPHOCYTAIRE SELON LA LOI DE SIMILITUDE CHERE A NOTRE MAITRE HAHNEMANN ET AU PROFESSEUR LERNOUT QUI A VOULU M'ENSEIGNER SA PASSION . .E. CONCLUSION . LA DEPRESSION GENERALE DU SYSTEME IMMUNITAIRE ET NON L'ACTION DU VIRUS BIEN INNOCENT, LE VRAI COUPABLE EST AILLEURS . MEME SI CELA NE FAIT PAS PLAISIR A DE NOMBREUX INDUSTRIELS ET A DE NOMBREUX COLLEGUES LIES A CES INDUSTRIELS , LE PROBLEME REEL DU SYNDROME D'IMMUNODRESSION ACTIVE EST QUE SON TRAITEMENT DEPUIS LE DEBUT N'AS PAS ENCORE ETE DECOUVERT CAR L'HYPOTHESE DE TRAVAIL INITIALE , DENUEE DE PREUVES ET REMPLIE DE PRESUPPOSITIONS, EST TOTALEMENT ERRONNEE , SINON NOUS SERIONS SUREMENT DEJA TOUS CONTAMINES, MALADES OU MORTS . LES VOIES DE LA RECHERCHE DOIVENT TOUJOURS RESPECTER LA NATURE ET SON FONCTIONNEMENT ET DANS CE CAS PRECIS , DE NOMBREUX FAITS ONT ETE ELIMINES PAR PRINCIPE OU PAR INTERET . RAPPELEZ VOUS DU SERMENT D'HIPPOCRATE, RAPPELEZ VOUS QUE LE BUT DE L'ART MEDICAL EST LE MAINTIEN DE LA SANTE DES PATIENTS QUI SE SONT CONFIES A NOTRE SAVOIR . NOUS AVONS LE DEVOIR DE LES INFORMER DES DIFFERENTS PIEGES SUR LEUR ROUTE THERAPEUTIQUE .

Copyright 1997-2000 HOMEOPATHY on Line